• Embarquez pour une grande aventure au fin fond de la galaxie avec Mortelle Adèle !
    La galaxie est dirigée par les enfants depuis que les parents ont été bannis sur une planète éloignée : finis les légumes verts, les devoirs et la chambre à ranger ! Mais Mortelle Adèle, cheffe rebelle aux commandes de son vaisseau spatial, doit faire face à une nouvelle menace : l'Impératrice Jade, armée d'un énorme laser paillettiseur, veut soumettre les planètes de la galaxie afin que tous les enfants obéissent à ses désirs. Mortelle Adèle doit faire vite si elle veut convaincre les enfants de l'aider, afin de sauver la galaxie et tous les bizarres qui l'habitent !
    © Mr Tan et Diane le Feyer d'après l'oeuvre créée par Mr Tan et Miss Prickly

  • Embarquez pour une grande aventure au pays des Contes Défaits avec Mortelle Adèle !
    "Les contes de fées, c'est vraiment nazebroque ! Le premier lutin qui m'approche avec ses paillettes magiques, je le catapulte dans l'espace ! Et ces princes charmants là, avec leurs fées à tout faire, ils croient vraiment que les princesses ont encore besoin qu'on les sauve ?! Non mais sérieux, il est temps de dépoussiérer un peu tout ça !"
    Mortelle Adèle se retrouve propulsée dans le pays des Contes Défaits, un monde merveilleux où tout le monde peut réaliser ses rêves ! Mais celle que tout le monde surnomme Princesse Barbecue traîne une réputation explosive qui détonne avec le calme apparent des habitants du Royaume d'Enchantement... Un caractère qui pourrait lui être utile pour survivre à la mignonnerie de ce monde étrange, où les princes se la coulent douce tandis que les petites princesses rivalisent de vacheries pour cumuler des points sourire et devenir les héroïnes de leur propre conte ! Pour Adèle, l'objectif est simple : dégommer la concurrence et écrire un conte d'un nouveau genre pour les filles ET les garçons !
    © Mr Tan et Diane le Feyer d'après l'oeuvre créée par Mr Tan et Miss Prickly

  • - 50%

    Malgré l'incendie criminel qui a ravagé les locaux et le terrain de l'école, Louca et Nathan n'abandonnent pas l'idée de reconstituer une nouvelle équipe. Pour constituer cette "dream team", Nathan propose à Louca de recontacter ses anciens équipiers. Car, étonnamment, tous les anciens partenaires de terrain de Nathan se sont détournés du foot pour s'éclater dans d'autres sports. Pour les convaincre d'intégrer l'équipe, il n'y a qu'une solution : que Louca défie (et batte) chacun dans son sport de prédilection ! Inutile de préciser que c'est pas gagné. Louca devra donc assurer dans des sports qu'il ne maîtrise absolument pas (boxe, karting, rugby, natation, gymnastique...) pour reconstituer une équipe de foot digne de ce nom... et reconquérir le coeur de Julie, la fille de ses rêves. Parallèlement, une partie bien plus tragique se joue autour du mystérieux et inquiétant "Iceman", prêt à tout pour que les circonstances de la mort de Nathan ne soient jamais éclaircies, et qui a engagé un tueur à gages pour se débarrasser d'un témoin gênant... qui n'est autre que Louca !

  • Les Sisters T.15

    ,

    • Bamboo
    • 28 Octobre 2020

    Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD ! Lorsque
    les parents décident de changer de cuisine, Marine se dit que serait
    une bonne idée pour elle d'en profiter pour changer de Sister, une
    moins râleuse, plus prêteuse et qui ferait tout ce qu'elle veut.
    Marine va s'activer pour que son plan aboutisse... Mais en fin de
    compte, a-t-elle vraiment envie d'avoir une sister si différente que
    celle qu'elle a déjà ? Car après tout, entre les chamailleries et les
    gros câlins, les fous rires et les envies de mordre, il n'y a rien de
    mieux qu'une frangine pour mettre un peu de piment dans la vie.

  • - 50%

    Malgré l'incendie criminel qui a ravagé les locaux et le terrain de l'école, Louca et Nathan n'abandonnent pas l'idée de reconstituer une nouvelle équipe. Pour former cette dream team, Nathan propose à Louca de recontacter ses anciens équipiers. Car, étonnamment, tous les anciens partenaires de terrain de Nathan se sont détournés du foot pour s'éclater dans d'autres sports. Pour les convaincre d'intégrer l'équipe, il n'y a qu'une solution : que Louca défie (et batte) chacun dans son sport de prédilection ! Inutile de préciser que c'est pas gagné. Louca devra donc assurer dans des sports qu'il ne maîtrise absolument pas (basket, athlétisme, golf...) pour reconstituer une équipe de foot digne de ce nom... et également reconquérir le coeur de Julie, la fille de ses rêves. Parallèlement, une partie bien plus tragique se joue autour du mystérieux et inquiétant "Iceman", prêt à tout pour que les circonstances de la mort de Nathan ne soient jamais éclaircies.

  • - 50%

    Alors que grâce à Louca (et un tout petit peu à Nathan, son coach fantôme), l'équipe de foot du lycée Quanfrin a évité la relégation et la disparition pure et simple, un incendie criminel vient détruire les locaux et le terrain de foot de l'école. Mais qu'un généreux donateur offre de nouvelles installations au coach, Louca et Nathan décident donc de se mettre à la recherche d'une nouvelle équipe.

    Pour constituer cette dream team, Nathan propose à Louca de recontacter ses anciens équipiers. Car, étonnamment, tous les anciens partenaires de terrain de Nathan se sont détournés du foot pour s'éclater dans d'autres sports. Pour les convaincre d'intégrer l'équipe, il n'y a qu'une solution : que Louca défie (et batte) chacun dans son sport de prédilection ! Inutile de préciser que c'est pas gagné...

    Comme si ça ne suffisait pas, Julie, la "presque petite amie de Louca", lui fait la gueule. Et Nathan refuse de raconter à Louca ce qui s'est passé durant cette soirée où visiblement il n'a pas été à la hauteur des attentes de sa dulcinée...

  • - 50%

    Entre Louca, l'ado maladroit qui cherche à séduire Julie, la fille de ses rêves, et Nathan, son coach-fantôme, qui cherche à savoir comment il est mort, va se nouer une solide amitié.

    Mais le match de la dernière chance pour l'équipe de Louca approche. Et c'est ce moment que choisit Nathan pour le laisser tomber !

    Louca arrivera-t-il à briller sans Nathan ? Nathan découvrira-t-il ce qui se cache derrière sa mort mystérieuse ?

  • Voilà 10 ans que Manu Larssinet, Mariette et tout le petit monde du "Retour à la terre" n'avaient pas donné signe de vie... Mariette attend un deuxième enfant. Madame Mortemont a appris à utiliser un Samsong ® et envoie des emojis énigmatiques. Manu, lui, part à la recherche de son père sur Internet et décide d'arrêter la bande dessinée. Quant à Philippe, l'éditeur-adjoint, il se lance dans un voyage téméraire en direction des Ravenelles... Un 6e tome qui réserve bien des surprises !

  • Il passe sa vie à dégommer des monstres gluants et terrifiants. Pourtant, Kid Paddle n'est pas un agent spécial intergalactique. C'est juste un gamin, véritable pro des jeux-vidéo. Et il craint bien moins les horribles Blorks que Mirador, le surveillant de City Game, la salle d'arcade, qui n'aime pas trop qu'on secoue ses machines... En compagnie de ses copains, Big Bang, bricoleur de génie, et Horace, le candide, Kid imagine les blagues les plus "limite" sans avoir peur de verser régulièrement dans le gore. Rien ne résiste à l'imagination débordante du serial player !

  • Gare à vous, super-vilains, Imbattable est de retour ! Ce justicier masqué, dévoué aux causes justes et aux tâches domestiques, peut voir ce qui se passe dans les autres cases de la planche et bondir d'une case à l'autre pour combattre le Mal avec ses alliés: Toudi, l'apprenti héros qui manipule la perspective, et Pepe Cochonnet, l'enchanteur de phylactères. Et quand le danger surgit au détour d'une case, c'est toujours Imbattable qu'on appelle, que ce soit au coin de la rue ou pour une aventure de l'autre côté de l'océan, à la rescousse des super-héros américains !

  • Ah, la campagne, les petites fleurs, les bébêtes qui montent qui montent, et tout et tout... Quel citadin n'a rêvé d'aller s'y ressourcer ? Manu Larcenet a chopé le virus l'an dernier. A lui et à Mariette, sa compagne, le gazouillis des oiseaux, le doux bruit des ruisseaux et tout et tout ! Quand, comme Manu, on a passé sa vie en banlieue parisienne, ça change. Toujours timide, Manu était à cent années-lumière d'imaginer que le récit de sa nouvelle vie pouvait intéresser le moindre lecteur. Et puis, il est difficile de s'occuper d'un châtaignier de 45 mètres déposé dans son jardin par des voisins sympas tout en s'observant par la fenêtre !

    Heureusement, parmi les amis venus découvrir le nouveau monde de l'auteur des Cosmonautes du Futur, se trouvait Ferri, l'homme qui raconte les folles aventures d'Aimé Lacapelle, le détective paysan qui trace son sillon dans Fluide Glacial. C'est Ferri qui s'est collé au récit des avatars de nos deux citadins depuis leur arrivée aux Ravenelles, 89 habitants (dont une jolie boulangère).

    Mais tout n'est pas rose quand on se met au vert ! Quel citadin exilé, n'a pas ressenti sur le coup de 18h le manque lancinant du bruit du Périf ? L'eau-de-vie de M. Henri le proprio peut consoler, mais on sent parfois le besoin d'un réconfort moral. Problème, allez dénicher un psy aux Ravenelles (89 hab.) ! Il serait plus facile d'y trouver un ancien maire ruiné par le fisc et installé, à poil et barbu, dans un arbre centenaire. C'est dire !

    D'autant que certains effets secondaires sont redoutables. Manu, guitariste et chanteur punk plutôt urbain (avec des accents hardcore assez prononcés), concocte désormais des ritournelles que ne renieraient pas Francis Cabrel. C'est ça aussi, vivre aux Ravenelles (89 h.) ! Tête des Groggies, l'ancien groupe rock du Manu de Juvisy, lorsqu'ils déboulent en visite ! Ça sera l'occasion de découvrir que M. Henri se débrouille comme un chef à l'accordéon. Dès qu'il comprendra qu'il doit jouer en mi majeur et non en sol, ça promet des boeufs campagnards du feu de Dieu !

    Pas chiens, Larcenet et Ferri traitent ce retour à la terre par histoires courtes d'une demi-page. 90 (bonnes) idées en 45 planches ! Ça rend généreux la vie au grand air ! Sitôt l'album refermé, on rêve d'une suite. Peut-être Manu nous présentera-t-il alors la boulangère des Ravenelles (89 h.) !

  • Depuis quelques jours, Ana Ana ne joue plus avec ses doudous. Et elle ne lit plus, elle ne dessine plus, elle ne rit plus. Une petite fille de son école lui a fait de la peine en refusant d'être son amie. Heureusement, elle peut compter sur ses indéfectibles doudous pour l'aider à chasser son chagrin et comprendre qu'elle seule est responsable de son bonheur !

  • Marine découvre qu'il est très facile de mentir. Tant qu'elle ment
    sur le lavage de dents, ce n'est pas trop grave. Mais quand elle
    invente des trucs de plus en plus énormes, comme ce cousin canadien
    qui a un château ou cette cousine qui bosse avec Joy'D, elle
    s'enfonce de plus en plus et ça prend des proportions énormes. Du
    coup, Wendy est ravie, car elle tient là un bon moyen de faire
    chanter sa petite peste de soeur.

  • "Chaperlipopette ! Ce n'est vraiment pas facile d'être le petit chat d'une tornade à couettes !
    Il suffit qu'Adèle passe à côté de moi pour que je finisse sens dessus-dessous ! Vous ne croyez quand même pas qu'elle le fait exprès ?!"
    Ajax ne veut toujours pas ouvrir les yeux : impossible pour lui d'imaginer un seul instant que sa maîtresse adorée veuille à tout prix se débarrasser de lui ! Pour l'aider à reprendre le dessus, Ajax reçoit l'aide de Snow et Fizz et va suivre un entraînement intensif pour renouer avec ses instincts félins !

  • Les deux tornades font souffler un vent de folie sur la BD ! Marine a une nouvelle lubie. Elle s'est mise en tête de mettre le sort à rude épreuve. Elle se lance dans la quête du trèfle à quatre feuilles afin de vérifier si oui ou non elle a de la chance. De son côté, Wendy semble ne plus en avoir. Elle est persuadée que Maxence ne l'aime plus et qu'il lui préfère Sammie, sa meilleure amie. Et ça, Wendy, ça la met même dans une colère noire, presque autant que quand sa Sister lui pique son journal intime. Il va encore y avoir des étincelles dans la maison des Sisters !

  • Manu et Mariette ont émigré à la campagne. Manu veut faire un potager et Mariette un enfant. Mais Manu, qui fête dans la liesse la naissance de son premier radis, n'assume pas l'idée de l'enfant : c'est dur d'avouer à son bébé qu'on ne sait pas changer les vis platinées. Donc, il se planque dans les cartons de déménagement, qui traînent toujours au milieu du décor.

    Sans parler des pesticides du voisin ? "si le vent tourne, on est morts" ? et de l'affiche qu'il est censé faire pour la Fête du cochon. Bref, la vie à la campagne est anxiogène. Le tome 1 de cette aventure étant un chef-d'oeuvre, on attendait la suite avec un certain appétit. On est content. Ce tome 2, toujours traité en histoires d'une demi-page (exercice virtuose), nous raconte l'évolution d'un virage existentiel ébouriffant : le retour à la terre d'un couple de citadins.

    Techniquement, c'est simple : Manu, c'est toujours Manu vu par Ferri mais dessiné par Manu. Et les deux auteurs sont si complices que le résultat, aussi bien dans le trait que dans l'épluchage de chaque émotion, est une merveille de drôlerie et de tendresse. De plus, rien de tout ça n'est gratuit, puisque notre héros progresse : finalement, c'est décidé, il va faire le bébé et ranger les cartons. Au scénario, Jean-Yves Ferri.

    Né au bord d'un champ d'avoine, cet auteur-dessinateur continue de cultiver les humeurs bucoliques, comme en témoignent ses Fables autonomes (Fluide Glacial) et les aventures de son célèbre policier rural Aimé Lacapelle. Dans le Retour à la terre, il se penche avec une sensibilité rare sur les états d'âmes déracinés de son copain Larcenet.

    Au dessin, Manu Larcenet. Né en 1969, il se lance dans la BD vers l'âge de dix ans et n'arrête plus jamais. Ayant intégré Fluide Glacial en 1994, il devient à la mode dans les cocktails, mais il en a vite marre et quitte les lumières de Juvisy pour la brousse lyonnaise. Vers la fin du XXe siècle (il est nul sur les dates), il rencontre Guy Vidal et entre à Poisson-Pilote avec Trondheim et les Cosmonautes du futur. Aujourd'hui, travaillant en duo ou en solo (le Combat ordinaire), il est devenu l'un des auteurs les plus inventifs de la BD actuelle.

  • On fait difficilement plus simple comme jeu vidéo : un petit héros particulièrement maladroit, une princesse stupide, hystérique et presque aussi gaffeuse que son sauveur, et puis un tas de Blorks plus laids, cruels et vicieux les uns que les autres, qui n'ont qu'un but dans leur vie virtuelle : empêcher le premier de délivrer la seconde. Et si, au passage, ils peuvent les massacrer joyeusement, ils ne vont pas se gêner, entraînant ainsi l'inéluctable "Game Over" qui rythme chaque fin de page de la série. C'est sur ce canevas pourtant simple que Midam nous régale de gags muets et gore d'une efficacité redoutable.

  • Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés...



    En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister... juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

  • Cédric n'aime toujours pas vraiment l'école, et quand, à la sortie, il discute avec son copain Christian de la leçon de Mademoiselle Nelly sur les gaz à effets de serre, il veut vérifier par lui-même en observant, en vrai, la théorie dans la pratique. Pas sûr que ce soit une bonne idée... En plus de ça, Cédric qui endosse le rôle du prince charmant pour le spectacle de l'école n'a pas de chance, son amoureuse, Chen, est malade et ne pourra pas jouer Blanche-Neige...

  • Wendy, c'est ma grande sister. Moi, du coup, j'suis la plus petite. Si qu'on m'avait demandé mon avis, j'aurais préféré être l'aînée des deux. Ben oui quoi, moi je saurai jamais ce que ça fait d'avoir un p'tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui écoute à la porte de ma chambre quand je parle des garçons avec mes meilleures cop's, qui fait rien qu'à me piquer mes fringues dès que j'ai le dos tourné, qui découpe les photos dans mes magazines préférés...

    En fait, ça m'aurait trop plu d'être ma propre sister... juste pour avoir la chance de m'avoir moi comme sister !!!

  • Ça y est, Mariette est enceinte. Manu aussi. Alors, il potasse Laurence Pernoud©, qu'il trouve très évasive sur les affres du futur papa, et il s'entraîne activement ? avec simulation du jour J, valises dans le vestibule et repérage du trajet. Bref, il s'angoisse.

    Pour se détendre, il va au festival de BD de Château-Moignon. Ça ne le détend pas, mais il se fait un copain ? le lama Dondup, dessinateur tibétain exilé ? et remporte la Gomme de Bronze. Et puis, évidemment, il rate la naissance. Pendant qu'il erre dans la neige, occupé à traquer un sanglier fictif, le bébé naît grâce aux bons soins de la vieille Mortemont ? qui, contre toute apparence, fut (jadis) jeune, amoureuse, résistante et sage-femme. Les gens sont stupéfiants.
    Le charme de cette série tient à l'extraordinaire complicité de Ferri et Larcenet, qui s'entendent si bien pour faire passer, avec la même tendresse et la même drôlerie, la vraie vie dans ses moindres détails. Le Vaste monde est, encore une fois, une merveille d'humour et d'émotion, sur un sujet qui va faire vibrer les futurs papas et mamans, ceux qui sont déjà papas et mamans, ceux qui furent des enfants, ceux qui ont un chat caractériel (c'est un pléonasme), et tous les amateurs époustouflés par le graphisme de Larcenet (Gomme de Bronze d'Angoulême 2003 pour Le Combat ordinaire). Ça fait du monde.

    D'ailleurs, devant le succès remporté par la série, les deux premiers tomes viennent d'être réédités sous de nouvelles couvertures, mieux harmonisées entre elles. Ce qui nous promet une suite, qu'on espère abondante. Le monde est vaste et la vie continue.

  • - 50%

    Être père n'est pas toujours simple. Ce n'est pas Dad, père célibataire en charge de quatre adorables, mais néanmoins épuisantes, filles, qui va dire le contraire. Entre petits bonheurs et grosses fâcheries, le père à la maison gère plutôt bien. Jusqu'au jour où son corps l'abandonne et qu'il se plie, littéralement, en deux. Impossible de faire la moindre tâche ménagère et encore moins de s'occuper de ses quatre filles. D'autant que Bébérénice découvre l'usage de ses jambes, que Roxane est bien décidée à changer le monde, qu'Ondine rapporte des bulletins de notes catastrophiques et que Pandora est en crise existentielle... la situation est critique !

  • Pico Bogue est le fils aîné d'une famille tout ce qu'il y a de plus normal, c'està- dire unique, extraordinaire et parfois complètement folle ! Avec sa petite soeur Ana Ana, Pico évolue dans la vie avec autant de certitudes que d'interrogations, ce qui vaut à ses parents et grands-parents des crises de toutes sortes : crises de rire, crises de désespoir, crises d'amour toujours !

  • Pas évident de retourner à la campagne quand on a connu le confort de
    la ville... même pour une fée ! Wat est une fée des villes. Son
    environnement, c'est le bitume, les immeubles et la circulation. Mais
    quand elle perd ses ailes, elle doit se réfugier à l'abri dans la
    forêt, auprès de Pruine, une fée des bois. Dorénavant, Wat ne
    souhaite qu'une chose : qu'on lui rende ses ailes et qu'elle puisse
    retourner à ses parfums citadins. Hélas, c'est sur Dorgon le troll
    que les ailes se sont plantées. Et comme les soucis arrivent toujours
    en escadrille, Pruine se fait kidnapper par des Unseelies. Si Wat
    veut récupérer ses ailes, elle doit retrouver Pruine et affronter les
    Unseelies... et son aversion pour la nature.

empty