Le petit chose

À propos

Il avait beau lui répéter qu'il se nommait Eyssette, Daniel Eyssette, le professeur persistait à l'appeler "Chose". Comme il était petit, le surnom lui est resté. Evidemment, quand on est pauvre, malingre et haut comme trois pommes, on a du mal à s'imposer. Et puis les gens sont si malveillants. Après l'école et son lot de brimades, ce fut le collège. En pion, cette fois ! Pensez... Le Petit Chose en train de surveiller des gars plus grands que lui. Des teigneux, ceux-là. Lui en ont fait verser, des larmes. Enfin, Dieu soit loué, il y a Jacques, le grand frère poule. Toujours prêt à le prendre sous son aile. Lui, au moins, connaît le génie poétique qui sommeille en son cadet. Parce que les autres, ils se moquent de ce Petit Chose et de ses prétentions littéraires. Mais c'est égal. Tous ces persifleurs n'auront qu'à bien se tenir, un jour...


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Alphonse Daudet

  • Éditeur

    J'Ai Lu

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    04/01/1999

  • Collection

    J'ai Lu

  • EAN

    9782277233398

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    16.5 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    150 g

  • Support principal

    Poche

Alphonse Daudet

Alphonse Daudet, né à Nîmes le 13 mai 1840 et mort à Paris le 16 décembre 1897, est un romancier et conteur français. Il est inhumé au Cimetière du Père Lachaise. Il effectue ses études secondaires à Lyon. À Paris, il occupait le poste de secrétaire auprès du duc de Morny, personnage influent du Second Empire, quand celui-ci mourut subitement en 1865 : cet événement fut le tournant décisif de la carrière d'Alphonse. Après cet événement, Daudet ne se consacra plus qu'à l'écriture, non seulement comme chroniqueur au journal Le Figaro mais aussi comme romancier. Puis, après avoir fait un voyage en Provence, Alphonse commença à écrire les premiers textes qui feront partie des Lettres de mon Moulin.

empty