• Ma maman

    Kun Wu Li

    • Kana
    • 22 Novembre 2019

    Au travers du portrait de sa maman, Li Kunwu nous conte l'histoire d'une Chine qui n'est plus. Celle de la période pré révolutionnaire. Et si la spécificité de la révolution chinoise tient à sa dimension paysanne par rapport la révolution ouvrière russe, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi à la lecture de ce nouveau récit.
    Le décalage entre la vie dans les villes et celle des campagnes est si édifiant qu'on se voit presque plongé en plein moyen-âge.
    Avec son dessin toujours aussi incroyable, Li Kunwu nous parle du peuple, des petites gens, de la manière dont ils vivaient, de leurs croyances... dans cette Chine de la fin des années 1930.
    De la même manière que nous avions découvert comme jamais auparavant la famine qui avait frappé la Chine sous Mao dans « Une vie chinoise », Li Kunwu nous offre une fois encore un document rare et poignant sur l'Histoire de la Chine.
    Il y la grande Histoire et puis la petite, celle de sa maman, ballotée sans cesse entre le village de sa mère et la maison du seigneur où travaille son père. C'est l'histoire des relations maritales, familiales à l'époque, et celle de la place de la femme...

  • Une invitation à une fête de promo et voilà l'occasion pour Li Kunwu de retrouver ses anciens camarades de classe. Que sont devenus les petits écoliers qui accompagnaient Petit Li dans les pages d'Une vie chinoise ? Quels parcours pour ces enfants depuis la Révolution populaire jusqu'à aujourd'hui en passant par la Révolution culturelle ?

  • Ils ont connu le Grand Bond en avant, la Révolution culturelle, l'enthousiasme et le désespoir. Ils se souviennent tous de ce qu'ils faisaient le jour de la mort du président Mao. « Ils », c'est la génération d'Une vie chinoise. À l'heure de la révolution Internet, que sont devenus les femmes et les hommes de la révolution maoïste ? Li Kunwu nous offre un témoignage sur cette génération qui a construit la Chine d'aujourd'hui.

  • Un one-shot sur la construction d'une des plus hautes voie de chemin de fer au monde.
    Au 19ème siècle, des ingénieurs français ont été envoyés en Chine pour amener le rail dans une région montagneuse.
    Li Kunwu partage avec nous sa découverte de l'histoire de cette ligne de chemin de fer hors norme après avoir découvert la tombe oubliée d'un Français dans un cimetière du Yunnan.

  • Empreintes

    Kun Wu Li

    Li Kunwu raconte sa vie en Chine à son fils qui vit à Londres. De sa petite enfance dans la Chine des années 50 à la Chine d'aujourd'hui. C'est le récit d'une société en pleine mutation confrontée à des contrastes violents liés aux changements de modèle économique.
    Évolutions qui ont aussi des impacts au niveau des relations amoureuses que l'auteur décrit avec beaucoup d'humour.

  • Cicatrice

    Kun Wu Li

    1. Li Kunwu à la découverte de l'histoire des invasions de la Chine par le Japon.
    2. Préface du rédacteur en chef du magazine Historia.
    3. Documentaire illustré de photos d'archives inédites

  • « Depuis tout petit, j'entendais parler de Cuba. Dans les années 1950, nos deux pays avaient développé d'excellentes relations. Et au fond de moi, j'ai toujours su qu'un jour j'irais là-bas. » Pour l'artiste chinois qu'est Li Kunwu, Cuba touche à l'intime, l'histoire de l'île faisant particulièrement écho à celle qu'il a vécue dans l'Empire du Milieu. La similarité des paysages avec ceux de son Yunnan natal l'émerveille, à l'instar du peuple cubain au destin si proche du sien. La ferveur de l'île et de ses habitants le poursuit jusque dans son atelier, où il réalise plus de trois cents dessins : encres, couleurs, lignes claires, portraits, paysages... Une diversité stylistique qui reflète tant la richesse de ses émotions que la profusion rencontrée sur place.

  • La Chine est en deuil ! Le grand timonier, Mao Zedong, est mort ! Désemparés, déboussolés, le peuple chinois est sous le choc. Que va devenir la révolution culturelle ? Alors que des jours sombres s'annoncent, un télégramme averti le peuple que la bande des 4 (Zhang Chunqiao, Wang Hongwen, Yao Wenyuan et Jiang Qing, épouse de Mao) , investigateur sous Mao de la révolution culturelle, est arrêtée ! Une ère nouvelle souffle sur la Chine. Le moment est venu pour Xiao Li d'entrer dans le parti. « Un parti pour lequel il faut donner sa vie, un parti qui doit primer sur l'intérêt propre, sur la famille sur les amis » comme le dit si bien son père...

  • On est en 1982. La révolution culturelle est terminée depuis 4 ans et a laissé place à une politique de réforme et d'ouverture. L'idée de remplacer le bol en fer par le bol en terre, c'est-à-dire d'abandonner la prise en charge des Chinois par l'Etat, circule. Quant au procès de Jiang Qing, la veuve de Mao, et de la bande des 4, il est toujours en cours. Plus que quelques jours avant le verdict.
    Alors que la Chine entre ainsi dans une ère de développement, Xiao, qui est maintenant dessinateur pour le journal Yunnan Ribao, continue à vivre sa vie. Il vient de se marier avec FengFeng, une jeune doctoresse, fille d'un ami de son père. En attendant que l'Etat leur attribue un logement, le couple va vivre dans la famille de Xiao.

  • 1950. Mao Zedong est au pouvoir depuis un an. Dans les montagnes du Yunnan, les conditions de vie sont difficiles. Le Secrétaire Li, jeune cadre communiste enflammé, emmène la camarade Tao à la ville, « faire la révolution ». Fruit de leur union, Xiao Li - « petit Li » - naît bientôt. À l'époque de Révolution triomphante, le petit garçon s'estime le messager du Président Mao. Arborant les couleurs du communisme et armé des citations du président, il fait régner la terreur autour de lui. Il est alors pris dans l'engrenage d'une folie collective indescriptible où chacun va dénoncer, casser, brûler...
    Un manga tout à fait inédit car raconté de l'intérieur par un auteur chinois qui a vécu la vertigineuse ascension du Communisme de Mao Zedong. Cette autobiographie nous fait partager la destinée folle des Chinois enfantés par Mao Zedong dans les années 50, et parvenus aujourd'hui, de révolutions en contre-révolutions, aux rênes de la Chine moderne. C'est un voyage passionnant dans le temps, mêlant nostalgie et prise de conscience, respectant fidèlement les faits et les repères historiques via une approche quasiment clinique du sujet. À l'aide d'un graphisme déroutant, emprunté à la BD de propagande, on comprend enfin comment le politique s'inscrit dans le quotidien des 1,3 milliard de Chinois.

  • Pour la première fois en intégrale, le témoignage unique sur la destinée folle des Chinois enfantés par Mao Zedong dans les années 50, et parvenus aujourd'hui, de révolutions en contre-révolutions, aux rênes de la Chine moderne. L'association des sensibilités opposées des deux auteurs offre une neutralité rare sur l'Histoire contemporaine chinoise : ce qui aurait pu être oeuvre de propagande ou brûlot anti-communiste devient témoignage brut, fenêtre ouverte sur la Chine d'aujourd'hui.

empty