ma part d'infini

À propos

"Non pas lire, mais dévorer les livres, en faire son souffle et son sang. Aimer, être à la hauteur de l'amour. Etre grisé par la musique de Bach qui a "un goût d'éternité". Contempler la beauté d'un tilleul, d'un ciel bleu, d'un paysage de Caspar David Friedrich. Avoir vécu avec Breton, Aragon, Bataille, Barthes, Bernard Noël, mais aussi avec tant d'écrivains et philosophes morts et pourtant si vivants.
Avoir connu, grâce à eux et à sa compagne, Lola, sa "part d'infini". Jérôme Peignot a 94 ans. Ma part d'infini est le roman de sa vraie vie. Car il s'agit, dans ce dernier livre, de l'espérance d'une mort heureuse. Ce qui lui fait croire que sa mort sera heureuse, c'est notamment la beauté de la nature. Octobre, où "le ciel est d'un bleu très fin et le soleil radieux", où "le tilleul dans sa cour n'est plus que de l'or".
Février, le plus joli mois de l'année, où il regarde le même tilleul, les branches nues, comme un dessin de Klee. "C'est la joie d'un arbre, l'hiver quasi vaincu, la mort ramenant à la vie. " Jérôme Peignot est littéralement grisé - ce mot revient souvent dans son roman. Il dit : "ma part d'infini est là toute entière". Alors, que "demander de plus pour mourir" " Jacques Sojcher

Rayons : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782874498251

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.5 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Jérôme Peignot

Né en 1926, Jérôme Peignot a publié en
1976 les Écrits de sa tante Colette, la « Laure » de
George Bataille. Il est surtout connu pour être un grand
spécialiste de la typographie - il est d'ailleurs le premier
« typoète » - et pour avoir fondé la notion de musique
acousmatique. Il est également romancier, poète, auteur
de romans pour la jeunesse et pamphlétaire. Il a été un
pilier du « Masque et la Plume », avant de produire « Les
Chemins de la connaissance » et « Les nuits
magnétiques ».

empty