À propos

Des lois Ferry aux 80 % d'une classe d'âge au niveau du baccalauréat, la République s'est bâtie sur la promesse de la démocratisation par l'école.
Mais la bourgeoisie s'est toujours réservé, à l'aide de barrières plus ou moins masquées, un accès privilégié à la réussite scolaire et sociale. C'était vrai du temps où le latin et le baccalauréat n'appartenaient qu'à quelques-uns. L'allemand ou les mathématiques ont pris la relève. Les classes prépas restent à peu près aussi éloignées de l'université, dans leur recrutement et leurs débouchés, que jadis le secondaire du primaire supérieur. Et l'enseignement privé, qui n'a presque plus rien de catholique, est l'arme décisive d'une ségrégation qui ne dit pas son nom.
Tout cela est inévitable : il y va de la liberté des parents. Si du moins la bourgeoisie de gauche n'ajoutait à ses stratégies scolaires le cynisme ou la naïveté qui consistent à vanter l'école laïque - pour d'autres enfants que les siens. L'hypocrisie scolaire est de ces maux, parmi les mieux partagés, qui blessent au plus profond la République.


Sommaire

- Barrières dans l'école de Jules Ferry.
- L'introuvable école unique (de la fin du XIXe siècle aux années 1950).
- Triomphe de la démocratisation... et de l'hypocrisie contemporaine.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie
Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de France Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Classes sociales / Inégalités


  • Auteur(s)

    Patrick Cabanel

  • Éditeur

    PU de Rennes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    25/05/2023

  • Collection

    Epures

  • EAN

    9782753593114

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    112 g

  • Support principal

    Poche

Patrick Cabanel

Patrick Cabanel, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Toulouse-Le Mirail, a consacré une partie de son oeuvre aux Justes ainsi qu'aux relations entre les protestants et les juifs. Il a publié Juifs et protestants en France, les affinités électives XVIe-XXIe siècle ; Cévennes, Un jardin d'Israël ; Chère Mademoiselle ; Alice Ferrières et les enfants de Murat, 1941-1944 ; Histoire des Justes en France, et a codirigé Cévennes, terre de refuge, 1940-1944.

Découvrez un extrait PDF
Le premier chapitre est disponible PDF
empty