À propos

" Notre civilisation reposait sur la raison, l'écrit, la lenteur, la longueur et la capacité d'abstraction. La nouvelle civilisation numérique repose sur l'émotion, l'image, la vitesse, l'extrait et le témoignage ("moi je'). Chacun se replie sur son moi, sur sa tribu. Cette "dictature des ressentis', pour ne pas dire du ressentiment, fait prospérer l'idéologie woke : cette idée que seul ce que je ressens comme une souffrance ou une liberté doit compter.
Il n'y a plus de vérité universelle et "ma' vérité ne saurait être remise en cause sans me "blesser'. Celui qui crie le plus fort, celui qui se plaint le plus fort, a le plus de chances d'être entendu. C'est cet étalage des vécus qui rend désormais si difficile la vie en société. Dans ce chaos qui ressemble à une décadence, faut-il être progressiste ou réactionnaire ?
Depuis plusieurs années, dans le Figaro, je décrypte les ressorts de cette déconstruction qui affecte notre société. Parce que la critique est aisée mais l'art difficile, je rends aussi hommage à des figures du passé et du présent qui m'aident à mieux comprendre ce qui nous arrive. Ce livre est un recueil de ces chroniques. "


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie
Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société


  • Auteur(s)

    Eugénie Bastié

  • Éditeur

    Plon

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    05/10/2023

  • Collection

    Tribune Libre

  • EAN

    9782259317597

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    22.7 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    332 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty