• «[...] Ceci est donc le premier tome d'une série dont le but est de rendre compte de la diversité et de la richesse de l'oeuvre de l'un des écrivains les plus importants de notre temps. Bernard Noël est en effet un poète, mais aussi un romancier, un reporter, un polémiste, un sociologue, un historien, un critique d'art. Chaque volume, centré sur une des thématiques de l'oeuvre rendra aussi compte de cette grande diversité d'approche et de la non moins grande variété formelle des modes.
    On l'aura compris, Les Plumes d'Éros reprend les écrits érotiques de Bernard Noël, part importante, voire déterminante de son travail puisqu'elle lui a permis - les textes réunis ici s'étalent sur cinquante ans - d'expérimenter très tôt les rapports qu'entretient le corps avec la langue, avec les mots, et à quel point la phrase, la pensée, les sens forment ensemble une réalité qui dépasse chacun des éléments qui la constituent.
    Il y a dans ce volume des récits, des disputes et discussions, des poèmes, des essais, des textes aussi qui mélangent les genres et les subliment. Il y a, évidente et troublante, une écriture dont la sensualité donne à la pensée qui l'anime une présence et une épaisseur bouleversante alors même que l'humour comme la plus grande profondeur n'en sont jamais exclus.» Paul Otchakovsky-Laurens.

  • Si : 1/Vous vous êtes déjà inscrit(e) sur un site de rencontre en ligne.
    2/ Internet a largement modifié votre approche de la sexualité, que vous soyez célibataire ou en couple.
    3/ Vous avez déjà échangé des sextos ou des photos de vos charmes avec de parfait(e)s inconnu(e)s de la toile.
    4/ Internet est à vos yeux un merveilleux supermarché libérateur de vos indicibles fantasmes.
    Alors, ce livre est votre histoire !

  • La pensée aveugle

    Hakim Fédaoui

    Ce à quoi nous aspirons est d´inscrire notre réflexion en marge, dans ce que la pensée postmoderne confine dans un « underground » intellectuel. Notre discours, nous le voulons radical. Car que reste-t-il de l´Homme ? Rien ! Ou plutôt plus grand-chose ! Tout « en-dehors », tout en superficialité, rien n´émane plus « du-dedans ». La « haute » technologie a ravi les regards.
    La pensée aveugle, ce « savoir ignorant » qu´est la pensée postmoderne, appelle à la « transcendance de l´ego », à la « temporalisation de la temporalité » diraient certains phénoménologues existentialistes, ne laissant qu´un vide nécessaire à l´accueil du dehors. Tuer l´ego transcendantal afin de préparer l´avènement. Celui de l´homme désincarné et déterminé par le regard d´autrui ou pire encore : par l´objet. Une vie par procuration, une vie qui ne pense plus et une pensée qui ne vit plus.
    Né en 1976, année de la mort d´Heidegger, Hakim Fédaoui se veut appartenir, à l´instar de Mehdi Belhadj Kacem bien qu´aux antipodes de sa « pop philosophie », à ces « philosophes édifiés » qui tentent de vivre leur philosophie d´abord, plutôt que de la dire. Sa préoccupation majeure est de « re-mettre » la vie au centre de l´humain, de « ré-apprendre » la nécessité du « sens » et de combattre le « non-sens » qui gagne les consciences.
    Son premier essai, Islam, Prélude à un commencement perdu, est paru aux éditions Amalthée en 2007.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les Esclaves-Montures de Bernard Valonnes, énigmatiquement « traduit du manuscrit russe du Comte de T*** », sont les ancêtres de nos « Pony Girls and Boys » contemporains. Certes, nous ne croisons ces attelages que très rarement sur les routes départementales, mais Internet regorge d´associations offrant une multitude d´images de couples en situation, de lieux où l´on peut pratiquer ce sport et de magasins d´accessoires en ligne qui sont prêts à fournir toutes sortes d´harnachements et de tenues diverses.

    Le précurseur de cet univers fétichiste semble bien être ce texte proposé dès 1920 par la Select et dont l´intégralité du récit n´est qu´un mélange dosé de domination et d´exploits physiques. Comme tout bon cocktail, il est frais, léger, ne semble pas prêter à conséquence, fleure bon l´herbe tendre et le cuir tanné, tout en nous asservissant à un doux vertige déconcertant, non dénué de sensualité.


    Le texte est accompagné de dix illustrations et photographies.

  • À l´époque où les armées françaises accumulent victoire sur victoire sous les bannières de l´Empereur, un Marseillais désoeuvré décrit à son épouse ses faits d´armes et de gloire... dans les bordels parisiens. Par bonheur, les aimables oreilles de son « cher trésor » sont robustes et sa pudeur loin d´être effarouchée par les propos imagés de son « aimable mari » sollicite et encourage ses comptes-rendus par ses réponses les plus crues. Ce caractère descriptif des moeurs de l´amour vénal est fréquent depuis la Révolution. Lorsque les provinciaux montent à la capitale, les Parisiens pétris de bonnes intentions proposent moult guides leur permettant d´échapper aux pièges de la horde des courtisanes qui abondent plus particulièrement au Palais-Royal. Il est bien agréable de se projeter à l´aube du xixe siècle, en compagnie de ce cher « B. . . » qui, à travers ses descriptions complaisantes et amusantes, aidé de son langage coloré si particulier, fait revivre l´atmosphère enivrante de ce quartier de débauche unique et singulier aujourd´hui endormi à jamais.

  • Le gouvernement d´un petit État rétablit un jour d´un trait de plume l´usage des châtiments corporels. Ce nouveau décret, affiché dans les rues, ne produit pas grande impression sur les passants et passantes, mais perturbe les principes pédagogiques d´un internat de jeunes filles. Sous la houlette de Madame - directrice de l´établissement -, Fraülein, Miss et Mademoiselle sont en charge de l´application de cette nouvelle circulaire. Et elles s´en donnent à coeur joie pour éduquer des jeunes filles de plus en plus turbulentes : fessées et volées de bois vert sont accueillies avec plus ou moins de plaisir par les internes indisciplinées, qui en redemandent toutefois bien souvent. Après avoir publié plusieurs centaines d´ouvrages de littérature flagellomaniaque, les quelques éditeurs des années trente doivent trouver de nouveaux concepts pour continuer à satisfaire leurs amateurs. Le bouleversement vient donc de la qualité des illustrations hors-texte. La plus talentueuse des signatures, celle de « Carlo », reste une énigme en matière de bibliophilie érotique. Il en est de même de l´auteur de ce texte, Desiré Van Rowel. Cela ne nous empêchera pas d´apprécier le charme de ces obsessionnelles internes et maîtresses, transfigurées par le trait de Carlo, inégalable illustrateur de cette époque où la domination vivait ses heures de gloire.

  • La bataille de Léda

    Jean-Pierre Faye

    • Hermann
    • 21 Août 2008

    « C´est aux extrémités des corps que la grâce se révèle. » Telle pourrait être la maxime de ce roman, le treizième de Jean-Pierre Faye (Prix Renaudot en 1964). Deux amants conçoivent un film - véritable poème de la vie érotique, développée comme une bataille. Le sujet en est le corps féminin, lieu de désirs, de fantasmes, de meurtrissures. À la croisée de la perturbation surréaliste et des transformations de Change, ce roman évoque, comme en songe, des problèmes de société comme les relations virtuelles, les rapports conjugaux, parfois douloureux, et traite de la souffrance terrible de l´excision. Ce récit filmique dessine comme un espace multiple, véritable scène où se joue la guerre d´amour.

  • Ce fameux roman en images Idylle printanière est un recueil de dessins érotiques. Traitée avec finesse, élégance et audace, cette "Idylle" n?est autre que la rencontre passionnée d?un couple élégant qui commence dans le métro, se poursuit sur la banquette arrière d'un taxi G7 de Montparnasse à Pigalle dans le Paris d?Anaïs Nin et d?Henry Miller, pour s'épanouir derrière les rideaux tirés d'une chambre d'hôtel.
    Cet album contient un frontispice et trente lithographies rehaussées aux crayons de couleur attribués à Rojan.
    Les planches sont anonymes mais les experts s'accordent à attribuer la paternité des dessins à l'illustrateur Rojan pseudonyme de Feodor Rojankovski (1891-1970), né en Russie, émigré à Paris à la suite de la Révolution d'octobre 1917, mort aux Etats-Unis et célèbre pour ses illustrations dans un tout autre domaine que l'érotisme, puisqu'il dessina les albums du Père Castor.
    Pendant sa période parisienne, il a commis de nombreux dessins érotiques qui illustrèrent notamment les poésies de Radiguet Vers Libres et des ouvrages de Pierre Louÿs.

  • D'origine russe, Eric Stanton naquit en 1926 à New York où il vécut jusqu?à sa mort en 1999. Il commença à dessiner des filles en détresse en 1947 pour le compte de l'éditeur Irving Klaw, fondateur et directeur de Nutrix Corporation. Jusqu'à la fin des années 50, il illustra ainsi une trentaine d'histoires dont environ un tiers sous forme de bandes dessinées. La froideur pulpeuse de ses personnages, la richesse des modelés, son souci du détail piquant rendirent Eric Stanton plus célèbre que ses prédécesseurs (en particulier Jim) et même que ses collègues pourtant talentueux (Gene Bilbrew, Ruiz...). Sa réputation franchit alors les frontières, associée au renom de Nutrix Corporation. Un voyage périlleux présente une nouvelle démonstration des talents les plus connus et reconnus de Stanton. Il nous entraîne cette fois-ci dans un Maroc de légendes sans le moindre rapport avec la réalité, mais qui songe à la vraisemblance en se réjouissant des mésaventures narrées et dessinées de la belle Moira ? Les planches qui constituent Helga cherche des esclaves furent signées Jon Bee parce qu'elles sont le fruit de la collaboration, d'Eric Stanton avec un autre dessinateur de la Nutrix Corporation (Ruiz peut-être). Cependant, cruelles vikings ou innocentes normandes, ces amazones batailleuses portent la « patte » du Stanton le plus moderne : en particulier, le trait délié et précis rappelle irrésistiblement les meilleures planches de Steve Ditko, le célèbre dessinateur du « Dr Strange » et de « Spiderman », qui n'est autre que Stanton lui-même.
    Collection Vertiges Passions. Texte en français et en anglais.

  • "....Châtie bien est le complément de Qui aime bien... On y retrouvera devenues femmes quelques-unes des fillettes entrevues déjà. Mais on y fera connaissance avec certaines gaillardes que nous avons jugées dignes d'être présentées.
    Ce sont des flagellantes appartenant à tous les mondes : il en est de rustiques et, parmi les autres, s'en trouvent de singulièrement raffinées. Nous les avons dessinées d'après nature et, telles qu'elles nous sont apparues, nous tentons de vous les montrer. Avec franchise, nous contons leur histoire vécue, sans reculer devant certains traits d'un caractère un peu vif." Jacques d'Icy Cet ouvrage est entièrement consacré à la flagellation passionnelle.


    Cette collection du début du siècle est exclusivement consacrée à la flagellation, à l'éducation anglaise, à la clystérophilie et à la domination féminine. Ces ouvrages érotiques ont été écrits par des auteurs prestigieux sous de délicieux pseudonymes et sont illustrés par les meilleurs dessinateurs de l'époque.
    Édition ornée d´un frontispice en couleurs de 11 eaux-fortes et d´une suite de 11 autres illustrations sur le même thème de Louis Malteste, couverture en couleurs.

    Collection des Orties Blanches

  • La rencontre d'une jeune femme avec l'amour saphique.

  • Lors d'une rencontre improbable avec Madame Plutraibien, une jeunette de 92 ans, Sylvestre Stalon découvre le pouvoir magique de son sperme. « - Vous allez devenir très riche Monsieur Stalon ! s'exclame le professeur Ycône, un éminent spermatologue. » Une fable farfelue avec des personnages joyeux, attachants et généreux. « - T'es vraiment un vieux couillon mon pauvre Joseph ! Non seulement tu contribues à laisser en liberté un assassin assoiffé de sang, mais en plus, comble de naïveté, tu lui refiles un billet de vingt euros ! Atteindre un tel degré de sénilité, c'est pathétique ! »
    Une histoire d'amitié qui ne commence pas très bien, mais bon...

  • Addict à elle Tome 2 est à la hauteur des ambitions que la Marquise Maïna a élaboré dans son château (voir tome 1 de la collection Addict à Elle) : construire un réseau social érotique composé de cinq catégories, calquées sur les titres de noblesse classiques (du Duc au Baron).
    (Dans ce tome 2, les gagnants sont ceux qui excellent dans l´un des 5 sens traditionnels ( l´ouie, la vue, le toucher, le gout , l´odorat)  - la maitrise des 5 sens faisant évidemment partie des critères retenus.
    Chacun des 5 chapitres de ce second tome de Addict à elle détaille le challenge sexuel que les 5 couples gagnants ont relevé pour acquérir une notoriété selon la grille sociale mise en place au château de la Marquise.
    Mais ce tome 2 a aussi une autre ambition : proposer aux lecteurs 5 scénaris facilement réalisables chez soi ou chez des amis.

    Bonne lecture !

  • Echangismes nous conte la vie amoureuse d'Alicia, une femme libre et libertine qui met un point d'honneur à exister au-delà des contraintes se moquant des diktats anachroniques et politiquement corrects qu'une société castratrice tente insidieusement de lui imposer. Au fil des rencontres inattendues, elle se découvre, se souvient, se dévoile et s'imagine. Que de délicieux moments vécus en sa compagnie!
    Après le succès de son précédent roman Confessions outrageuses, Arthur Flanagan va plus loin avec ce nouveau texte dans l'exploration de l'érotisme et de la sensualité portée par une écriture lumineuse et envoûtante.

  • Retrouvez chaque mois la réédition d'un volume de la collection Simples Murmures, dirigée à l'époque par le célèbre Robert Mérodack. Des textes licencieux, sadomasochistes, où tous les tabous sont mis aux oubliettes, ainsi que les victimes de maîtres aux mille perversions... Totalement introuvable ailleurs qu'en format numérique, aux éditions Média 1000 !
    La Carotte et le bâton, un roman de soumission féminine signé Robert Mérodack !

  • Nini Tapioca

    Béatrice Tessica

    « Tout à fait dingue, délibérément vicelard, pervers en diable, inventif. » C'est ainsi que le Rire a salué la première édition de ce livre qui, sous la forme d'une comédie illustrée, dénonce les conformismes de la mode qui voudraient transformer tout le monde en « mannequins » stéréotypés. Tino est-il une fille, ou est-elle un garçon ? Ai-je la poitrine trop volumineuse, ou bien les hanches trop étroites ? Peut-on dissocier les plaisirs de la chair ? Peut-on revendiquer la liberté sexuelle tout en suivant un régime amaigrissant ? Lorsque Nelly était enfant, sa mère la giflait avec le bifteck qu'elle allait cuire dans la poêle. Une telle expérience aurait dû rendre Nelly masochiste, mais elle est devenue gourmande de tous les plaisirs imaginables.
    Texte en français et en anglais. "Completely crazy, resolutely twisted, perverse as hell, inventive", was how Rire greeted the first edition of this book which took the form of an illustrated comedy and exposed the conventionalism of the world of fashion whose aim to is turn everyone into stereotyped models. What about Tino: is he a girl or she is a boy? Is my bust too big, my hips to narrow? Can one dissociate the pleasure flesh? Can one demand sexual freedom while following a diet? When Nelly was a child, her mother would wallop her with the steak she was about to fry. An experience like that ought to have Nelly as a masochist, but instead she has become greedy for every imaginable pleasure...
    English and French text.

  • Catalogue 2013 de la Collection e-ros, plus de 40 titres, 37 auteurs et illustrateurs, formats PDF et ePUB, sans DRM.
    Des textes courts, érotiques, numériques, à petit prix !

    Des auteurs novices ou plus confirmés, tous amateurs d´érotisme, se donnent rendez-vous dans cette nouvelle collection qui se veut dynamique : des textes inédits, courts, adaptés à des lectures d´aujourd´hui, à parcourir avec délectation sur l´écran de vos smartphones, tablettes et autres liseuses sans oublier les « bons vieux » ordinateurs.

    Chaque mois deux nouveaux titres courts ou un titre « grand format».

    Des couvertures colorées pour représenter les différents thèmes de la collection:

    Bleu pour e-ros & bagatelle : libertinage, jeux d´écriture ou érotisme léger...

    /> Vert pour e-ros épistolaire : lettres isolées ou récits par lettres.

    Rose pour e-ros D/s : domination, bondage...

    Violet pour e-ros & ceteri : sexualité plurielle et crudité des mots.

    Kaki pour e-ros graphique : récits illustrés.

    Jaune orangé pour e-ros & curiosa : anthologies thématiques illustrées.

  • « Le fouet ! Cette chienne mérite le fouet !
    A ces mots, Tim et Carol soulevèrent Barbara de son siège improvisé. Ils la déposèrent sur une sorte d'estrade et l'y firent se prosterner. Dans ses poils des gouttes d'eau luisaient, et de bizarres gargouillis l'agitaient, comme si elle ne s'était pas complètement vidée. Le moine rejeta sa cagoule. Ses yeux brillaient, et il serrait les dents. Il releva ses manches, montrant des bras musclés couverts de poils blonds. Tim lui tendit un fouet qu'il fit claquer complaisamment. L'air satisfait, il regarda les deux longues lanières de cuir sombre, affermit sa grosse main sur le bois poli du manche. Je suis certain qu'elle va beaucoup aimer. La tête de travers, effrayée par sa détermination sadique, Barbara le regardait se préparer. Ni Tim, ni Carol ne l'arrêteraient. Elle était à la merci de cet inconnu... » Illustré par Chris

  • Claire, étudiante à Clermont, est un petit peu à cours d'argent. Son copain Yves a une idée. Pourquoi ne pas répondre à l'annonce plutôt " spéciale " qu'il a dénichée sur Internet ? Sur la Côte d'Azur, on recrute des « modèles » pour des petits films SM en ligne. 500 euros la demi-journée. A Claire qui hésite encore, pour la forme, Yves demande :
    « Tu as un joli cul ? » « Oui ! », répond-elle.
    « Un cul à fessées ? » « Oui ! » « Eh bien, où est le problème ? » Les voilà partis pour Menton où une fine équipe les accueille. Il y a là Julie, la script-maquilleuse, qui n'hésite pas à mettre « la main à la pâte » ; Chris, le caméraman, un voyeur patenté ; Max, l'acteur principal : le proviseur de l'institution privée où est censé se dérouler le film, un monsieur d'âge mûr qui aime jouer de la canne anglaise ; Angelo, le gynéco manipulateur et tripoteur... et Yves lui-même qui ne résiste pas quand on l'invite à punir son amie devant les caméras.
    Les coups devaient être factices et les marques faites avec des produits de maquillage... Tu parles ! Claire sortira moulue, et zébrée, de ses séances de cinéma-vérité. Mais le plus terrible, c'est qu'elle y aura pris goût.

  • Oisif richissime, Philippe des roches illustre toutefois l´adage « l´argent ne fait pas le bonheur ». Nul n´est avisé de la réalité de sa vie amoureuse qu'il tient jalousement cachée car, insatiable de sensations étranges, son seul but est de devenir l´esclave d´une femme. Répondant à l´annonce « Dame seule demande élève très soumis pour leçons d´anglais. Ecrire », il rencontre Rose Delcamp. Cette jeune maîtresse, redoutable « dompteuse d´hommes » manie avec raffinement l´art de la domination, exploite avec subtilité les méandres du fétichisme et répond aux affres de l´amour avec une méthode toute singulière. Paru en 1930, cet ouvrage signe une oeuvre délicate et troublante dans l´atmosphère lascive et perverse de la fin des années folles.
    Br> Le texte est accompagné de 16 photographies et d´un frontispice illustré.

  • Le mariage de Danielle

    Le Nismois

    • Alixe
    • 1 Août 2012

    Qu´il tarde à venir, le mariage annoncé, et que de lubricités le précèdent ! il s´en passe de bien belles et d´innommables au sein de la bourgeoisie de la fi n du XIXe siècle. ils sont une palanquée à adhérer à une société secrète qui n´a d´autre but que le lucre hâtif du plaisir et l´orgiaque le plus échevelé. Alphonse Momas signe avec Le Mariage de Danielle un roman particulièrement « enlevé » qui exige du lecteur une forme plus qu´olympique. la bagatelle ici ne laisse aucun répit, qui emporte dans un tourbillon de postures, de râles, de pâmoisons et de jouissances.

    Ce texte rare n´a pas fait l´objet de réédition depuis sa première publication en 1899.
    />
    Le texte est accompagné de quatorze photographies d´époque.

  • Marie, une belle blonde de 35 ans, est devenue psychiatre-sexologue pour tenter de résoudre ses problèmes sexuels. En effet, son cas est on ne peut plus complexe. D'un côté, folle de son corps, plus narcissique que Narcisse, elle ne cesse de se caresser nue en s'observant dans son miroir et sur son écran d'ordinateur relié à un caméscope ; de l'autre, elle mène, en compagnie de ses amies Karin, Fabienne, Nathalie, une vie festive de lesbienne active.
    Mais ce n'est pas tout : rien n'excite davantage Marie que s'exhiber devant des hommes, les allumer, les pousser à bout... sans jamais leur permettre de la toucher, quitte à se sentir elle-même mortellement frustrée.
    Comment assumer des tendances aussi contradictoires, quand on vit et travaille dans une petite ville où tout le monde vous connaît ? Réponse : en inventant une autre Marie, une Marie bis pour les hommes, une Messaline capable de tout oser avec eux.

    Illustré par Olaf Boccère

  • L'été. Ramatuelle, son camping, ses plages, son soleil de plomb, de quoi illustrer le côté face d'une carte postale idyllique. Du côté pile, une histoire de celles que la jeune Sophie ne pourra pas écrire à ses parents? S'ennuyant à lézarder sur la plage, l'aventureuse jeune fille, piquée par la curiosité, n'hésite pas à suivre une énigmatique brune de 35 ans, Maud, accompagnée d'une adolescente effacée, Marion.
    Ce qu'elle découvrira derrière les persiennes closes d'une villa luxueuse la poursuivra bien au-delà des quelques semaines qu'elle va y passer. Car s'il y a bien une chose qu'elle ignorait auparavant, c'était le goût qu'elle avait pour la perversité et le vice dans les jeux amoureux, et plus encore, son don pour la soumission. Il faut dire qu'il est difficile d'échapper à l'emprise de l'autoritaire Maud dont l'imagination ne s'épuise pas à faire subir à Sophie les pires vicissitudes. Quand le vacancier lambda a des coups de soleil, Sophie, elle, goûte à des coups de toute autre nature et elle en jouit!
    Après avoir lu ce livre, vous ne regarderez plus du même oeil les villas de la Côte d'azur que protègent de hautes haies. Désormais, vous saurez que peut s'y cacher l'enfer du sexe pour le plus grand plaisir des damnées qu'on y tourmente.


    Illustré par Chris

empty