Jean de Florette

À propos

Au village des bastides blanches, on hait ceux de crespin.
C'est pourquoi lorsque jean cadoret, le bossu, s'installe à la ferme des romarins, on ne lui parle pas de la source cachée. ce qui facilite les manoeuvres des soubevran, le papet et son neveu ugolin. qui veulent lui racheter son domaine à bas prix... jean de florette (1962), premier volume de l'eau des collines, marque, trente ans après pirouettes, le retour de pagnol au roman. c'est l'épopée de l'eau nourricière sans laquelle rien n'est possible.
Marcel pagnol y développe l'histoire du père de manon, évoquée sous forme de flash-back dans le filin manon des sources (1952). les dialogues sont savoureux, et la prose aussi limpide que dans les souvenirs d'enfance. quant au papet et à ugolin, à la fois drôles et terrifiants, ils sont parmi les créations les plus complexes de pagnol. " tri comprends, s'ils avaient bu l'eau de la citerne, c'est sûr qu'ils seraient morts tous les trois, et moi ça m'aurait embêté.
D'avoir bouché la source, c'est pas criminel : c'est pour les oeillets. mais si, à cause de ça, il y avait des morts, eh bien peut-être qu'après nous n'en parlerions pas, mais nous y penserions.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Marcel Pagnol

  • Éditeur

    Fallois

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    25/08/2004

  • Collection

    Fortunio

  • EAN

    9782877065115

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    285 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    170 g

  • Support principal

    Poche

empty