• Peggy Guggenheim

    Francine Prose

    Héritière d'une richissime famille juive américaine, Peggy Guggenheim (1898-1979) a rassemblé une des plus belles collections au monde d'art moderne.
    Excentrique, anticonformiste, libertine, Peggy Guggenheim éprouve un goût effréné pour l'art et les artistes. Après guerre, sur les conseils de son ami André Breton, elle expose à Londres Kandinsky, Calder ou Brancusi. Venue à Paris, elle achète, paraît-il, un tableau par jour, aide Giacometti et Picasso, puis elle part à New York où elle épouse Max Ernst. En 1942, sa galerie Art of this Century révèle au public les surréalistes européens - Paul Klee, Marcel Duchamp, Piet Mondrian - et la jeune avant-garde américaine - Jackson Pollock, Marc Rothko. En 1949, installée à Venise, au bord du Grand Canal, dans un palais du xviiie siècle, elle expose une somptueuse collection que le monde entier admire encore aujourd'hui.
    Mais Peggy Guggenheim est aussi une femme malheureuse qui se trouve laide et rate ses deux mariages. Avide de tous les plaisirs, elle a pensé sa vie comme une oeuvre d'art. Elle boit, danse et s'étourdit dans une vie tumultueuse, sans cesse à la recherche de la beauté. Dans un récit enlevé, Francine Prose dresse le portrait d'une femme iconoclaste, intransigeante et attachante.

  • Après

    Francine Prose

    Au collège de Central Hight, le Dr Willner commence par instaurer des contrôles anti-drogues et un code vestimentaire strict. Puis les portables sont interdits, et L'attrape-coeur est supprimé des programmes. Les parents sont accablés d'e-mails, les élèves fouillés et contrôlés et le moindre écart est sévèrement sanctionné.
    Dans une situation normale, Tom Bishop serait sans doute resté un garçon sans histoire. Mais quand ses camarades commencent à disparaitre, sans explication, il réagit et prend son destin en main.

  • Les petits miracles

    Francine Prose

    " il advint par la grâce de dieu que joseph santangelo gagna sa femme aux cartes.
    La partie de pinochle décisive se joua dans l'arrière-boutique du magasin saucisses santangelo de mulberry street à new york, la dernière nuit de la vague de chaleur qui battit tous les records en septembre 1949. " au sein de la communauté italienne de new york, soudée par les commérages et les traditions - sur fond de pasta et de musique de puccini -, le couple insolite et néanmoins amoureux que forment joseph et la très jeune catherine semble promis à un bonheur sans histoire.
    L'oeil jaloux, la vieille mère de joseph, experte en signes et en superstitions, veille. mais quand naît theresa, qui n'est pas une petite fille comme les autres, le destin des santangelo bascule. theresa, en effet, a décidé très tôt qu'elle serait une sainte.
    Commencé dans la bonne humeur et mené de main de maître, le roman de francine prose va tourner progressivement au drame.

  • Gabor Tsenyi aurait-il pu prévoir qu'il photographierait un jour l'une des personnalités les plus fascinantes et terrifiantes du XXe siècle ?

    Fraîchement arrivé de sa Hongrie natale dans le Paris des années vingt, il fait de la ville sa muse, traquant ses ombres et ses protagonistes nocturnes. Sa curiosité pour les marges le conduit sans surprise au Caméléon, club d'initiés et de travestis où se croise le Tout-Paris, de la baronne Lily de Rossignol, mondaine et mécène à ses heures, au sarcastique écrivain américain Lionel Maine.

    C'est en ce lieu mythique des Années folles qu'il rencontre Louisiane Villars. Ancienne prodige sportive devenue danseuse, Lou est désormais l'amante scandaleuse de la meneuse de revue. Mais alors que l'exubérance de l'époque commence à pâlir sous la montée des extrêmes, un désir d'amour et de reconnaissance entraîne la jeune femme au physique d'homme dans une voie bien plus dangereuse encore.

    En réinventant les vies de Brassaï et de personnalités marquantes de l'époque, Francine Prose restitue de manière saisissante les bouleversements sociaux, les troubles politiques et les questionnements artistiques de ces années. Plus encore, elle interroge la difficulté de situer la vérité historique et de porter un jugement moral sur ses acteurs.

  • Blue angel

    Francine Prose

    à bientôt cinquante ans, ted swenson, professeur d'université, décide qu'il est temps de profiter des privilèges de sa condition.
    Arrive dans sa classe angela, jeune femme tatouée et percée, qui fait preuve d'un véritable don d'écrivain. ted se voit déjà dans le rôle du pygmalion. mais l'élève angela n'est-elle pas plus manipulatrice que son maître?

  • Un après-midi à Manhattan, Vincent, un jeune néonazi, entre dans les locaux d'une fondation de défense des Droits de l'homme créée par un survivant de l'Holocauste, Meyer Maslow. Vincent annonce qu'après avoir lu les livres de Maslow il veut changer radicalement. Lui qui est couvert de tatouages nazis proclame qu'il a pour mission de sauver des "types comme lui" pour les empêcher de devenir des "types comme lui".
    En changeant progressivement pour atteindre ses objectifs, Vincent change aussi ceux qui l'entourent : Maslow qui a peur que l'héroïsme ne devienne un travail de bureau ; Bonnie, chargée de lever des fonds, divorcée et mère de deux enfants, dévouée à la croisade de Maslow ; et Danny l'adolescent qui ouvre les yeux sur le monde.
    L'humour noir d'Un homme changé illumine et met à nu ce qui demeure invisible à notre culture consommatrice, droguée et manipulée par les médias. Remarquable par la tendresse que son auteur éprouve pour ses personnages, Un homme changé pose des questions essentielles : qu'est-ce qui fait la valeur d'une vie ? Est-il possible de changer ? Qu'est-ce que signifie être humain ? L'effrayante intelligence, l'esprit et l'humanité de ce roman font de Francine Prose un auteur majeur.

  • Peggy Guggenheim : le choc de la modernité Nouv.

    Héritière d'une richissime famille juive américaine, Peggy Guggenheim (1898-1979) a rassemblé une des plus belles collections au monde d'art moderne.
    Excentrique, anticonformiste, libertine, Peggy Guggenheim éprouve un goût effréné pour l'art et les artistes. Après guerre, sur les conseils de son ami André Breton, elle expose à Londres Kandinsky, Calder ou Brancusi. Venue à Paris, elle achète, paraît-il, un tableau par jour, aide Giacometti et Picasso, puis elle part à New York où elle épouse Max Ernst. En 1942, sa galerie Art of this Century révèle au public les surréalistes européens - Paul Klee, Marcel Duchamp, Piet Mondrian - et la jeune avant-garde américaine - Jackson Pollock, Marc Rothko. En 1949, installée à Venise, au bord du Grand Canal, dans un palais du xviiie siècle, elle expose une somptueuse collection que le monde entier admire encore aujourd'hui.
    Mais Peggy Guggenheim est aussi une femme malheureuse qui se trouve laide et rate ses deux mariages. Avide de tous les plaisirs, elle a pensé sa vie comme une oeuvre d'art. Elle boit, danse et s'étourdit dans une vie tumultueuse, sans cesse à la recherche de la beauté. Dans un récit enlevé, Francine Prose dresse le portrait d'une femme iconoclaste, intransigeante et attachante.

  • A blending of art and cultural criticism, travel writing, and personal narrative, Sicilian Odyssey is Francine Prose's imaginative consideration of the diverse cultural legacies found juxtaposed and entangled on the Mediterranean island of Sicily. She writes of the intensity of Sicily, the "commitment to the extreme," where the history is more colorful, the sun hotter, the cooking earthier, the violence more horrific, the carnival more raucous, the politics more Byzantine than other places on Earth, and how much the island can teach us about the triumph of beauty over violence and life over death.
    Prose examines architectural sites and objects and looks at the ways in which myth and actuality converge. Exploring the intact and beautiful Greek amphitheaters at Siracusa and Taormina, the cathedral at Monreale, the Roman mosaics at Piazza Armerina, and some of the masterpieces of the Baroque scattered throughout the island, Prose focuses her keen insight to imagine them in their own time, to examine the evolution and decline of the cultures that produced them, and to deconstruct powerful responses each evokes in her.
    Illuminated by the author's own photographs, Sicilian Odyssey brings exotic and enigmatic Sicily to life through the prism of its past.
    From the Hardcover edition.

  • In America, notes acclaimed novelist Francine Prose, we are obsessed with food and diet. And what is this obsession with food except a struggle between sin and virtue, overeating and self-control--a struggle with the fierce temptations of gluttony. In Gluttony, Francine Prose serves up a marvelous banquet of witty and engaging observations on this most delicious of deadly sins. She traces how our notions of gluttony have evolved along with our ideas about salvation and damnation, health and illness, life and death. Offering a lively smorgasbord that ranges from Augustines Confessions and Chaucers Pardoners Tale, to Petroniuss Satyricon and Dantes Inferno, she shows that gluttony was in medieval times a deeply spiritual matter, but today we have transformed gluttony from a sin into an illness--it is the horrors of cholesterol and the perils of red meat that we demonize. Indeed, the modern take on gluttony is that we overeat out of compulsion, self-destructiveness, or to avoid intimacy and social contact. But gluttony, Prose reminds us, is also an affirmation of pleasure and of passion. She ends the book with a discussion of M.F.K. Fishers idiosyncratic defense of one of the great heroes of gluttony, Diamond Jim Brady, whose stomach was six times normal size. The broad, shiny face of the glutton, Prose writes, has been--and continues to be--the mirror in which we see ourselves, our hopes and fears, our darkest dreams and deepest desires. Never have we delved more deeply into this mirror than in this insightful and stimulating book.

  • The fi rst - and highly anticipated - monograph on one of the most infl uential painters of our time.

    Cecily Brown is a British-born, New York-based artist who rose to prominence in the late 1990s.
    Originally infl uenced by Cubism and Abstract Expressionism, Brown has over the years developed her unique voice, which investigates the sensual qualities of oil paint and portraiture through a satirizing and celebratory process inspired both by abstraction and realism. Gentle and yet forceful, Brown's exuberant brushwork, rich palette, intense energy, and black humor have redefi ned some of painting's historical canons.

  • Une adolescente assiste à la noyade de sa soeur aînée adorée : d'abord ignorant tout de ce qui se passe, ensuite impuissante à aider, elle ne peut que subir : le désastre, le choc, la culpabilisation, le manque, la souffrance, le deuil toujours aussi difficile. Ses parents aussi reçoivent le choc de plein fouet : leur gentil petit monde pastoral est décimé pour toujours, leur famille unie et aimante désintégrée, explosée. Rien ne sera jamais plus comme avant. Petit à petit, le récit d'un long été de deuil et de douleur indicibles va se muer en autre chose...le petit ami de la soeur disparue va commencer à chercher consolation auprès de la jeune héroïne, et elle, tout en sentant combien tout cela serait malsain et grotesque, est incapable de résister à l'étrange fascination qu'exerce sur elle le garçon. Ce n'est, après tout, qu'une façon de se rapprocher de celle qui n'est plus là, avec lui elle se sent plus proche de sa soeur qu'à n'importe quel autre moment... Pendant un moment elle va s'engager dans ce chemin quelque peu tortueux, de plus en plus rocailleux et boueux, jusqu'à ce qu'elle arrive à enfin se libérer, mais de justesse, juste avant que la situation ne prenne une coloration dangereuse. Dans ce récit raconté à la première personne, c'est la voix de la narratrice, d'un naturel et d'une lucidité désarmants, qui donne au roman sa sensibilité et son charme. D'un côté on pense au deuil documenté dans le moindre détail de l'américaine Joan Didion dans son " L'Année de la pensée magique ". D'un autre, on pense aux héroïnes de Carson McCullers, ces êtres si fragiles, aux émotions à fleur de peau, qui tentent avec courage et toujours un brin d'originalité de déchiffrer le monde.

  • Anglais Anne Frank

    Prose Francine

    Anne Frank received a red-and-white-checked diary for her thirteenth birthday in June 1942, just weeks before she and her family went into hiding in an Amsterdam attic to escape the Nazis. For two years, Anne crafted a memoir that has become one of the most compelling and widely read documents of modern history. Few books have been as influential for as long, and in her thoughtful and revealing book Francine Prose investigates the diary's creation, its precociously gifted writer, and its unique afterlife. Prose demonstrates what few of the diary's millions of readers will know - that Anne Frank furiously revised and edited her work, crafting a piece of literary power, which she hoped would be read by the public after the war. She also explores the obstacles and criticism Otto Frank faced in publishing his daughter's words; the controversy surrounding the diary's theatrical and film adaptations; and the claims of conspiracy theorists who have cried fraud, along with the scientific analysis that has proved them wrong.Anne Frank: The Book, The Life, The Afterlife is a profound and illuminating literary investigation that reveals that Anne Frank's diary is more than a historical record: it is a deliberate work of art.Anne Frank received a red-and-white-checked diary for her thirteenth birthday in June 1942, just weeks before she and her family went into hiding in an Amsterdam attic to escape the Nazis. For two years, Anne crafted a memoir that has become one of the most compelling and widely read documents of modern history. Few books have been as influential for as long, and in her thoughtful and revealing book Francine Prose investigates the diary's creation, its precociously gifted writer, and its unique afterlife. Prose demonstrates what few of the diary's millions of readers will know - that Anne Frank furiously revised and edited her work, crafting a piece of literary power, which she hoped would be read by the public after the war. She also explores the obstacles and criticism Otto Frank faced in publishing his daughter's words; the controversy surrounding the diary's theatrical and film adaptations; and the claims of conspiracy theorists who have cried fraud, along with the scientific analysis that has proved them wrong.Anne Frank: The Book, The Life, The Afterlife is a profound and illuminating literary investigation that reveals that Anne Frank's diary is more than a historical record: it is a deliberate work of art.

empty