• L'initiation sensuelle d'une jeune fille.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Nous sommes en plein Paris, Violette est une jeune fille de 15 ans. Lorsque son patron tente un jour de l'embrasser dans l'arrière-boutique de son magasin de mode, Violette prend la fuite et se réfugie chez son voisin Christian, un trentenaire. Celui-ci, pour la protéger du désir des hommes, va pas à pas l'initier à ces nouvelles sensations. Mais c'est sans compter l'apparition de la comtesse Odette de Mainfroy, qui éprouve une attirance pour la jeune fille. S'ensuivent un triangle amoureux et des scènes idéalisées de saphisme, alors que Violette poursuit son objectif de devenir une femme libre dans cette société bourgeoise pleine d'interdits.
    Un chef d'oeuvre féministe et moderne de la littérature clandestine du XIXe siècle !
    EXTRAIT
    Avouons que les charmes les plus puissants sont ceux des femmes que l'on ne connaît pas ? Il y a des hommes déshérités de la nature, sur le coeur desquels le soleil, âme du monde, a oublié de laisser tomber un de ses rayons ; ceux-là voient gris, et, dans le cours d'une vie crépusculaire, accomplissent, comme un devoir de citoyen, l'acte dans lequel Dieu a mis, pour ses créatures favorisées, le suprême bonheur de la vie, le paroxysme momentané de l'exaltation de tous les sens, cette âcre explosion de volupté, enfin, qui tuerait un géant, si elle durait une minute au lieu de durer cinq secondes. Ceux-là ne font pas d'enfants, ils se reproduisent, ils appartiennent à cette grande fourmilière humaine qui bâtit sa maison morceau par morceau, qui charrie l'été sa provision de l'hiver et qui répondra à Dieu quand Dieu lui demandera :
    - Qu'as-tu fait sur la terre ?
    - J'ai travaillé, j'ai bu, j'ai mangé, j'ai dormi.
    Bienheureux en ce monde celui qui, cherchant inutilement ce qu'il a fait ici-bas, se contentera de répondre à la voix céleste :
    - J'ai aimé !
    J'étais dans un de ces rêves qui n'ont ni horizon, ni limites, qui mêlent le ciel à la terre ; je venais de tressaillir au timbre de l'horloge de l'église voisine qui avait sonné deux heures, lorsqu'il me sembla entendre frapper à ma porte. Je crus me tromper, j'écoutai : le bruit redoubla. J'allai voir qui pouvait à pareille heure songer à me faire visite et j'ouvris. Une jeune fille, une enfant presque, se glissa par l'ouverture en me disant :
    - Ah ! cachez-moi chez vous, monsieur, je vous en prie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Attribué à Théophile Gautier, à Alexandre Dumas ou encore à Guy de Maupassant, Le Roman de Violette est en fait un récit de la Marquise de Mannoury, dont on ignore s'il s'agit ou non d'un pseudonyme. L'édition originale, datée « Lisbonne 1870 », fut en réalité imprimée en 1883 à Bruxelles.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • De l'Antiquité à nos jours, les pages les plus osées jamais écrites par des femmes.
    De Sappho, première poétesse érotique de l'Antiquité, aux Mémoires d'une chanteuse allemande, de Wilhelmine Schroeder-Devrient, chef-d'oeuvre érotique du XIXe siècle, des Lettres d'Héloise à Abélard, osant traiter des « enivrements de la volupté » entre une abbesse et un chanoine, en plein Moyen Âge, jusqu'aux Caprices du sexe, de Renée Dunan, roman pornographique très cru, le premier à être écrit par une femme, cette anthologie coquine et savante vous propose quelques-unes des oeuvres les plus sulfureuses jamais écrites par des femmes.
    Vous y trouverez également plusieurs morceaux choisis surprenants : une lettre de sainte Thérèse d'Ávila, des sonnets de Louise Labé, des extraits de L'lngénue Libertine, de Colette, ainsi que du Général Dourakine, de la comtesse de Ségur...
    Collection Bibliothèque libertine.
    Roman numérique, 443 pages, couverture en couleurs de Francine Van Hove.

    SOMMAIRE


    Préface

    Pour Anactoria, Sappho
    Pour Atthis, Sappho
    À Aphrodite, Sappho
    Lettre d'Héloise à Abélard, Héloise
    L'Heptaméron, (extrait) Marguerite de Navarre
    Sonnets, Louise Labé
    Autobiographie, (extrait consacré aux anges), Thérèse d'Ávila
    Lettres portugaises, (extrait) Marina Alcoforado
    Le Général Dourakine (extrait), Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur
    Les Cousines de la colonelle, (première partie) marquise de Mannoury d'Ectot
    Ondine, Renée Vivien
    Mémoires d'une chanteuse allemande, (deuxième partie) Wilhelmine Schroeder-Devrient
    La Bouche, Marie Nizet
    Les Caprices du sexe, Renée Dunan
    L'Ingénue libertine (extrait), Sidonie Gabrielle Colette

empty