Romans & Nouvelles de genre

  • Les Onze mille verges
    Guillaume Apollinaire
    Les Onze Mille Verges ou les Amours d'un hospodar est un roman érotique de Guillaume Apollinaire publié en 1907. Il relate l'histoire fictive du prince roumain Mony Vibescu, dans un périple qui le mène de Bucarest à Paris, puis dans l'Europe entière et finalement à Port-Arthur (en Chine), où il meurt flagellé par un corps d'armée, accomplissant ainsi sa destinée pour avoir failli à un serment : « Si je vous tenais dans un lit, vingt fois de suite je vous prouverais ma passion. Que les onze mille vierges ou même les onze mille verges me châtient si je mens ! » Les pérégrinations du héros sont ponctuées de scènes notablement crues, où Apollinaire explore toutes les facettes de la sexualité avec une volonté évidente d'éclectisme. Source wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Le surmâle

    Alfred Jarry

    Le Surmâle
    Alfred Jarry
    Le Surmâle est, comme l'a dit lui-même Alfred Jarry, un roman « moderne », composé en 1902 et dont le sujet est l'amour. Mêlant provocations en tout genre, grotesque et sous-entendus un peu osés, Jarry fait une sévère diatribe de la conception suivant laquelle l'amour n'est qu'une mécanique. Ce livre... par son écriture caractéristique, témoigne bien de l'atmosphère particulière et de l'humour du dramaturge. Notons que c'est le dernier roman de l'auteur. Source wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Kama Sutra

    Vâtsyâyana

    Kama Sutra
    Vatsyayana
    Le Kâmasûtra (du sanskrit Kmastra, composé de Kâma, « le désir », et de sûtra, « l'aphorisme », soit littéralement « les aphorismes du désir ») est un recueil indien traitant des diverses activités de ce que recouvre l'expression « vie privée » aujourd'hui, écrit entre les VIe siècle et VIIe siècle, attribué à Vâtsyâyana. Traduit pour la première fois en anglais en 1876 par Richard Francis Burton, le livre ne devint légal au Royaume-Uni qu'en 1963. Il est principalement connu dans le monde pour ses 64 positions sexuelles, bien qu'elles ne constituent qu'une petite partie de l'ouvrage. Source Wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • L'anti-Justine
    Restif de la Bretonne
    L'Anti-Justine, ou les Délices de l'amour est un roman libertin de Nicolas Edme Restif de La Bretonne, paru en 1798. Restif a cherché à être l'anti-Sade, comme il l'annonce dans la préface : « Personne n'a été plus indigné que moi des sales ouvrages : de Justine (également publié dans cette collection), Aline, le Boudoir, la Théorie du Libertinage, que je lis dans ma prison. Ce scélérat ne présente les délices de l'amour, pour les hommes, qu'accompagnées de tourments, de la mort même, pour les femmes. Mon but est de faire un livre plus savoureux que les siens... »
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Mémoires de Fanny Hill
    John Cleland
    Mémoires de Fanny Hill, femme de plaisir (Fanny Hill, or Memoirs of a Woman of Pleasure, « Fanny Hill, ou Mémoires d'une fille de joie », en version originale) est un roman érotique de l'écrivain anglais John Cleland.
    Rédigé en 1749 à Londres alors que Cleland était en prison pour dettes, ce livre est considéré comme le premier roman érotique et sa publication causa scandale. Dès sa parution, l'Église d'Angleterre demanda aux autorités d'interdire « ce livre ignoble qui est une véritable insulte à la religion et aux bonnes moeurs ». De ce fait, Cleland fut arrêté et inculpé d'avoir « incité à la débauche les sujets du roi ».
    Cependant des exemplaires du livre se vendirent sous le manteau et celui-ci finit par se répandre aux États-Unis, où il fut interdit en 1821 pour obscénité.
    En 1963, G. B. Putnam publia le livre sous le titre John Cleland's Memoirs of a Woman of Pleasure qui fut aussi, immédiatement, interdit pour obscénité. L'éditeur porta l'affaire devant la justice. Dans une décision de 1966, la Cour Suprême finit par édicter que le livre ne méritait pas le qualificatif d'obscène, selon le Roth standard. Source Wikipedia.

  • Amours secrètes d'un Gentleman
    Edward Sellon
    Avant de vous transcrire ma correspondance avec mes amies, il me faut vous faire la description des lieux où se passèrent les scènes auxquelles elle fait allusion et vous dire quelques mots sur le principal acteur, c'est-à-dire sur moi-même. J'ai dépassé la première jeunesse et suis arrivé à cet âge où les passions demandent un autre excitant que celui qu'on rencontre ordinairement dans une courtisane maquillée...
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Passions de jeunes miss
    Alphonse Momas
    Miss Sticker, sur mon désir, te confie à mes soins pour t'aider dans tes devoirs : en revanche, tu me serviras de petite bonne et de petite amie. Ainsi tu apprendras à te conduire plus tard dans le monde.
    - Est-ce que je ne m'amuserai plus aux récréations avec mes camarades ?
    - Qui te parle de ça ? Tes heures d'étude m'appartiennent, et seront mieux employées sous ma direction que dans la salle avec les autres, où forcément tu as des distractions nuisibles à tes leçons. Grâce à ma sollicitude et à ma protection, tu avanceras plus vite, et je pense que tu m'en témoigneras ta reconnaissance, en me caressant, tu sais comment ?
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Le Portier des Chartreux
    Jean-Charles Gervaise de Latouche
    Un jour qu'on me croyait à l'école, j'étais resté dans un petit réduit où je couchais : une simple cloison le séparait de la chambre d'Ambroise, dont le lit était justement appuyé contre ; je dormais ; il faisait une extrême chaleur : c'était dans le coeur de l'été ; je fus tout à coup réveillé par de violentes secousses que j'entendis donner à la cloison. Je ne savais que penser de ce bruit ; il redoublait. En prêtant l'oreille, j'entendis des sons émus et tremblants, des mots sans suite et mal articulés. « Ah ! doucement, ma chère Toinette, ne va pas si vite ! Ah ! coquine !... »
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Justine ou les Malheurs de la vertu
    Marquis de Sade
    Justine ou les Malheurs de la vertu est le premier ouvrage du marquis de Sade publié de son vivant, en 1791, un an après avoir été rendu à la liberté par la Révolution et l'abolition des lettres de cachet. Résumé : Vers 1775, Justine, renvoyée à douze ans du couvent parce qu'elle est soudain devenue orpheline et pauvre, mène, à Paris, une vie de misère et de combats pour sa vertu. Faussement accusée de vol par son maître, l'usurier Du Harpin, elle s'évade à seize ans de la Conciergerie, mais c'est pour courir au-devant d'un viol dans la forêt de Bondy. Source Wikipédia.


    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Aline et Valcour
    Marquis de Sade
    Sade a écrit cette oeuvre dans les années 1780 alors qu'il était incarcéré à la Bastille. Ce roman est le premier des ouvrages de Sade à avoir été publiés sous son vrai nom. Aline et Valcour est un roman qui combine la technique du roman épistolaire avec celle du récit rétrospectif. Le récit principal est raconté sous forme d'échange de lettres entre les différents personnages ; son objet est l'amour vertueux entre Aline et Valcour que la mère d'Aline, sensible et vertueuse, approuve mais que le père d'Aline, libertin et matérialiste, poursuit de la manière la plus cruelle. Deux longs récits d'aventure se trouvent enchâssés dans cet échange de lettres ; ce sont les récits que Sainville et sa compagne Léonore font de leurs années d'errances à travers l'Europe du sud et la plus grande partie de l'Afrique. Source Wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Thérèse philosophe
    Boyer d'Argens
    Thérèse philosophe s'inspire d'un fait divers qui eut lieu en 1731, passionna la France et prit valeur de symbole au sein des querelles religieuses et anticléricales.
    Jean-Baptiste Girard (1680-1733), jésuite dévoué, d'abord professeur et prédicateur apprécié, fut nommé recteur du séminaire royal de la marine à Toulon. De nombreuses pénitentes le choisirent pour directeur, dont l'une, Catherine Cadière, particulièrement mystique et falsificatrice, le mena à sa perte auprès d'un janséniste ennemi en l'accusant de séduction, d'inceste spirituel, de magie et de sorcellerie.
    À peine âgée de dix-huit ans, Catherine Cadière était une jeune et jolie pénitente de bonne famille mais nourrie de lectures illuminées. Elle passait dans son quartier pour une sainte, férue de miracles et autres désirs d'apparitions. Un jeûne prolongé durant le carême l'affaiblit et favorisa son zèle visionnaire alors qu'elle demeurait alitée. Son confesseur, le père Girard, la trouva ensanglantée d'une plaie au flanc gauche qu'elle disait provenir d'un ange apparu au cours de son sommeil. Le religieux l'examina ; dévot mais non dupe et, semble-t-il, intègre, il l'avait assistée jusque-là dans ses extases et excès mais préféra dès lors rompre avec sa protégée. Celle-ci lui en tint rigueur au point de le dénoncer pour abus, ce qui valut à l'intéressé un procès retentissant.
    Le procès fut animé de fervents débats qui aboutirent à la relaxe du père Girard en octobre 1731 à une seule voix de majorité, douze juges sur vingt-cinq l'ayant condamné à être immolé. Cette affaire célèbre (connue par un Recueil général des pièces concernant le procès entre la demoiselle Cadière, de la ville de Toulon, et le père Girard, jésuite, recteur du Séminaire royal de la marine de ladite ville, La Haye, 1731) donna lieu à de nombreux commentaires, alimenta les polémiques pour les années à venir et inspira notamment ce fameux texte libertin paru en 1748 : Thérèse Philosophe. Texte anonyme, il fut attribué sous réserves au Marquis d'Argens, Dirrag et Éradice étant les anagrammes de Girard et Cadière. Source : http://du.laurens.free.fr/auteurs/Boyer_Argens-Therese_philo.htm

  • Gamiani ou deux nuits d'excès
    Alfred de Musset
    Ce roman est l'ouvrage le plus réimprimé au cours du XIXe siècle avec plus de 40 éditions. L'attribution du roman à Alfred de Musset a longtemps été contestée. Le roman raconte deux nuits de la vie de la comtesse Gamiani marquées par ses ébats avec Fanny et Alcide. Pendant ces deux nuits, les trois personnages vont successivement raconter leur initiation sexuelle ainsi que leurs plus grands exploits dans ce domaine. Source wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation
    Pierre Louÿs
    Le Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation est une oeuvre littéraire érotique de Pierre Louÿs, écrite en 1917 et publiée de façon posthume (et anonyme) en 1927. Elle se présente comme une parodie des rigoureux manuels d'éducation de l'époque, et est ainsi composée de conseils courts regroupés en thèmes : « À la maison », « Devoirs envers votre mère », « En classe », etc. Le ton de l'ouvrage est vif, le style particulièrement cru et chatoyant. Pierre Louÿs use volontiers d'ironie pour évoquer les amours viles des jeunes filles perverses, et cette relative distanciation lui permet de faire fi de toute censure morale (inceste, pédophilie...). Source Wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Landscape Of A Woman
    Byron Newman
    Nathalie Hall is beautiful, smart, and wealthy. She is the epitome of the mid-80's success story. From her humble roots as a native of Jamaica, she was raised and educated in New York and London, and is now living a lavish and sophisticated lifestyle in Paris. Her current relationship with Lisette, the former French queen of punk rock, has developed into a partnership of love and equality, and she seems to have it all. But the foundation of this fulfillment is a history of young lust and love stemming from her tumultuous affair ten years earlier with Tyrone Bellingham, an aristocratic, English, drug-fueled photographer.
    A compelling debut novel full of compassion, eroticism and humour, written by Byron Newman, for thirty years a photographer for Playboy USA.

  • Les contes libertins
    Jean de la Fontaine
    En complément de ses célèbres Fables et dans leur continuité, Jean de la Fontaine poursuivit son exploration des "contes et Fables" tirés entre autres des oeuvres d'Esope ou Boccace, mais réajustés à la réalité de son époque à sa vision de la société française.
    Entre humour trivial et libertinage, cette littérature licencieuse est d'un goût exquis : aujourd'hui, cet humour serait largement vu comme sale ou déplacé, mais avec quelques rimes et un sens du ton bien choisi, c'est toute autre chose ! du cocu content aux jeunes filles cherchant grivoisement de l'esprit, chacun est servi et le style est ô combien rafraîchissant.
    Courts et intenses, ces petits Contes libertins se lisent sans fin...

  • La Chute des vierges
    Alphonse Momas
    Si les classes suivaient leur programme, si les heures d'études demeuraient immuables, bien des licences s'octroyaient et les anciennes n'auraient plus reconnu les moeurs de la maison où elles firent leur éducation sous une discipline des plus rigides. Une large tolérance encourageait les jeunes et gentilles miss à écouter les conseils de coquetterie et à soigner leur toilette comme leur conversation.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Le doctorat impromptu
    Andréa de Nerciat
    Au 18e siècle, Érosie quitte son couvent en diligence. Un abbé envoyé par son promis l'aborde. Elle le fait monter. Arrivé à une auberge, il lui présente le vicomte Solange qu'il éduque. L'abbé les voit faire l'amour et s'en réjouit. Érosie écrit tout ceci à Juliette quand son promis arrive ! Source Wikipédia

  • La femme et le pantin
    Pierre Louÿs
    Durant le Carnaval de Séville, le Français André Stévenol, tombe sous le charme d'une jeune andalouse, Conception Perez. Ils échangent un rapide signe prometteur et cherchent aussitôt à se revoir. André confesse cette situation auprès de son ami don Mateo qui sursaute et qui se décide, afin de le mettre en garde, à lui faire le récit de sa douloureuse aventure avec la jeune femme dont il fut le pantin. Source Wikipédia.

    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Petites et grandes filles
    Alphonse Momas
    Jouissant de la plus complète liberté pour la conduite de ses élèves, il commença par retenir, de temps en temps, la fillette après les leçons, sous prétexte de lui expliquer un chapitre moins bien travaillé, de l'aider à résoudre un problème un peu compliqué, et alors, les chaises rapprochées, les yeux fixés sur les cahiers, dans la solitude de la salle d'étude, la jambe du prêtre, se balançant, rencontrait celle d'Adeline qui ne se retirait pas.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Le Rideau levé ou l'Éducation de Laure
    Mirabeau
    Oui, ma chère Eugénie, ces moments délicieux, dont je t'ai quelquefois entretenue dans ton lit ; ces transports des sens, dont nous avons cherché à répéter les plaisirs dans les bras l'une de l'autre ; ces tableaux de ma jeunesse, dont nous avons voulu réaliser la volupté : eh bien ! pour te satisfaire, je vais, sous des traits ressemblants, les retracer ici. Tout ce que j'ai fait et pensé dès ma plus tendre enfance, tout ce que j'ai vu et ressenti va reparaître sous tes yeux.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Mémoire sexuelle d'un Russe du Sud
    Anonyme
    Cet ouvrage éminemment érotique raconte la vie sexuelle d'un Russe depuis sa tendre enfance. Né dans une famille relativement libérée, ce Russe réfugié à Paris au début du siècle dernier écrit dans un français impeccable. Ce témoignage ne cache rien de ses émotions ni de ses actes.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Ève et Adam

    Danny Tyran

    Ève et Adam
    Danny Tyran
    Ève et Adam ne sont pas de jeunes gens ordinaires. Pas « normaux » diraient les bien-pensants. Au lit, la « normalité » serait à mourir d'ennui.
    Elle veut rencontrer son mâle alpha, ce jeune homme qui saura métamorphoser son univers.
    Il recherche son amazone, sa guerrière, qui se battra à ses côtés pour faire de leur vie un chef d'oeuvre dont, lui, Adam, sera le maître à penser.
    Leur rencontre génèrent des étincelles. Ils sont au paradis. Mais y a-t-il aussi un serpent dans ce Jardin d'Éden pour sadomasochistes ? Un texte BDSM de 378 000 caractères.
    Retrouvez l'ensemble de nos ouvrages sur http://www.ledivinabricot.com/

  • Trois filles de leur mère
    Pierre Louÿs
    Trois filles de leur mère est un roman pornographique rédigé par Pierre Louÿs vers 1910 et publié sous le manteau en 1926. Inspiré, selon la légende, par les rapports de l'écrivain à la femme de José-Maria de Heredia et ses trois filles (dont la plus jeune, Louise, avait été mariée à Louÿs) aux moeurs réputées alors assez libres, il présente les aventures d'un jeune homme de vingt ans, « X... », qu'une prostituée de trente-six ans, Teresa, et ses trois filles, Mauricette, quatorze ans et demi, Lili, dix ans, et Charlotte, vingt ans, visitent à tour de rôle, avant qu'ils ne se livrent tous ensemble à une grande mise en scène de jeux obscènes. Dans son "Avis à la lectrice", Louÿs souligne ainsi la véracité de ses propos : « Ce petit livre n'est pas un roman. C'est une histoire vraie jusqu'aux moindres détails. Je n'ai rien changé, ni le portrait de la mère et des trois jeunes filles, ni leurs âges, ni les circonstances »1. Néanmoins, au-delà de son éventuelle valeur autobiographique, l'ouvrage tire sa puissance, rehaussée par la qualité des dialogues, de sa force de transgression et de profanation de l'univers bourgeois auquel appartenait l'auteur. Source Wikipédia.
    D'autres ouvrages de cette collection vous attendent. Tapez "Le divin abricot" dans la zone de recherche de votre libraire virtuel.

  • Aphrodite Moeurs antiques
    Pierre Louÿs
    Aphrodite connut à sa sortie un tel succès qu'il lança les éditions du Mercure de France. Ce succès est dû en partie à un article louangeur de François Coppée, et sans doute aux scènes libertines qui émaillent le roman. Ce roman de "moeurs antiques" (sous-titre de l'ouvrage), dont le théâtre est Alexandrie, conte l'histoire de la courtisane Chrysis, et de Démétrios, un sculpteur. Galiléenne aux longs cheveux d'or (d'où son surnom grec), Chrysis, fière de son art et de sa beauté, se flatte d'obtenir "du premier venu la plus vile obéissance". Démétrios, lui, est l'objet d'un véritable culte parmi les femmes de la cité, mais il est las de leur idolâtrie effrénée. Il en est venu à préférer sa statue d'Aphrodite à la reine Bérénice qui en fut le modèle, et dont il est l'amant blasé. Chrysis est la seule à marquer du mépris au sculpteur. Exaspéré de désir par sa résistance, Démétrios accepte de voler et de commettre un meurtre pour lui procurer les trois objets qu'elle exige en paiement de ses charmes : le miroir d'argent d'une courtisane rivale, le peigne d'ivoire d'une prêtresse égyptienne, et le collier de perles qui orne la statue de la déesse dans le grand temple d'Aphrodite. Après l'accomplissement de ces forfaits, le sculpteur fait un rêve dans lequel Chrysis lui offre la nuit d'amour qu'il désirait. Celle-ci en vient à aimer l'homme qui est allé jusqu'au crime pour elle, mais Démétrios la rejette, son rêve lui suffit. Comme elle insiste, il lui fait jurer - comme elle avait fait avec lui - d'accomplir sa volonté, avant de la lui révéler: porter en public les objets volés. Ce qu'elle fait, exhibant à la foule, sur le Phare d'Alexandrie, les attributs et la nudité d'Aphrodite. Emprisonnée et condamnée, Chrysis boit la ciguë, en présence de Démétrios, indifférent. Il se servira ensuite comme modèle du corps nu de la morte, le faisant poser "dans l'attitude violente où il l'a vu en songe, [pour] créer d'après le cadavre la statue de la Vie Immortelle". Source Wikipédia

empty