GrandsClassiques.com

  • Burlesque et fantaisie débridée dans ce roman de tous les excès !
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Cette histoire picaresque met en scène les pérégrinations du prince Vibescu, de Bucarest à Paris, puis dans toute l'Europe et jusqu'à Port-Arthur en Chine. Apollinaire déploie dans ce roman érotique d'inspiration sadienne et empreint d'humour un arsenal de pratiques sexuelles et de fétichismes, des plus amusants aux plus révoltants. Mais au-délà du tableau absurde, le roman détient également quelques allusions à la géopolitique incertaine de l'époque.
    La littérature érotique sous la plume de l'avant-gardiste Apollinaire.
    EXTRAIT
    Bucarest est une belle ville où il semble que viennent se mêler l'Orient et l'Occident. On est encore en Europe si l'on prend garde seulement à la situation géographique ; mais on est déjà en Asie si l'on s'en rapporte à certaines moeurs du pays, aux Turcs, aux Serbes et autres races macédonienne dont on aperçoit dans les rues de pittoresques spécimens. Pourtant c'est un pays latin, les soldats romains qui colonisèrent le pays avaient sans doute la pensée constamment tournée vers Rome, alors capitale du monde et chef lieu de toutes les élégances. Cette nostalgie occidentale s'est transmise à leurs descendants: les Roumains pensent sans cesse à une ville où le luxe est naturel, où la vie est joyeuse. Mais Rome est déchue de sa splendeur, la reine des cités a cédé sa couronne à Paris et quoi d'étonnant que, par un phénomène atavique, la pensée des Roumains soit toujours tournée vers Paris, qui a si bien remplacé Rome à la tête de l'univers !
    De même que les autres Roumains, le beau prince Vibescu songeait à Paris, la Ville-lumière, où les femmes, toutes belles, ont toutes aussi la cuisse légère.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Guillaume Apollinaire (1880-1918) est un écrivain et grand poète du XXe siècle. Il participe aux révolutions littéraires et esthétiques de son époque, qui mèneront à la naissance de courants tels que le cubisme et le surréalisme, dont il fut le précurseur. Il est aussi connu pour sa pratique du calligramme, ces poèmes écrits en forme de dessins et non en strophes. Son héritage érotique comprend des recueils de poèmes (Poésies Libres, Poèmes à Lou) et quelques romans (Les Onze Mille Verges, Les Exploits d'un jeune Don Juan, La Fin de Babylone).
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un ouvrage subversif et parodique qui met à nu l'hypocrisie des conventions sociales.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Ce manuel de « civilité » est une parodie érotique des manuels d'éducation et de savoir-vivre puritain de la Belle Époque. Les conseils immoraux sont regroupés par thème et sur le ton d'humour noir, le manuel apprend que la « civilité », c'est l'hypocrisie. Tout est permis pourvu qu'on respecte les usages et avec un minimum de courtoisie : l'important, c'est de rester discret.
    Cette parodie des manuels de savoir-vivre pour les petites - comprendre « grandes » - filles était interdite de publication jusqu'en 1954.
    EXTRAIT
    À table
    X
    Quand on vous servira des bananes, ne mettez pas la plus grosse dans votre poche. Cela ferait sourire les messieurs, et peut-être même les jeunes filles.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Louÿs (1870-1925), né à Gand et mort à Paris, est un poète et romancier français, également illustre sous les noms de plume Chrysis, Peter Lewys et Pibrac. Il fonde en 1891 la revue littéraire La Conque, où sont publiées les oeuvres d'auteurs parnassiens et symbolistes, parmi lesquels Mallarmé, Moréas, Verlaine ou encore Leconte de Lisle. Outre Aphrodite, La Femme et le pantin ou encore Les Aventures du Roi Pausole, Pierre Louÿs a rédigé de nombreux romans érotiques, peu à peu révélés à titre posthume.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Les vacances à la campagne changent un adolescent en homme.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Roger est un jeune garçon en vacances dans la maison de campagne familiale. Il décrit ses fantasmes, ses premiers émois et la complaisance de la gent féminine à son égard. L'innocence de l'adolescent se dissipe rapidement et débute alors son apprentissage amoureux : il séduit les femmes et assouvit ses désirs. Commande d'un éditeur clandestin, Les Exploits d'un jeune Don Juan est publié pour la première fois en 1911 sous une couverture muette. Initialement signé uniquement "G. A.", l'ouvrage est ensuite réimprimé plusieurs fois sous le nom de Guillaume Apollinaire.
    Un récit érotique drôle et stimulant, plus léger que les autres romans du genre signés par Apollinaire.
    EXTRAIT
    Les jours d'été étaient revenus, ma mère s'était rendue à la campagne dans une propriété qui nous appartenait depuis peu.
    Mon père était resté à la ville pour s'occuper de ses affaires. Il regrettait d'avoir acheté cette propriété sur les instances de ma mère :
    - C'est toi qui as voulu cette maison de campagne, disait-il, vas-y si tu veux, mais ne me force pas à y aller. D'ailleurs, tu peux être certaine, ma chère Anna, que je vais la revendre dès que l'occasion s'en présentera.
    - Mais mon ami, disait ma mère, tu ne peux pas te figurer comme l'air de la campagne fera du bien aux enfants...
    - Ta, ta, ta, répliquait mon père, en consultant un agenda et en prenant son chapeau, je t'ai passé cette fantaisie, mais j'ai en tort.
    Ma mère était donc partie à sa campagne, comme elle disait, dans l'intention de jouir le plus rapidement et le plus complètement possible de ce plaisir momentané.
    Elle était accompagnée d'une soeur plus jeune qu'elle et encore à marier, d'une femme de chambre, de moi, son fils unique, et enfin d'une de mes soeurs plus âgée que moi d'un an. Nous arrivâmes tous joyeux à la maison de campagne que les gens du pays avaient surnommée le Château.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Guillaume Apollinaire (1880-1918) est un écrivain et grand poète du XXe siècle. Il participe aux révolutions littéraires et esthétiques de son époque, qui mèneront à la naissance de courants tels que le cubisme et le surréalisme, dont il fut le précurseur. Il est aussi connu pour sa pratique du calligramme, ces poèmes écrits en forme de dessins et non en strophes. Son héritage érotique comprend des recueils de poèmes (Poésies Libres, Poèmes à Lou) et quelques romans (Les Onze Mille Verges, Les Exploits d'un jeune Don Juan, La Fin de Babylone).
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • À travers une rhétorique subtile, deux jeunes religieuses en chemise évoquent les plaisirs de la chair.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Vénus dans le cloître ou La Religieuse en chemise, paru dès 1683, inaugure le roman érotique d'éducation sexuelle pour jeunes filles, dont Thérèse philosophe et Le Rideau levé ou L'Éducation de Laure sont les fleurons. Les cinq entretiens supposés dans un couvent entre deux jeunes religieuses, Agnès et Angélique, sont sans tabous ni fausses pudeurs, sur le désir et le plaisir. Le roman est aussi avant tout une oeuvre de propagande philosophique, prônant la libération intérieure, sous couvert de respect des apparences sociales et de l'Église. Si la sexualité est abordée, sa représentation n'est pas l'objectif de l'auteur.
    Un roman d'éducation sexuelle précurseur et à la grande liberté de ton. Parmi les classiques de la littérature érotique du XVIIIe siècle.
    EXTRAIT
    Agnès. - Ah Dieu ! soeur Angélique, n'entrez pas dans ma chambre ; je ne suis pas visible à présent. Faut-il ainsi surprendre les personnes dans l'état où je suis ? Je croyais avoir bien fermé la porte.
    Angélique. - Eh bien ! Tout doucement ; qu'as-tu à t'alarmer ? Le grand mal de t'avoir trouvée changeant de chemise, ou faisant autre chose de mieux !
    Les bonnes amies ne se doivent aucunement cacher les unes aux autres. Assieds-toi sur ta couche comme tu étais, je vais fermer la porte sur nous.
    Agnès. - Je vous assure, ma soeur, que je mourrais de confusion si une autre que vous m'avait ainsi surprise ; mais je suis certaine que vous avez beaucoup d'affection pour moi, c'est pourquoi je n'ai pas sujet de rien craindre de vous, quelque chose que vous eussiez pu voir.
    Angélique. - Tu as raison, mon enfant, de parler de la sorte ; et quand je n'aurais pas pour toi toute la tendresse qu'un coeur peut ressentir, tu devrais toujours avoir l'esprit en repos de ce côté-là. Il y a sept ans que je suis religieuse ; je suis entrée dans le
    cloître à treize, et je puis dire que je ne me suis point encore fait d'ennemies par ma mauvaise conduite, ayant toujours eu la médisance en horreur, et ne faisant rien plus au gré de mon coeur que lorsque je rends service à quelques-unes de la communauté. C'est cette manière d'agir qui m'a procuré l'affection de la plupart, et qui m'a surtout assuré celle de notre supérieure, qui ne m'est pas d'un petit usage dans l'occasion.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Abbé du Prat est un pseudonyme attribué à l'abbé Jean Barrin ou François de Chavigny de La Bretonnière, pour l'écriture et la publication des entretiens de Vénus dans le cloître ou La Religieuse en chemise.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un abbé décide de faire chanter une jeune fille qui, en attendant son amant dans une auberge, parfait son éducation sexuelle avec un autre...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Ce roman érotique tient en deux missives envoyées par Érosie à son amie restée au couvent : l'héroïne y raconte comment, au lieu de son futur époux, elle trouve dans l'auberge où ce dernier devait l'attendre un petit vicomte qui la guérit de sa haine des hommes, et quels obstacles à sa découverte du plaisir va dresser un abbé jaloux devenu maître chanteur.
    Le Doctorat impromptu est une leçon de sagesse amoureuse qui, dans le même mouvement, devient une invitation à l'appliquer - autrement dit c'est un livre de philosophie où le gai savoir de l'amour se réalise dans la simple description du plaisir de le faire.
    Un court roman épistolaire et initiatique par un des maîtres de la littérature érotique du XVIIIe siècle.
    EXTRAIT
    Quand nous nous sommes séparées, ma chère Juliette, je t'ai promis, et de bien bonne foi, de ne te cacher ni mes faiblesses, ni la moindre de leurs circonstances, si par malheur je venais à me pervertir. C'est ainsi que je nommais très sérieusement le parti d'abjurer, peut-être, certain système anti-masculin que tu m'as connu, dont j'étais orgueilleuse et dont tu ne cessais de me railler. La haine active que j'avais conçue contre un sexe... selon moi si perfide, puisque trois de ses individus m'avaient offensée, cette haine, que je croyais immortelle dans mon coeur, contrastant avec les délices dont me faisaient jouir nos tendresses féminines, je me persuadais que jamais animal au menton barbu ne viendrait à bout de m'arracher la moindre faveur... Que j'étais folle !
    Trompe-t-on ainsi la nature ! Hélas ! Juliette, j'ai violé mon serment. J'ai cessé de brûler de cette flamme que je nommais pure, parce qu'aucun homme ne l'alimentait. J'ai cessé d'être, comme nous disions, une vestale mitigée ; et non seulement l'homme, enfin, a profané mes vierges appas, mais du même saut dont je franchissais la barrière qu'il m'avait plu d'opposer à mes mâles désirs, j'ai fait une culbute effrayante dans le gouffre du plus blâmable dérèglement...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Andréa de Nerciat (1739-1800) est un romancier français connu pour ses oeuvres libertines simples et joyeuses : Félicia ou Mes Fredaines (1775), Le Doctorat impromptu (1788), Les Aphrodites (1793) ou encore apparu à titre posthume, Le Diable au corps (1803). Parallèlement à l'écriture, il embrasse une carrière militaire et diplomatique, qui l'emmène jusqu'à être colonel dans l'armée prussienne, agent secret et puis chambellan de la reine de Naples, Marie-Caroline. L'homme des lettres aurait même fréquenté des sociétés secrètes de libertinage, où il a puisé la matière de son oeuvre.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Une pièce de théâtre présentée comme une farce : une nuit de noces se transforme en nuit de débauche...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Un jeune couple bourgeois, en route pour leur nuit de noces dans un hôtel turc, se retrouve dans une maison close déguisée pour l'occasion. En effet, « À la feuille de rose » héberge un harem turc et les femmes qui défilent sont en fait les épouses des ambassadeurs de Turquie... Au sein de l'établissement, quiproquos et réparties coquines sont au rendez-vous. La pièce de théâtre comique, jouée pour la première fois en 1875 par des hommes déguisés, n'a été imprimée qu'en 1945. Au lendemain de la représentation, Flaubert déclara avec enthousiasme: « Oui, c'est très frais ! ».
    Maupassant nous emporte dans une comédie aux moeurs très libertines.
    EXTRAIT
    *Scène 1 - Miché, Crète de Coq*
    MICHÉ
    Eh bien ! Crête de Coq, tout est-il prêt ?
    CRÊTE DE COQ
    Oui, Monsieur.
    MICHÉ
    Allons, dépêchons, dépêchons, il ne faut pas perdre une flanelle, les affaires ne vont déjà pas si bien.
    CRÊTE DE COQ
    Monsieur, on vient d'apporter vos nouvelles réclames.
    (Il lui donne un paquet.)
    MICHÉ
    Ah ! bien, il faudra tâcher d'en distribuer discrètement.
    CRÊTE DE COQ
    Comptez sur moi, Monsieur.
    MICHÉ
    Voyons ça (il lit) : « À la feuille de rose, maison turque, salons et cabinets meublés. »
    CRÊTE DE COQ
    Bien meublés.
    MICHÉ (lisant)
    « Société choisie, sécurité, petits soins et discrétion. Cette maison organisée sur un pied tout nouveau à l'instar de la Turquie, se recommande tout particulièrement à l'attention du high life. On emploie toutes les langues. »
    CRÊTE DE COQ
    C'est pas bête, ça. Vous avez eu là une fière idée, patron.
    MICHÉ
    J'ai habillé mes femmes en turques. Voilà !
    CRÊTE DE COQ
    Une maison turque, on ne trouve pas ça tous les jours, et puis le bourgeois, c'est friand des turques.
    MICHÉ
    Sans cela, ma foi, je ne sais pas comment je m'en serais tiré.
    CRÊTE DE COQ
    Vous n'avez que trois femmes dans la maison.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Guy de Maupassant (1850-1893), écrivain français, a marqué la littérature française du XIXe siècle, au même titre que Zola et Flaubert. Ses oeuvres se situent dans le mouvement réaliste et naturaliste, et il est également connu pour avoir introduit une dimension fantastique à ses récits. Parmi ceux-ci on peut citer Une vie (1883), Bel-Ami (1885), Pierre et Jean (1887), Boule de suif (1880) ou encore Le Horla (1887).
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • De « petits » poèmes érotiques à l'inventivité sans limite.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans La Foutriade, six chants héroï-comiques content l'épopée libidineuse d'un peuple sodomite vivant sur « l'Ile des enculeurs », tandis qu'un vaisseau d'amazones débarque pour déclarer la guerre, et accessoirement enlever aux hommes leur pucelage.
    La Masturbomanie s'adresse aux « hommes faits » et approfondit sans équivoque les exploits solitaires.
    Enfin, La Foutromanie est une ode au plaisir et fait la synthèse complète de l'art jouissif en six chants.
    Des poèmes licencieux écrits par l'un des plus grands poètes romantiques français.
    EXTRAIT
    L'an de Notre-Seigneur, celte présente année, une société de gentlemans bâlois, composée de moitié d'hommes et moitié de daines, a été fondée en vue de recueillir et de sauver de la destruction les ouvrages érotiques les plus caractéristiques, en les réimprimant exclusivement pour leurs bibliothèques privées.
    Le but que se propose l'aimable société n'est pas de provoquer à la propagande de ces oeuvres , souvent obscènes, mais de les recueillir et de les conserver comme monuments des manifestations de certaines faces de l'esprit humain.
    Entre les sociétaires, le masque de pudibonderie, si bien porté dans notre belle Suisse, est retiré ; chacun reprend sa physionomie naturelle, au quille de se remarquer en public, individuellement.
    La Société déclare à l'avance qu'elle se rit du qu'en dira-t-on, se moquant des sots et bravant les méchants.
    Pour les membres,
    HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Alphonse de Lamartine (1790-1869) est un poète, romancier et dramaturge français, qui compte comme l'une des grandes figures du romantisme en France. Son lyrisme harmonieux fait la qualité de ses poèmes et insuffle la sensualité parmi des thèmes romantiques de prédilection : la nature, la mort, l'amour et la volupté.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Hombres

    Paul Verlaine

    L'érotisme passionné en vers, où l'homosexualité du poète est affichée.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Hombres (Hommes) est le vingt-deuxième et dernier recueil poétique de Paul Verlaine, publié à titre posthume et clandestinement. Alors que Les Amies et Femmes traitent respectivement du saphisme et des femmes avec lesquelles le poète a vécu dans ses dernières années, ce recueil-ci aborde ses amants masculins, d'une manière débridée et provocatrice.
    Longtemps mis à l'index pour leur ton cru et osé, les poèmes qui composent ce recueil ont maintenant leur place parmi les classiques de Paul Verlaine.
    EXTRAIT
    Mes amants n'appartiennent pas aux classes riches :
    Ce sont des ouvriers faubouriens ou ruraux,
    Leurs quinze et leurs vingt ans sans apprêts sont mal chiches
    /> De force assez brutale et de procédés gros.
    Je les goûte en habits de travail, cotte et veste ;
    Ils ne sentent pas l'ambre et fleurent de santé
    Pure et simple ; leur marche un peu lourde, va preste
    Pourtant, car jeune, et grave en l'élasticité ;
    Leurs yeux francs et matois crépitent de malice
    Cordiale et des mots naïvement rusés
    Partent non sans un gai juron qui les épice
    De leur bouche bien fraîche aux solides baisers.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Paul Verlaine (1844-1896) est un poète français, issu de la petite bourgeoisie. À l'âge de 22 ans il publie son premier recueil de poésies, intitulé Poèmes saturniens. Sa vie est marquée par sa liaison tumultueuse avec Arthur Rimbaud, autre illustre poète parnassien. L'oeuvre érotique de Verlaine se caractérise par des recueils de poèmes, parmi lesquels Les Amies (1867), Parallèlement (1889), Femmes (1891) et Hombres (1903 ou 1904).
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • La pièce maîtresse de la littérature libertine du XVIIIe siècle, à la veille de la Révolution.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Présentée sous la forme d'une correspondance entre Laure et son amie Eugénie, Le Rideau levé met en scène la jeune fille de 22 ans qui se confie sur sa vie sexuelle et sentimentale. Le récit se présente comme un véritable cours d'éducation sexuelle, prenant pour cadre le monde clos de la demeure du père adoptif de Laure. Avec la jeune gouvernante Lucette et d'autres protagonistes, les ébats se font à deux, trois ou quatre personnages mais toujours gradués et ordonnés par le père dans un but didactique. De bout en bout, l'éducation dispensée à Laure est autant morale et philosophique que sexuelle et anatomique, ce qui n'est pas sans rappeler La Philosophie dans le Boudoir de Sade.
    Un récit plaisant à lire, alternant passages philosophiques légers et scènes érotiques torrides.
    EXTRAIT
    Je sortais de ma dixième année ; ma mère tomba dans un état de langueur qui, après huit mois, la conduisit au tombeau. Mon père, sur la perte duquel je verse tous les jours les larmes les plus amères, me chérissait ; son affection, ses sentiments si doux pour moi se trouvaient payés, de ma part, du retour le plus vif. J'étais continuellement l'objet de ses caresses les plus tendres ; il ne se passait point de jour qu'il ne me prît dans ses bras et que je ne fusse en proie à des baisers pleins de feu. Je me souviens que ma mère, lui reprochant un jour la chaleur qu'il paraissait y mettre, il lui fit une réponse dont je ne sentis pas alors l'énergie. Mais cette énigme me fut développée quelque temps après : « De quoi vous plaignez-vous, madame ? Je n'ai point à en rougir : si c'était ma fille, le reproche serait fondé, je ne m'autoriserais pas même de l'exemple de Loth ; mais il est heureux que j'aie pour elle la tendresse que vous me voyez : ce que les conventions et les lois ont établi, la nature ne l'a pas fait ; ainsi brisons là-dessus. »
    Cette réponse n'est jamais sortie de ma mémoire. Le silence de ma mère me donna dès cet instant beaucoup à penser, sans parvenir au but ; mais il résulta de cette discussion et de mes petites idées que je sentis la nécessité de m'attacher uniquement à lui, et je compris que je devais tout à son amitié. Cet homme, rempli de douceur, d'esprit, de connaissance et de talents, était formé pour inspirer le sentiment le plus tendre.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ce roman, publié anonymement en 1786, est attribué principalement au comte Mirabeau (1749-1791). Cette paternité est contestée : certains historiens tels que Jean-Pierre Dubost et Pascal Pia l'attribuent au marquis Sentilly. Mirabeau, hormis le fait qu'il est un grand orateur de la Révolution, est aussi un auteur érotique. Il renoue dans ce texte avec deux traditions libertines : celle des dialogues érotiques et celles de récits érotiques, dans lesquelles le narrateur détaille son apprentissage de l'amour charnel.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Vices et impudeurs dans un pensionnat.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Rose se livre à la découverte de plaisirs interdits avec sa meilleure amie. Sa tante et tutrice, la considérant dévergondée, l'envoie dans un pensionnat au sein d'un couvent. La jeune fille y découvre les corrections et le fouet des soeurs vicieuses. Mais c'est avec sa nouvelle amie Valentine que Rose devient experte en flagellation...
    Un roman classique très cru, mettant en garde sur les conséquences de la fessée. Réservé à un public majeur et averti.
    EXTRAIT
    Moulin-Galant, juillet 1774.
    C'était hier l'anniversaire de ma naissance. Ma tante qui, d'ordinaire, ne montre pas à mon égard un excès de tendresse, a eu toutes sortes d'amabilités. Pour célébrer mes douze ans, elle m'a donné une robe neuve qui est en mousseline à raies avec une jolie garniture, et où sont peints de petits bouquets de roses ; puis, au dîner, la cuisinière Manon avait fait une de ces tartes aux prunes que j'aime tant. Enfin, ma tante, avant de me coucher, m'a remis une petite boîte entourée d'un ruban. J'étais si désireuse de voir ce qu'il y avait dans cette boîte, que mes doigts ne prirent pas le temps de dénouer la faveur et que je saisis des ciseaux pour la couper ; mais ma tante, qui est soigneuse des moindres choses, défit elle-même le ruban et me tendit la boîte ouverte.
    J'aperçus alors, enfouie dans du coton, une mignonne petite croix d'or avec sa chaîne. J'étais folle de joie. Je courus à la cuisine montrer ma croix à Manon, qui poussa des cris d'admiration.
    - Eh bien, fit ma tante, vous ne me remerciez pas ?
    - Si ma tante, ma bonne tante.
    Je me jetai à son cou et l'embrassai comme je n'avais encore embrassé que ma pauvre maman. Je n'ai même pu m'empêcher de regretter de l'avoir si bien traitée. Maman me faisait d'aussi beaux cadeaux et plus souvent, et elle ne me donnait pas des soufflets comme ma tante.
    Cependant ma tante m'a fait asseoir près d'elle et m'a tenu un long discours :
    - Mon enfant, m'a-t-elle dit, voici que vous avez douze ans, vous n'êtes donc plus une petite fille. Il est temps de vous corriger de vos défauts et de vous appliquer sérieusement à votre travail. Je n'ai pas eu, jusqu'à présent, à me plaindre de vous, votre conduite, toutefois n'est pas exemplaire, et vous le voyez vous même, j'ai dû vous punir bien des fois, plus souvent que je ne l'aurais voulu. Ii serait à désirer que je n'eusse désormais plus besoin de le faire. Cette croix que je vous donne doit être pour vous un encouragement à observer toujours, dans la suite, cette diligence que j'ai remarquée chez vous depuis un mois que nous sommes à la campagne et que je récompense aujourd'hui. Qu'elle vous fasse souvenir de votre âge et des obligations qu'il vous impose.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Publié clandestinement en 1903, ce roman est signé par Hugues Rebell (1867-1905) sous le pseudonyme de Madame de Morency, aussi connu sous le nom de plume Suzanne Giroux. Romancier et poète méconnu, Hugues Rebell est souvent considéré comme un auteur érotique dont on ne retient généralement qu'un seul titre, Les nuits chaudes du Cap Français (1902), qui lui a valu le prix Nocturne en 1966 à titre posthume.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Une ode aux plaisirs sexuels.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Invité à la soirée dansante que donne la comtesse Gamiani, Alcide est à la fois séduit et intrigué par les préférences sexuelles de la maîtresse de maison. Il lui vient alors l'idée de se cacher pour observer sa vie privée, lorsque celle-ci revient avec l'une des jeunes participantes à la soirée. Gamiani ou Les Deux nuits d'excès narre deux nuits d'amour entre ces trois libertins, au cours desquelles sont évoqués les souvenirs d'orgies, les initiations et les exploits de chacun. Publié en 1833 à Bruxelles, ce roman est l'ouvrage licencieux le plus lu et le plus imprimé. En 1930, hormis les traductions, on en recensait déjà une quarantaine d'éditions.
    Habitué des poèmes romantiques et de l'art dramatique, Alfred de Musset excelle dans ce récit aux allures de classique libertin.
    EXTRAIT
    Minuit sonnait, et les salons de la comtesse Gamiani resplendissaient encore de l'éclat des lumières.
    Les rondes, les quadrilles s'animaient, s'emportaient aux sons d'un orchestre enivrant. Les toilettes étaient merveilleuses, les parures étincelaient.
    Gracieuse, empressée, la maîtresse du bal semblait jouir du succès d'une fête préparée, annoncée à grands frais. On la voyait sourire agréablement à tous les mots flatteurs, aux paroles d'usage que chacun lui prodiguait pour payer sa présence.
    Renfermé dans mon rôle habituel d'observateur, j'avais déjà fait plus d'une remarque qui me dispensait d'accorder à la comtesse Gamiani le mérite qu'on lui supposait. Comme femme du monde, je l'eus bientôt jugée, il me restait à disséquer son être moral, à porter le scalpel dans les régions du coeur ; et je ne sais quoi d'étrange, d'inconnu, me gênait, m'arrêtait dans mon examen. J'éprouvais une peine infinie à démêler le fond de l'existence de cette femme, dont la conduite n'expliquait rien.
    Jeune encore avec une immense fortune, jolie au goût du grand nombre, cette femme sans parents, sans amis avoués, s'était en quelque sorte individualisée dans le monde. Elle dépensait seule, une existence capable, en toute apparence, de supporter plus d'un partage.
    Bien des langues avaient glosé, finissant toujours par médire ; mais, faute de preuves, la comtesse demeurait impénétrable.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Alfred de Musset (1810-1857) est un poète et dramaturge français de la période romantique. Lycéen brillant, il abandonne rapidement ses études de droit et de médecine pour se consacrer entièrement à la littérature, et mener une vie de dandy. Entre À quoi rêvent les jeunes filles ? (1832), Les Caprices de Marianne (1833) et son chef-d'oeuvre Lorenzaccio, le jeune écrivain fougueux rédige le texte non signé de Gamiani ou Deux nuits d'excès. L'attribution du récit érotique à Alfred de Musset a été longtemps contestée et sera rendue officielle seulement après sa mort.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Sous la plume naturaliste du maître Zola, voici un récit sensuel et drôle en pleine station balnéaire.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Bourgeois parisien retiré des affaires, M. Chabre se marie avec la belle Estelle Catinot, 22 ans. Après quatre ans de vie commune, M. Chabre est toujours sans héritier et, sur les conseils de son médecin, il part quelques jours faire une diète de crustacés à la mer. Mais le littoral n'est pas seulement riche en iode : le couple y fait la connaissance d'un grand jeune homme, Hector, qui se dévoue pour distraire Mme Chabre, pendant que son époux souffre d'une indigestion de coquillages...
    Un récit à l'humour grinçant où l'on retrouve un Émile Zola plus grivois qu'à son habitude.
    EXTRAIT
    La belle Mme Chabre avait alors vingt-deux ans.
    Elle était adorable avec son teint de pêche mûre, ses cheveux couleur de soleil, envolés sur sa nuque. Ses yeux d'un bleu-vert semblaient une eau dormante, sous laquelle il était malaisé de lire. Quand son mari se plaignait de la stérilité de leur union, elle redressait sa taille souple, elle développait l'ampleur de ses hanches et de sa gorge ; et le sourire qui pinçait le coin de ses lèvres disait clairement : « Est-ce de ma faute ? ». D'ailleurs dans le cercle de ses relations, Mme Chabre était regardée comme une personne d'une éducation parfaite, incapable de faire causer d'elle, suffisamment dévote, nourrie enfin dans les bonnes traditions bourgeoises par une mère rigide. Seules, les ailes fines de son petit nez blanc avaient parfois des battements nerveux, qui auraient inquiété un autre mari qu'un ancien marchand de grains.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Émile Zola (1840-1902) est un écrivain et journaliste français. Il prône une littérature d'analyse s'inspirant des méthodes scientifiques. C'est ainsi qu'il entreprend son immense oeuvre naturaliste, parmi laquelle figure une fresque romanesque en vingt volumes, Les Rougon-Macquart, qui dépeint le destin d'une famille dans la société française sous le Second Empire.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Une compilation unique de textes variés en hommage à l'une des parties les plus érotiques du corps féminin.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. L'Éloge du sein des femmes, paru en 1800, est une refonte allégée et enrichie faisant suite aux éditions précédentes : Les Tétons (1720, Amsterdam) et Éloge des tétons (1746, Francfort). Il s'agit d'une anthologie sur le sein, en prose ou en vers.
    Une anthologie pleine de sensualité qui met le corps de la femme à l'honneur.
    EXTRAIT
    J'avais d'abord le dessein de faire un traité de la supériorité du teint blanc sur le brun, et ces deux chansons de Cl. Marot m'en avaient fourni l'idée :
    DE LA BRUNE.
    Pourtant si je suis brunette,
    Amy, n'en prenez esmoy :
    Autant suis ferme et jeunette,
    Qu'une plus blanche que moy
    Le blanc effacer je voy.
    Couleur noire est toujours une,
    J'ayme mieux donc estre brune
    Avecques ma fermeté,
    Que blanche comme la lune
    Tenant de légèreté.
    [...]
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Claude-Francois-Xavier Mercier, dit Mercier de Compiègne (ville dans laquelle il naquit), fut assurément meilleur compilateur qu'auteur. Se trouvant sans ressources, à la Révolution, il tenta de gagner sa vie en produisant, massivement et à la hâte, une ribambelle d'ouvrages libertins. Pour les vendre, il ouvrit sa propre librairie. Hélas, aucun de ses textes ne resta dans l'Histoire et il mourut jeune (37 ans) et sans le sou.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • L'initiation sensuelle d'une jeune fille.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Nous sommes en plein Paris, Violette est une jeune fille de 15 ans. Lorsque son patron tente un jour de l'embrasser dans l'arrière-boutique de son magasin de mode, Violette prend la fuite et se réfugie chez son voisin Christian, un trentenaire. Celui-ci, pour la protéger du désir des hommes, va pas à pas l'initier à ces nouvelles sensations. Mais c'est sans compter l'apparition de la comtesse Odette de Mainfroy, qui éprouve une attirance pour la jeune fille. S'ensuivent un triangle amoureux et des scènes idéalisées de saphisme, alors que Violette poursuit son objectif de devenir une femme libre dans cette société bourgeoise pleine d'interdits.
    Un chef d'oeuvre féministe et moderne de la littérature clandestine du XIXe siècle !
    EXTRAIT
    Avouons que les charmes les plus puissants sont ceux des femmes que l'on ne connaît pas ? Il y a des hommes déshérités de la nature, sur le coeur desquels le soleil, âme du monde, a oublié de laisser tomber un de ses rayons ; ceux-là voient gris, et, dans le cours d'une vie crépusculaire, accomplissent, comme un devoir de citoyen, l'acte dans lequel Dieu a mis, pour ses créatures favorisées, le suprême bonheur de la vie, le paroxysme momentané de l'exaltation de tous les sens, cette âcre explosion de volupté, enfin, qui tuerait un géant, si elle durait une minute au lieu de durer cinq secondes. Ceux-là ne font pas d'enfants, ils se reproduisent, ils appartiennent à cette grande fourmilière humaine qui bâtit sa maison morceau par morceau, qui charrie l'été sa provision de l'hiver et qui répondra à Dieu quand Dieu lui demandera :
    - Qu'as-tu fait sur la terre ?
    - J'ai travaillé, j'ai bu, j'ai mangé, j'ai dormi.
    Bienheureux en ce monde celui qui, cherchant inutilement ce qu'il a fait ici-bas, se contentera de répondre à la voix céleste :
    - J'ai aimé !
    J'étais dans un de ces rêves qui n'ont ni horizon, ni limites, qui mêlent le ciel à la terre ; je venais de tressaillir au timbre de l'horloge de l'église voisine qui avait sonné deux heures, lorsqu'il me sembla entendre frapper à ma porte. Je crus me tromper, j'écoutai : le bruit redoubla. J'allai voir qui pouvait à pareille heure songer à me faire visite et j'ouvris. Une jeune fille, une enfant presque, se glissa par l'ouverture en me disant :
    - Ah ! cachez-moi chez vous, monsieur, je vous en prie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Attribué à Théophile Gautier, à Alexandre Dumas ou encore à Guy de Maupassant, Le Roman de Violette est en fait un récit de la Marquise de Mannoury, dont on ignore s'il s'agit ou non d'un pseudonyme. L'édition originale, datée « Lisbonne 1870 », fut en réalité imprimée en 1883 à Bruxelles.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Une oeuvre érotique emblématique et sans cesse réécrite par son auteur.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Justine ou Les Malheurs de la vertu, paru en 1791, est le premier ouvrage publié du vivant du marquis de Sade. Il s'agit en fait de la deuxième version du roman. Cet ouvrage clandestin connut un succès de scandale, des saisies et une spéculation en librairie, comme en attestent les 5 rééditions illégales publiées jusqu'en 1801. Le peu de tolérance à l'égard de ce roman libertin, pourtant exempt de vulgarité, s'explique surtout par la présence de scènes osées et la description de crimes immoraux.
    Désireuse d'incarner la vertu, Justine doit finalement se résoudre à se comporter en libertine. Aux scènes d'orgies du roman se mêlent des dissertations philosophiques et des professions d'athéisme, des interrogations sur les notions de bien et de mal, la religion, la justice et la vertu.
    Voici la deuxième version hautement transgressive d'un classique absolu de l'érotisme, où la vertu côtoie la luxure et l'irréligion.
    EXTRAIT
    A ma bonne amie.
    Oui, Constance, c'est à toi que, j'adresse cet ouvrage. A-la-fois l'exemple et l'honneur de ton sexe, réunissant à l'âme la plus sensible l'esprit le plus juste et le mieux éclairé, ce n'est qu'à toi qu'il appartient de connaître la douceur des larmes qu'arrache la vertu malheureuse. Détestant les sophismes du libertinage et de l'irréligion, les combattant sans cesse par tes actions et par tes actions et par tes discours, je ne crains point pour toi ceux qu'à nécessités dans ces mémoires le genre de personnages établis ; le cynisme de certains crayons (adoucis néanmoins autant qu'on a pu) ne t'effraiera pas davantage; c'est le vice qui, gémissant d'être dévoilé, crie au scandale aussitôt qu'on l'attaque. Le procès du Tartuffe fut fait par des bigots ; celui de Justine sera l'ouvrage des libertins, je les redoute peu : mes motifs dévoilés par toi n'en seront point désavoués ; ton opinion suffit à ma gloire, et je dois après t'avoir plu, ou plaire universellement, ou me consoler de toutes les censures.
    Le dessein de ce roman (pas si roman que l'on croiroit) est nouveau sans doute ; l'ascendant de la vertu sur le vice, la récompense du bien, la punition du mal, voilà la marche ordinaire de tous les ouvrages de cette espèce ; ne devroit-on pas en être rebattu !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Donatien Alphonse François de Sade, alias le Marquis de Sade (1740-1814) est un homme de lettres, romancier et philosophe français. La quasi totalité de son oeuvre exprime un athéisme anticlérical et est teintée d'érotisme - souvent lié à la violence et à la cruauté -, ce qui lui a valu de connaître des mises à l'index et la censure. Sur les 72 ans qu'a duré sa vie, le Marquis de Sade en a passé 27 derrière les barreaux. Occultée et clandestine pendant tout le XIXe siècle, son oeuvre littéraire est réhabilitée au milieu du XXe siècle part Jean-Jacques Pauvert. Sa reconnaissance unanime de l'écrivain est représentée par son entrée dans la Bibliothéque de la Pléiade en 1990.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Ce récit autobiographique rapporte les expériences voluptueuses du narrateur Cupidonnet.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. En opposition au Marquis de Sade, l'érotisme chez Restif n'est jamais lié à la souffrance, d'où le titre d'Anti-Justine. Cet ouvrage est présenté comme « un livre plus savoureux que les siens, et que les épouses pourront faire lire à leurs maris, pour en être mieux servies ; un livre où les sens parleront au coeur ; où le libertinage n'ait rien de cruel pour le sexe des grâces, et lui rende plutôt la vie, que de lui causer la mort ». Le roman entraîne l'imagination et la corrompt, non pas par l'horreur, le dialogue salace ou une habile tentation, mais par le déluge d'une volupté innocente.
    Cet ouvrage très rare, dont seulement quatre exemplaires sont conservés à la Bibliothèque nationale, reste le texte le plus célèbre de cet auteur prolixe.
    EXTRAIT
    Blasé sur les femmes depuis longtemps, la Justine de Sade me tomba sous la main. Elle me mit en feu ; je voulus jouir, et ce fut avec fureur : je mordis les seins de ma monture ; je lui tordis la chair des bras... Honteux de ces excès, effets de ma lecture, je me fis à moi-même un Erotikon savoureux, mais non cruel, qui m'excita au point de me faire enfiler une bossue bancroche, haute de deux pieds.
    Prenez, lisez, et vous en ferez autant. Personne n'a été plus indigné que moi des sales ouvrages de l'infâme de Sade ; c'est-à-dire de Justine, Aline, Le Boudoir, La théorie du libertinage, que je lis dans ma prison. Ce scélérat ne présente les délices de l'amour, pour les hommes, qu'accompagnées de tourments, de la mort même, pour les femmes.
    Mon but est de faire un livre plus savoureux que les siens, et que les épouses pourront faire lire à leurs maris, pour en être mieux servies ; un livre où les sens parleront au coeur ; où le libertinage n'ait rien de cruel pour le sexe des grâces, et lui rende plutôt la vie, que de lui causer la mort ; où l'amour ramené à la nature, exempt de scrupules et de préjugés, ne présente que des images riantes et voluptueuses. On adorera les femmes en le lisant ; on les chérira en les enconnant : mais l'on en abhorrera davantage le vivo disséqueur, le même qui fut tiré de la Bastille avec une longue barbe blanche, le 14 juillet 1789. Puisse l'ouvrage enchanteur que je publie faire tomber les siens !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Nicolas Edme Restif, dit Restif de La Bretonne, était destiné à l'Église. Mais, coureur de jupons, il renonça à la prêtrise et devint apprenti typographe puis compagnon-imprimeur. Grâce à ce métier, il rencontra des auteurs tels que Beaumarchais ou Cazotte et se mit lui-même à écrire en 1761. Sa vie personnelle fut compliquée. Bien que fils de riches paysans, il manqua sans cesse d'argent et sembla arrondir ses fins de mois comme indicateur de police. Écrivain prolixe s'essayant à plusieurs genres, il mourut cependant dans la misère. Il détestait Sade, qui le lui rendait bien, et se définissait comme l'anti-Sade.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un récit mettant en scène un amour passionnel et sincère, mis à mal par l'injustice et les complots.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Herman aime la noble Ernestine, et ils ont tout pour être heureux. Situation qui n'est pas du goût du comte Oxtiern et de Mme Scholtz, deux scélérats et débauchés qui, à coup de manipulations et vilenies, vont tenter d'entraîner les tourtereaux dans un destin tragique. Ernestine est issue du recueil de nouvelles Les Crimes de l'amour, paru en 1800.
    Une nouvelle érotique où l'amour pur se trouve aux prises avec la cruauté, dans la plus pure tradition sadique.
    EXTRAIT
    Après l'Italie, l'Angleterre et la Russie, peu de pays en Europe me paraissaient aussi curieux que la Suède ; mais si mon imagination s'allumait au désir de voir les contrées célèbres dont sortirent autrefois les Alaric, les Attila, les Théodoric, tous ces héros enfin qui, suivis d'une foule innombrable de soldats, surent apprécier l'aigle impérieux dont les ailes aspiraient à couvrir le monde, et faire trembler les Romains aux portes mêmes de leur capitale ; si d'autre part mon âme brûlait du désir de s'enflammer dans la patrie des Gustave Vasa, des Christine et des Charles XII...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Donatien Alphonse François de Sade, alias le Marquis de Sade (1740-1814) est un homme de lettres, romancier et philosophe français. La quasi totalité de son oeuvre exprime un athéisme anticlérical et est teintée d'érotisme - souvent lié à la violence et à la cruauté -, ce qui lui a valu de connaître des mises à l'index et la censure. Sur les 72 ans qu'a duré sa vie, le Marquis de Sade en a passé 27 derrière les barreaux. Occultée et clandestine pendant tout le XIXe siècle, son oeuvre littéraire est réhabilitée au milieu du XXe siècle part Jean-Jacques Pauvert. Sa reconnaissance unanime de l'écrivain est représentée par son entrée dans la Bibliothéque de la Pléiade en 1990.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un récit érotico-philosophique incontournable, sans cesse réécrit par Sade.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans ce conte dichotomique sur le bien et le mal, Justine s'évertue à suivre le droit chemin mais, rencontrant malheur sur malheur, elle est résolue à se comporter en libertine. Entre les scènes d'orgies du récit s'enchâssent des dissertations philosophiques et professions d'athéisme, des interrogations sur la religion, la morale, la justice et la vertu. Les Infortunes de la vertu (1787), est la première version écrite des trois Justine et n'a jamais été publié du vivant de Sade. Inconnu jusqu'en 1909, le manuscrit est mis à jour par Guillaume Apollinaire et publié pour la première fois en 1930. Les précautions de l'auteur dans cet ouvrage moins brutal que les versions suivantes peuvent être considérées comme une initiation dans son univers sadien, dont il se réserve plus tard la cruauté brute.
    La plus « vertueuse » des trois versions qui mettent en scène la plus fameuse, avec Emma Bovary, des héroïnes de nos lettres françaises.
    EXTRAIT
    Le triomphe de la philosophie serait de jeter du jour sur l'obscurité des voies dont la providence se sert pour parvenir aux fins qu'elle se propose sur l'homme, et de tracer d'après cela quelque plan de conduite qui pût faire connaître à ce malheureux individu bipède, perpétuellement ballotté par les caprices de cet être qui, dit-on, le dirige aussi despotiquement, la manière dont il faut qu'il interprète les décrets de cette providence sur lui, la route qu'il faut qu'il tienne pour prévenir les caprices bizarres de cette fatalité à laquelle on donne vingt noms différents, sans être encore parvenu à la définir.
    Car si, partant de nos conventions sociales et ne s'écartant jamais du respect qu'on nous inculqua pour elles dans l'éducation, il vient malheureusement à arriver que par la perversité des autres, nous n'ayons pourtant jamais rencontré que des épines, lorsque les méchants ne cueillaient que des roses, des gens privés d'un fonds de vertu assez constaté pour se mettre au dessus des réflexions fournies par ces tristes circonstances, ne calculeront-ils pas qu'alors il vaut mieux s'abandonner au torrent que d'y résister, ne diront-ils pas que la vertu telle belle qu'elle soit, quand malheureusement elle devient trop faible pour lutter contre le vice, devient le plus mauvais parti qu'on puisse prendre et que dans un siècle entièrement corrompu le plus sûr est de faire comme les autres ?
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Donatien Alphonse François de Sade, alias le Marquis de Sade (1740-1814) est un homme de lettres, romancier et philosophe français. La quasi totalité de son oeuvre exprime un athéisme anticlérical et est teintée d'érotisme - souvent lié à la violence et à la cruauté -, ce qui lui a valu de connaître des mises à l'index et la censure. Sur les 72 ans qu'a duré sa vie, le Marquis de Sade en a passé 27 derrière les barreaux. Occultée et clandestine pendant tout le XIXe siècle, son oeuvre littéraire est réhabilitée au milieu du XXe siècle part Jean-Jacques Pauvert. Sa reconnaissance unanime de l'écrivain est représentée par son entrée dans la Bibliothéque de la Pléiade en 1990.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un ouvrage érotique résolument drôle qui rassemble poèmes libertins et anecdotes en compagnie des filles de joie.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans les Sonnets libertins, Pierre Louÿs chante le corps de la femme, ou plutôt certaines parties, chacune pouvant devenir source de plaisir. S'ensuit Enculées - Journal érotique, où, dans un style concis et incisif, le poète cède en quelque sorte la place au scientifique, puisqu'il recense ses expériences sensuelles avec des filles de joie rencontrées dans les bordels de France.
    Louÿs reste un grand artiste de la langue française qui mêle avec maestria grivoiserie et élégance.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Louÿs (1870-1925), né à Gand et mort à Paris, est un poète et romancier français, également illustre sous les noms de plume Chrysis, Peter Lewys et Pibrac. Il fonde en 1891 la revue littéraire La Conque, où sont publiées les oeuvres d'auteurs parnassiens et symbolistes, parmi lesquels Mallarmé, Moréas, Verlaine ou encore Leconte de Lisle. Outre Aphrodite, La Femme et le pantin ou encore Les Aventures du Roi Pausole, Pierre Louÿs a rédigé de nombreux romans érotiques, peu à peu révélés à titre posthume.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • À son insu et pour son plus grand plaisir, le narrateur se voit embarqué en tant que modèle masculin dans une aventure photographique...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Un photographe spécialisé dans l'érotisme reçoit la visite d'un ami, au cours d'une séance avec un modèle féminin. Le modèle masculin se faisant attendre, le visiteur est prié de se mettre en tenue d'Adam et de remplacer l'absent. Le nouveau duo enchaîne alors les postures lascives sous l'objectif voyeur de l'artiste, qui leur réserve une Chandelle de Sixte-Quint pour sa scène maîtresse.
    Publiée anonymement en 1893, cette nouvelle érotique surprenante initie le lecteur-voyeur à l'art de la photographie sensuelle.
    EXTRAIT
    J'entrai dans l'atelier. Une jolie jeune femme s'y trouvait, encore habillée et vêtue d'une toilette très élégante. Elle parut un peu décontenancée à ma vue, mais après présentations elle reprit son aplomb. De plus, mon ami lui dit que j'avais déjà fait connaissance avec elle, c'est-à-dire avec son portrait ; en effet, dans l'album souvent feuilleté par moi, je pus constater sa présence en une attitude qui la dispensait de faire la prude avec moi. Mais son image ne m'avait pas autrement frappé et je vis avec plaisir que l'original valait cent fois mieux que la photographie, ce qui me procura l'occasion d'un compliment à son adresse.
    C'était une petite femme mariée, séparée de son mari et originaire d'un pays voisin où les femmes ont la réputation d'être excellentes pour l'amour, faciles, chaudes, cochonnes, et je constatai plus tard moi-même qu'elle soutenait dignement cette réputation. Elle se souciait peu des préjugés et encore moins de sa vertu que ses cascades avaient transformée en Niagara. Mais rien n'égalait son mépris pour la pudeur dont la totale absence chez elle formait un piquant contraste avec son air élégant et sa physionomie distinguée.
    Moi-même, bien qu'ayant vu sa photographie à poil, j'étais loin de soupçonner ce dont elle était capable et quel précieux sujet mon ami avait en elle.
    - Nous allons commencer, dit celui-ci. Installez l'appareil, je vais préparer le décor.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Les femmes font payer leurs amants pour leurs erreurs passées...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Théodora se venge de son ancien amant, un baron qui a refusé de l'épouser et ainsi de l'anoblir.
    Quant à l'Amazone de Prague, elle affronte, lors de soulèvements libéraux et nationalistes, un officier ennemi qui a jadis été son amant infidèle.
    Deux nouvelles érotiques, avec en fond l'histoire révolutionnaire !
    EXTRAIT
    Par une maussade journée de novembre, aussi désagréable que la nouvelle qu'elle apportait, le baron Andor entra chez Théodora Wasili et lui annonça qu'il allait la marier. Théodora était une villageoise, et certainement la plus belle, la plus fière entre toutes ces créatures qui, aujourd'hui encore, trahissent leur origine roumaine. La première fois que le baron l'avait vue, elle dansait dans un cabaret ; il avait gagné son coeur en lui offrant une paire de colliers de gros corail rouge, mais faux ; il lui avait donné en outre un petit pot de fard acheté chez un juif marchand de bric-à-brac ; car toutes ces filles d'Eve aiment à se farder.
    Plus tard, le baron lui fit de plus riches cadeaux. Elle adopta les allures d'une boyarine et prit bientôt les habitudes d'une petite dame distinguée et gâtée. Au moment où les paroles du baron vinrent la frapper comme l'éclair, elle était allongée sur un divan turc, chaussée de pantoufles brodées d'or, vêtue d'une kazabaïka de fourrure doublée de velours rouge et garnie de martre ; elle souleva sa tête à l'expression sévère, aux grands yeux sombres, chargée d'une opulente chevelure noire ; elle ressemblait presque à un démon.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Une nouvelle glaçante de cruauté.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Une ravissante femme blonde souhaite se débarrasser de son mari et implore le duc, qui fait partie de ses admirateurs, de lui rendre ce service. Ce dernier a alors une idée qui fait froid dans le dos.
    Un court récit d'atmosphère cruel, issu du courant littéraire érotique.
    EXTRAIT
    Dans un boudoir, meublé d'un luxe extravagant et raffiné, se tenait une jeune femme aux yeux pers, étendue sur un divan recouvert d'une grande peau d'ours. Un bel homme, aux allures de grand seigneur, était adossé contre la cheminée hollandaise, et jouait avec les cheveux blonds de la charmante femme. La jeune femme était l'épouse de M. Wolinski, conseiller d'État, et l'adorateur du moment était le duc de Courlande, le tout-puissant favori de la czarine Anna.
    - Duc, rendez-moi un petit service, dit la ravissante blonde.
    - Tout ce que vous voudrez, Alexina.
    - Eh bien ! il faut envoyer mon mari en Sibérie.
    Le duc éclata de rire.
    - Avec beaucoup de plaisir ! s'écria-t-il ; aussitôt que vous m'aurez fourni un prétexte plausible. Mais Il faut de la prudence. Nous autres Allemands, nous ne sommes déjà que trop haïs en Russie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Le courage d'une jeune femme dans la lutte contre l'esclavage.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Pendant la guerre de Sécession, la jeune Dolly voyage dans le Sud américain pour oeuvrer au réseau de chemins de fer clandestins qui aidait les esclaves à s'enfuir. Capturée, réduite en captivité et condamnée sur la place publique, elle est forcée de devenir la maîtresse du propriétaire d'une plantation.
    Un classique absolu qui dépeint la traite des êtres humains, les coups de fouet et les violences ayant précédé la guerre civile américaine.
    EXTRAIT
    Pendant l'été de 1866, peu après la signature du traité de paix qui termina la guerre de Sécession, j'habitais New-York, de retour d'une expédition de chasse et de pêche en Nouvelle-Écosse, attendant le paquebot qui devait me ramener à Liverpool.
    J'avais alors trente ans à peine, j'étais robuste, bien portant ; encore avais-je une taille qui pouvait passer pour avantageuse près de six pieds !
    Mon esprit aventureux et ma curiosité à l'endroit de ce qui m'était inconnu me poussèrent, durant mon séjour à New-York, à parcourir la cité en tous sens, explorant de préférence les plus vilains quartiers de la capitale du Nouveau Monde. Au cours de mes pérégrinations je fis des études de moeurs assez curieuses ; j'ai conservé soigneusement des notes qui, peut-être un jour, formeront la relation complète de mes aventures. Cependant, à titre d'essai, je détache cette page du livre de ma vie.
    Un après-midi, vers cinq heures, j'étais entré à Central Park afin de m'y reposer un peu en fumant un cigare. Nous étions en pleine canicule ; le soleil déclinait vers l'ouest, éclatant encore de toute sa lumineuse splendeur dans un ciel d'un bleu cru. Oisif, je regardais indifféremment les promeneurs, lorsque mon attention fut attirée vers une jeune femme assise sur le banc près duquel je flânais ; elle était absorbée dans la lecture d'un livre qui paraissait l'intéresser vivement. Elle pouvait avoir vingt-cinq ans ; son visage, d'un ovale régulier, était charmant, et de sa physionomie se dégageait un caractère de douceur infinie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    C'est sous le pseudonyme collectif de Jean de Villiot, qu'Hugues Rebell a signé Mémoires de Dolly Morton. Romancier et poète méconnu, Hugues Rebell (1867-1905) est souvent considéré comme un auteur érotique dont on ne retient généralement qu'un seul titre, Les nuits chaudes du Cap Français (1902), qui lui a valu le prix Nocturne en 1966 à titre posthume.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un tandem placé sous le signe de la domination...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Une femme de 30 ans s'amourache d'un adolescent, Louis. Et afin de ne pas se laisser dévorer par les sentiments et en pâtir, c'est lui qu'elle décide de faire souffrir en en faisant son esclave sexuel.
    Mais, aidé par des cousines bienveillantes, le prenant en main à leur tour, le jeune homme ne va plus se laisser faire et les rôles vont alors s'inverser. L'adolescent rebelle devient un dominant à qui la femme autoritaire se soumet.
    Un roman combinant sadomasochisme et initiation, signé par Maurice de Vindas, un auteur qui s'illustre dans la littérature érotique.
    EXTRAIT
    Troublante étude de l'amour naissant chez un adolescent ; mais aussi étude dramatique des ravages que fait dans l'âme d'une femme de trente ans, un amour pour un adolescent. Elle lutte, et afin de fortifier son énergie, elle martyrise le jeune homme qui a révélé en elle, les désirs longtemps assoupis. Elle en fait sa chose, son esclave. Mais enfin, aidé par des cousines astucieuses, il se révolte. À son tour il domine par le fouet, celle qu'il a domptée, goûte alors à l'amertume de cette passion qui la prend tout entière ; ayant connu les caresses de l'adolescence ingénue, elle n'aimera plus jamais un homme, ne trouvant pas sur ses lèvres, la fraîcheur de celles de son petit ami. Quant à lui, ayant vaincu une fois, il ne s'arrête en si bon chemin et les cousines jadis ses alliées, deviennent à leur tour ses esclaves. Le fouet en main, il sera dorénavant, le véritable bourreau des ... coeurs et son ambition ne connaîtra plus de bornes.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Peu d'informations sont connues au sujet de Maurice de Vindas, sinon que sous ce pseudonyme se cachait un auteur érotique très prolifique entre 1913 et 1930. Les thèmes de la flagellation et du sado-masochisme sont récurrents dans la multitude de ses récits érotiques.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

empty