Aviateurs t.3 ; flying'girls Aviateurs t.3 ; flying'girls
Aviateurs t.3 ; flying'girls Aviateurs t.3 ; flying'girls

Aviateurs t.3 ; flying'girls

,

À propos

Que seraient les Aviateurs sans les Aviatrices ? Dans ce troisième tome de la série " Aviateurs ", Gil Roy et Vincent rendent hommage - à leur manière - aux aviatrices. Celles qui appartiennent à l'histoire de l'aviation et celles qu'ils croisent au quotidien sur les terrains d'aviation. Une mention particulière aux pin-up qui ne sont peut-être pas des aviatrices qui ont fait rêver des générations d'aviateurs...
A mi-chemin entre la bande dessinée aéronautique et le document, " Aviateurs " est un ouvrage inclassable offrant plusieurs niveaux de lecture. Gags et textes se répondent et se complètent. Vibrant et passionné comme une conversation de hangar.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Documentaire / Société

  • EAN

    9782854289367

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    292 g

  • Distributeur

    Cepadues

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Gil Roy

Gil Roy est journaliste professionnel indépen¬dant, spécialiste de l'aéro¬nautique. Il est également documentariste de télé¬vision.Il est à l'origine des Rencontres de la Bande Dessinée Aéronautique du Musée de l'Air et de l'Espace de Paris-Le Bourget.

Vincent

Aujourd'hui Lyonnais, Vincent est né à Aurillac dans le Cantal en 1974. Formé à l'école îmile Cohl de Lyon, il débute en 1997 et 1998 dans l'univers des jeux vidéo, chez Calysto, puis chez Doli Denki jusqu'en 2004, année où il collabore à l'adaptation en jeux vidéo de "Winnie l'Ourson" pour la société Disney. Depuis toujours tenté par la bande dessinée, il publie ses premières planches dans la revue "Aviasport" tout en mettant au point un projet personnel.C'est en 2005 qu'il propose Albatros aux éditions Glénat, série dont le premier album est publié l'année suivante. Il revendique l'énergie tenace dans le trait de Régis Loisel et l'art de la mise en scène de Bernard Yslaire. Rares sont les jeunes auteurs qui font preuve d'une telle perfection dans l'élaboration du scénario et d'une aussi grande maturité graphique. Suivant le gré de ses envies, après sa série solo il réalise le dessin du diptyque L'Ecole Capucine, sur un scénario du raconteur d'histoires Djian.Suivez le travail de Vincent sur son blog : http://vincent-bd.com/spip/spip.php !

empty