conversations silencieuses ; l'art, la beauté et le chagrin conversations silencieuses ; l'art, la beauté et le chagrin
conversations silencieuses ; l'art, la beauté et le chagrin
conversations silencieuses ; l'art, la beauté et le chagrin

conversations silencieuses ; l'art, la beauté et le chagrin

À propos

Si la vie des peintres nous intéresse autant que leur peinture, ce n'est pas que la première explique la seconde. L'art n'explique rien, laissons cela aux philosophes et aux théologiens ! La création est souvent à l'antipode de la vie d'un artiste. Celui-ci extirpe la substance de ce qu'il vit, il s'en éloigne même strictement ; il ne suffit pas de raconter quelque chose. Certains écrivains vont au bord de la mer planter le décor d'une histoire et d'autres imaginent la forêt vierge amazonienne depuis une chambre d'hôtel en Normandie. Nous n'avons que les mots pour aller au-delà des mots, les peintres ont leurs images pour crever l'illusion.

Les conversations silencieuses sont celles d'abord d'un enfant avec son père ; une relation faite de silences, de secrets et de rêveries. Puis ce furent celles de l'amitié qui se nourrit de tout ce qui reste toujours à dire, du seul fait d'aimer. Enfin ce sont celles que le narrateur entretient avec l'art. Si la peinture est entrée dans la vie d'Olivier Schefer par effraction - il ne l'a ni comprise ni tout de suite aimée - elle est désormais indissociable de son métier, de ses émotions et de ses passions.
C'est ce goût de la vie au travers de l'art, notre destin commun face aux choses et aux vies silencieuses, qu'il nous fait partager.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782363081865

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    104 Pages

  • Longueur

    20.6 cm

  • Largeur

    12.6 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    128 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty