À propos

« Il faut une science politique nouvelle à un monde tout nouveau », écrivait Alexis de Tocqueville découvrant la démocratie américaine. De considérables changements ne travaillent-ils pas aujourd'hui de la même manière le système politique français ?
Réformes néolibérales, érosion d'un État traditionnellement « fort », recompositions des savoirs experts, fin du cumul des mandats, féminisation du champ politique, transformation de l'espace public du fait des réseaux sociaux, avènement du macronisme, recours au dispositif des primaires, formes inédites de mobilisation populaire (Nuit Debout, Gilets jaunes)... Ces phénomènes nouveaux viennent interroger les acquis routinisés de la sociologie politique classique.
Telle est l'ambition de cette Nouvelle sociologie politique de la France qui, en articulant les outils théoriques des différentes approches sociologiques à l'actualité la plus récente, permet de saisir la singularité française et d'interroger l'avenir de notre démocratie.


Sommaire

I. Un Etat en recomposition(s).
1. De l'Etat fort aux régimes de gouvernemantalité multiples.
2. Les élites française et européenne, entre dirigisme et libéralisme 3. Fonction publique : vers un nouveau modèles ?
4. L'Etat et les savoirs experts : entre contestations et recompositions.
5. De la dé-centralisation à la réforme territoriale : un nouveau projet de l'Etat pour la Périphérie ?

II. Mutations du champ politique : une redistribution des rôles et des cartes.
6. Cumul des mandats : la fin d'une institution ?
7. Entre "parti personnel" et "parti-entreprise". La République en Marche au prisme du comparatisme.
8. Etre candidat à l'élection présidentielle : les transformations de la légitimité partisane.
9. La féminisation du champ politique français.
10. La démocratie participative : entre techniques de gouvernement et pratiques sauvages.

III. Les nouveaux agencements du marché électoral.
11. La fabrique des personnalités politiques.
12. La politique à l'heure des réseaux sociaux.
13. Des clivages sens dessus-dessous.
14. Les approches écologiques du vote : renouvellement et actualités d'un classique de l'analyse électorale.

IV. Mobilisations et (dés)engagements.
15. Nuit Debout, Gilets jaunes : quoi de neuf à l'horizon des mouvements sociaux ?
16. "Contre la métropole et son monde" : mouvements d'occupation et ZAD en France au XXIe siècle.
17. Lire les "motifs" des espaces publics mosaïques ?
18. Intellectuels et savoirs en politique.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie
Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Socialisation politique


  • Auteur(s)

    Thomas Frinault, Christian Le Bart, Erik Neveu, Collectif

  • Éditeur

    Armand Colin

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    26/05/2021

  • Collection

    U Sociologie

  • EAN

    9782200628727

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    552 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Thomas Frinault

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Thomas Frinault est maître de conférences HDR en science politique à l'université Rennes 2 et chercheur au laboratoire Arènes (UMR CNRS 6051). Il a codirigé avec Christian Le Bart et Érik Neveu Nouvelle sociologie politique de la France (Armand Colin, 2021) et précédemment publié, dans la collection Didact, Le pouvoir territorialisé en France (2012).

Christian Le Bart

Christian Le Bart est professeur de science politique à Rennes au laboratoire Arènes. Il a notamment publié : La politique en librairie : les stratégies de publication des professionnels de la politique, A. Colin, 2012 ; L'ego-politique, essai sur l'individualisation du champ politique, A. Colin, 2013 ; Les émotions du pouvoir : larmes, rires, colères des politiques, A. Colin, 2018 ; Petite sociologie des Gilets jaunes : la contestation en mode post institutionnel, PUR, 2020.

Erik Neveu

Érik Neveu est professeur de science politique dans l'équipe CRAPE-CNRS des universités de Rennes. Il a aussi publié Sociologie des mouvements sociaux (« Repères », 5e édition, 2011), Féminins/masculins (avec Christine Guionnet, Armand Colin, 2009) et Introduction aux Cultural Studies (avec Armand Mattelart, « Repères », nouvelle édition, 2008).

Collectif

.

empty