Langue française

  • Le pouvoir des souvenirs
    Mélia Lavert
    Texte de 433 000 caractères, 80 000 mots, 360 pages en équivalent papier.
    Vous pensiez réellement que vous étiez seuls dans l'univers ? Pauvre de vous, que vous êtes imbus de vous-même !
    Il n'y a que ce soldat qui pense avoir découvert quelque chose, et il se rapproche un peu trop de nous.
    À cause de lui, me voilà parachuté sur Terre. Je dois, grâce à mon petit plus, petit plus que nous possédons tous sur Salvia, veiller à ce que nous restions invisibles à vos yeux.
    Mais, comme rien ne se passe jamais comme prévu...
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Le courage du lièvre
    Le Monde de l'Ombre 3
    Alec Nortan
    Texte de 258 500 caractères, 44 000 mots, le livre papier fait 215 pages.
    Marek n'a toujours vécu que dans la peur transmise par sa famille de génération en génération, celle d'une proie entourée de prédateurs.
    Contrairement aux autres lièvres, il rêve d'autre chose, d'une autre vie.
    Pourchassé sans le savoir par l'un des prédateurs les plus dangereux du Monde de l'Ombre, il sauve par hasard celui qui le poursuit et devient la cible de tout un clan de loups-garous.
    Et si pour survivre il devait ouvrir son coeur à un amour contre nature, Marek saura-t-il dépasser ses peurs et atteindre son rêve ?
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Bottom

    Bruno Ay

    Bottom
    Bruno Ay
    Roman de 208 000 caractères, 34 500 mots, le livre papier fait 140 pages.
    Les jeunes années d'un bottom intrépide et ambitieux, Kevin, bien décidé à vivre pleinement tous ses désirs.
    « Tout en marchant de son pas martial en direction de la salle des combats, d'où montaient progressivement des clameurs surexcitées, il ôta sa veste d'officier et la lui lança à la volée. Sa nuque et son dos musclés surgirent dans la lumière crue des néons. Son geste avait été vif et ample, d'une brutalité soudaine, surprenante après le calme souverain dont il venait de faire preuve comme à son habitude. Brutalité impérieuse, bagarreuse, qui augurait de son impatience animale à entrer dans l'arène et de cette belle ardeur guerrière que Kevin venait d'aiguillonner.
    La salle était bondée, bruyante, exhalant la sueur et de puissantes bouffées de testostérone. Kevin marchait devant Silatano afin de lui frayer un chemin dans l'assistance, qui se mit à gueuler sur leur passage, poings et pouces levés. Ils atteignirent le ring sous les hourras. Markus était déjà assis dans un angle, vêtu d'une paire de chaps en cuir marron usé. Kevin l'identifia, c'était l'un des bûcherons de Tom of Finland, modèle de quelques-uns des ses étuis péniens. Son suceur agenouillé devant lui s'activait avec un zèle frénétique et dévoué, hyper pro, sous les pectoraux massifs que barrait en oblique une énorme hache tatouée.
    Silatano bondit sur le ring. Il jeta sa cravache à terre et vint s'asseoir dans l'angle opposé, regardant le jeune bûcheron dans les yeux et ignorant son sourire narquois. Il étendit les deux bras sur les cordes du ring, ouvrit grand les jambes et s'offrit résolument à la bouche de Kevin. Celui-ci entra aussitôt en action, motivé comme jamais, galvanisé par l'esprit d'équipe et par l'importance de son job, fermement décidé à tout donner pour conduire son boss à la victoire ».
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Dur ! Dur ! Dur !
    Jan-Marc Brières
    Pulp de 192 000 caractères
    Mes yeux ne quittent pas la scène quand entre dans mon champ de vision un personnage inconnu jusqu'alors. Agréable surprise ! L'homme semble fermé, bourru, mais quelle stature ! J'en ai le souffle coupé. Il bombe le torse, manifestement heureux de sa plastique. Je note immédiatement la fesse provocante. Vite, je me faufile dans la foule afin de m'approcher de lui. Une pensée traverse mon esprit : c'est peut-être le mec de la jolie dame au chignon sévère. Ils vont bien ensemble.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/

  • Les mystères de Long Island
    Amalric Denoyer
    Texte de 565 000 caractères, 97 300 mots, 470 pages en équivalent papier.
    1922, près de New York... Nick traverse Manhasset Bay en barque pour rendre visite à sa cousine Daisy. Déjà vu ? Certes, un lecteur averti fera rapidement le rapprochement avec le début d'un célèbre roman de Francis Scott Fitzgerald... Cependant, la présence de Tony, le beau jardinier italien qui rêve de cuire de la pâte à pain, pourrait perturber quelque peu le scénario originel... Quand on vous dira que ce n'est pas Gatsby qui organise de fabuleuses fêtes dans son manoir, mais un certain Will Caldwell qui abrite également quelques passagers clandestins, vous aurez la certitude que l'histoire va prendre une toute autre tournure. Ce n'est cependant pas à l'intérieur du manoir que l'ombre plane... Découvrez comment la création de la toute première pizzeria de Manhattan aidera à résoudre une sombre histoire de moeurs. Des liens vont se tisser, des drames éclater, des amours se lier, mais avant de vous plonger dans cette romance historique qui frise parfois le polar, mettez-vous dans l'ambiance en écoutant The Entertainer de Scott Joplin, à fredonner entre chaque chapitre !
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Le Théorème de Pitre Gore
    Fotsix
    Roman de 329 500 caractères, 56 700 mots, 274 pages en équivalent papier.
    Lors de vacances en Provence, à l'occasion d'une promenade dans l'arrière-pays, Loïc et Quentin, cernés par un incendie de forêt échappent de peu au brasier. Cet événement les rapproche, faisant naître plus qu'une simple complicité entre les deux garçons. Cependant, des circonstances imprévues les éloignent quelques jours, d'abord l'un, puis l'autre.
    Mais Émilie aussi est là, seule, et les deux garçons d'abord séparés puis réunis la troublent, la fascinent, l'attirent...
    Des liens de séductions se tissent, se croisent et s'enchaînent. Mais à quelles règles de la géométrie érotique les lignes de ce triangle obéissent-elles ?
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Dans une salle de bain près de chez vous
    François-Claude Mercier
    Texte de 423 000 caractères, 72 700 mots, le livre papier fait 312 pages.
    Insouciant et heureux, je me suis fait couler un bain. Finalement, j'aurais dû le prendre tout habillé. L'eau était chaude et je me souviens que je songeais aux prochaines vacances quand un homme est entré dans la salle de bain en se dirigeant directement vers la toilette. Avant même qu'il ne m'ait vu, il avait déjà commencé à uriner. La situation était cocasse. Elle le fut moins quelques minutes plus tard quand je l'ai retrouvé assis confortablement sur le divan du salon...
    Une histoire touchante, un style littéraire unique et empreint d'humanité. La présence à l'autre est au coeur de ce roman. Brutalement brillant !
    Éric Grondin, Revue VoirRejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Élégies en rose
    Jean-Jacques Ronou
    Texte de 260 000 caractères, 44 000 mots, 216 pages en équivalent papier.
    Ce texte entremêlant récit, théâtre et poèmes, n'est pas sans rappeler le terrible et magnifique roman de Jonas Gardell, N'essuie jamais de larmes sans gants. On y retrouve la même justesse, le même ton de révolte, et également la même immense tendresse ! Les vers sont beaux, sombres et crus, les parties théâtrales, truculentes.
    À travers les destins de héros illustres ou inconnus, l'auteur de ces Élégies en rose nous retrace une petite histoire de l'homophobie ordinaire, ainsi qu'une chronique des années sida. Guy Hocquenghem, Gai Pied, Act Up... sont autant d'acteurs majeurs du milieu homosexuel français, que vous retrouverez entre les pages de cette biographie pas comme les autres. Ce n'est pas un livre militant à proprement parler, mais en tant qu'hommage à la mémoire de ses chers disparus, l'oeuvre de Jean-Jacques Ronou s'en rapproche à sa façon.
    Si vous aussi vous avez eu vingt ans dans les années 80, que vous avez connu Le Bronx, Le Manhattan ou Le Sept, écouté Sheila ou Patrick Juvet, ce livre ne pourra que vous émouvoir et vous rappeler de lumineux souvenirs comme de plus ténébreux... Mais surtout, il vous touchera en plein coeur, avec sa galerie de personnages plus inattendus et attachants les uns que les autres !
    Tan Hagmann
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Pulsions

    Bruno Ay

    Pulsions
    Bruno Ay
    Texte de 248 000 caractères, 40 000 mots, 200 pages en équivalent papier.
    Pulsions érotiques et meurtrières autour d'un tableau baroque à l'aura sulfureuse. De Venise à Osaka en passant par Paris, la toile circule de mains en mains. Ainsi que Massimo, son troublant modèle.
    Trois époques, trois lieux, trois fois Massimo...
    "Massimo enlève sa chemise avec assurance et la jette nonchalamment sur un dossier de chaise. Puis prend une bougie allumée sur la table. Puis revient vers son prisonnier en souriant, avec sur le visage une ivresse étrangement calme et têtue.
    La flamme s'approche du torse écartelé et danse, menaçante.
    Elle éclaire et frôle les muscles qui luisent de sueur et aussitôt se contractent. Ses frôlements obéissent à un rituel barbare et vénéneux, faussement tendre, un supplice aussi raffiné qu'une danse de séduction. Ils se font de plus en plus dangereux : un poil grésille sur le pectoral droit.
    La flamme semble pétiller de plaisir. Elle survole le téton, fait tournoyer l'ombre de son relief puis s'immobilise au-dessus, à un centimètre environ. Alors Massimo, dans un geste aussi doux que précis et résolu, incline lentement la bougie".

  • Un tour du monde pour le Refuge
    Collectif de 15 auteurs
    Roman de 361 500 caractères, 62 300 mots. La version papier fait 256 pages.
    Tous les droits d'auteurs de cet ouvrage vont au Refuge.
    Un tour du monde pour le Refuge vous emmène dans des pays aussi variés que, par ordre alphabétique : Allemagne, Chine, Finlande (photo de couverture), Grande-Bretagne, Grèce, Islande, Italie, Japon, Pologne, Québec, Russie et Rwanda.
    La thématique donnée aux auteurs était :
    Faites vivre un pays au travers d'une histoire qui traite d'homosexualité.
    15 auteurs ont bien voulu participer et donner leurs droits d'auteurs au Refuge, qu'ils en soient remerciés. Leurs textes vous sont donnés dans ce recueil par ordre décroissant de longueur :
    o De chair et de cendres de Sébastien Monod
    o Berlin spleen de Jeff Keller
    o Un Negroni, sinon rien de Nathaniel Vigouroux
    o Équilibre de Maxime Meyer
    o Birthday Boy de Enzo Daumier
    o Douceur Pure Laine de S.M. Gerhard
    o Rysy de Jeanne Malysa
    o Un lointain voisin de Denis-Martin Chabot
    o Chaud-froid de Aurore Kopec
    o Le témoin de Sébastien Avril
    o Évasion à Ératini de Mélanie Tellier
    o English Breakfast de Vincent Koch
    o L'homme de Laponie de Ludovic Zadania
    o Le chant du papillon de Michel Evanno
    o Gravir des sommets de Luc Frey
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • 19 noeuds... plus quelques-révélations !
    Hervé Guillerm-Lebelle
    Roman policier de 415 800 caractères, 68 340 mots. 276 pages équivalent papier (moyenne des pages livres Textes Gais).
    Ardeshir, jeune iranien, embarque à Barcelone pour une croisière gay avec Jocelyn, le flic qu'il aime. Peu après l'embarquement, Jocelyn disparaît mystérieusement. Une lettre de menace laisse envisager une déferlante de haine...
    À bord, l'ambiance est à la fête. Les corps dénudés ou déguisés se trémoussent déjà sur des rythmes en vogue suscitant bien sûr des désirs secrets. Tout autant qu'ils exacerbent de féroces jalousies...
    Alors le concours d'Antoine et de Lucas, d'Helmut, de Giorgio et Luciano permettra-t-il à Ardeshir de sauver son Jocelyn avant... ?
    Une course contre la montre qui vous fera encore frémir le jour où vous réserverez votre propre croisière !
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Les Painkillers de Karen MacKenzie
    Olivier Avellana
    Roman de 117 000 caractères, 22 000 mots, 98 pages en équivalent papier.
    La nuit, Zéphir revêt son costume de parfait cocaïnomane dans lequel il est tellement à l'aise et qui lui permet d'enchaîner de nombreuses aventures d'un soir. Des centaines de visages et de plans cul dont il oubliera ensuite les prénoms, les traits, les corps.
    Le jour, il dégringole de son petit nuage sur lequel il est la star d'une nuit. Il essaie tant bien que mal à survivre sans argent - tout est investi dans les drogues, les cigarettes et l'alcool -, mais surtout sans espoir. Peut-être sera-t-il obligé de continuer à écrire des inepties pour un journal people alors qu'il termine son premier roman. À moins que ses absences répétées feront qu'il soit viré...
    Heureusement, un personnage fascinant arrive dans le champ. Il s'agit d'une éditrice fantasque qui prend Zéphir sous son aile et l'aide à finir le roman qu'il lui a soumis. Il n'attendait que ça, être publié, mais il panique à l'idée que sa vie soit étalée au grand jour et à mesure que l'anxiété augmente, il s'enfonce de plus en plus dans la drogue et le sexe.
    Justine arrivera-t-elle à le sauver ? Arrivera-t-il lui même à se sauver, lui qui est tellement attiré par la mort. Que restera-t-il de ce roman ? Sa non-existence ? Un pavé jeté dans la mare.Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • B-Class
    Aline Khor
    Volume 2 sur 5
    Vol. 2 : 377 474 caractères, 65 246 mots, 314 pages en équivalent papier.
    "Si le paradis était accessible à tous, il n'aurait pas plus de valeur que la Terre."
    Ainsi se résume la pensée d'Icare MacGregor, journaliste libéral et méritocrate plein d'ambitions. Son objectif : appartenir à une élite.
    Quitte à se tuer au travail. Quitte à écraser sans pitié tout ce qui s'apparente à un rival.
    Et surtout, quitte à fermer les yeux sur les inégalités sociales qui l'entourent...
    Jusqu'alors, Icare avait toujours posé un regard indifférent sur la B-Class, cette caste méprisée et exploitée de toute la société. Mais le jour de ses vingt-cinq ans, une plaisanterie le contraint à entrer en contact avec l'un de ces "objets humains".
    Un garçon seul et abusé. Sans dignité et sans valeur.
    Riùn n'a même pas vingt ans, et n'a déjà plus d'autre identité que la lettre B tatouée sur son poignet.
    Icare se battra pour lui donner des droits... et qui sait, peut-être même plus ?
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • B-Class
    Aline Khor
    Volume 5 sur 5
    Vol. 5 : 295 705 caractères, 50 915 mots, 246 pages en équivalent papier.
    "Si le paradis était accessible à tous, il n'aurait pas plus de valeur que la Terre."
    Ainsi se résume la pensée d'Icare MacGregor, journaliste libéral et méritocrate plein d'ambitions. Son objectif : appartenir à une élite.
    Quitte à se tuer au travail. Quitte à écraser sans pitié tout ce qui s'apparente à un rival.
    Et surtout, quitte à fermer les yeux sur les inégalités sociales qui l'entourent...
    Jusqu'alors, Icare avait toujours posé un regard indifférent sur la B-Class, cette caste méprisée et exploitée de toute la société. Mais le jour de ses vingt-cinq ans, une plaisanterie le contraint à entrer en contact avec l'un de ces "objets humains".
    Un garçon seul et abusé. Sans dignité et sans valeur.
    Riùn n'a même pas vingt ans, et n'a déjà plus d'autre identité que la lettre B tatouée sur son poignet.
    Icare se battra pour lui donner des droits... et qui sait, peut-être même plus ?
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • B-Class
    Aline Khor
    Volume 3 sur 5
    Vol. 3 : 436 784 caractères, 75 534 mots, 364 pages en équivalent papier.
    "Si le paradis était accessible à tous, il n'aurait pas plus de valeur que la Terre."
    Ainsi se résume la pensée d'Icare MacGregor, journaliste libéral et méritocrate plein d'ambitions. Son objectif : appartenir à une élite.
    Quitte à se tuer au travail. Quitte à écraser sans pitié tout ce qui s'apparente à un rival.
    Et surtout, quitte à fermer les yeux sur les inégalités sociales qui l'entourent...
    Jusqu'alors, Icare avait toujours posé un regard indifférent sur la B-Class, cette caste méprisée et exploitée de toute la société. Mais le jour de ses vingt-cinq ans, une plaisanterie le contraint à entrer en contact avec l'un de ces "objets humains".
    Un garçon seul et abusé. Sans dignité et sans valeur.
    Riùn n'a même pas vingt ans, et n'a déjà plus d'autre identité que la lettre B tatouée sur son poignet.
    Icare se battra pour lui donner des droits... et qui sait, peut-être même plus ?
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Le masque de Vladimir
    Christine Dauzère
    Roman de 112 000 caractères, 19 500 mots, 90 pages en équivalent papier.
    Vladimir a troqué son existence de sicaire contre celle de simple mortel (lire Vladimir, tueur acéré), mais il s'ennuie ferme. La découverte d'un masque bhuta le met en joie, car il peut se déplacer d'un point à l'autre du globe d'un simple battement de cils. C'est l'occasion de nombreuses rencontres, toutes savoureuses. Surtout Lorenzo et Sofia. Le masque exige un tribut en contrepartie de la magie et des pouvoirs qu'elle engendre. Vladimir devra en payer le prix et tombera éperdument amoureux de Shiva, le dieu hindou emprisonné dans l'artéfact.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Vortex

    Maxime Fulbert

    Vortex, ou les garçons perchés
    Maxime Fulbert
    Roman de 443 000 caractères, 75 000 mots, 370 pages en équivalent papier.
    Été 1971, deux adolescents d'une Cité en Normandie bâtissent une cabane à la forêt proche. Ils prennent plaisir à se percher sur Vortex, leur chêne, qui protège la cabane de sa ramure.
    Là, Jean-Luc initie Guillaume au sexe entre garçons, tout en lui disant cependant que cela ne fait pas d'eux des « pédés », bien évidemment...
    Guillaume, intelligent, sensible, pas du tout attiré par les filles, tombe amoureux de Fahrid Fassi, un Marocain, né à Casablanca, comme lui. Mais Fahrid, même s'il voue une très forte tendresse à Guillaume, aime Rita da Cruz, une jeune portugaise. Guillaume souffre, il essaie d'ébaucher une nouvelle relation en espérant qu'elle sera la bonne.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Payback

    Alec Nortan

    Paybac
    Alec Nortan
    Roman de 308 000 caractères, 53 000 mots, 256 pages en équivalent papier.
    Cherry, la soeur de Josh, est enlevée. Sa famille décide de suivre les instructions du kidnappeur et de payer la rançon. Lorsque Josh se fait attaquer et voler l'argent juste avant de libérer sa soeur, cette dernière n'a d'autre choix que de demander l'aide du FBI.
    C'est à l'agent Phisburry de réparer les erreurs d'une famille qui a cru pouvoir gérer la situation seule. Il va lui falloir trouver qui dit la vérité et qui ment afin de découvrir les secrets que tous tentent de cacher.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Agonie d'une passion
    Carnets sous l'occupation 1942-1945
    Karl-Erick Horlange
    Roman de 320 500 caractères, 54 300 mots, le livre papier fait 220 pages.
    1942 : Paris sous l'Occupation.
    Franz aime Pierre.
    Pierre aime être aimé par Franz.
    Pierre désire Catherine.
    Franz, écrivain et homosexuel, souffre en silence et l'écrit pour garder une trace de cet amour.
    Pierre séduit, s'offre, part, hésite, revient, promet, ment, trahit...
    Catherine observe et manipule.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Le coeur volé

    Alec Nortan

    Le coeur volé, Matt Glenn #1
    Alec Nortan
    Texte de 300 000 caractères, 53 000 mots, 250 pages en équivalent papier.
    Quel est le meilleur moyen d'empêcher un vol qu'en prenant la place du voleur ? C'est dans cette protection très spéciale que s'est spécialisé Matt Glenn. Il est capable de tout mettre à l'abri des voleurs, sauf son propre coeur.
    Sa vie prend un tour inattendu lorsqu'il accepte de voler une tiare de diamants pour Ben, un homme aussi craquant que timide. Mais quand le lieutenant de police Jordan Cobbers, l'homme qui aurait pu être l'amour de sa vie revient, Matt se retrouve dans une situation peu confortable, d'autant plus que son travail suivant pourrait être un piège mortel.
    /> Alors que le danger l'entoure, Matt parviendra-t-il à survivre, à sauver ceux qu'il aime, et à faire un choix que son coeur refuse ?
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Rien qu'un peu de paix
    Aurore Kopec
    Roman de 253 000 caractères, 44 200 mots, 210 pages en équivalent papier.
    Andy Edward est de retour dans la ville qui l'a vu grandir, dans le nord du Texas, après vingt-deux ans de service dans l'armée. Se réadapter à la vie civile n'est déjà pas facile mais quand sa cousine révèle à tout le monde qu'il est gay, les ennuis commencent. Et le soutien du lieutenant de police Samuel Young pourrait ne rien y changer...
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Moi, 34 ans, asperger et amoureux
    Alec Nortan
    Roman de 210 100 caractères, 37 100 mots, 175 pages en équivalent papier.
    Hervé a le syndrome d'Asperger, une forme d'autisme qui le met en grande difficulté lorsqu'il doit interagir avec d'autres personnes.
    Luc a été gravement brûlé au visage et fuit les autres pour éviter le regard qu'ils portent sur lui et ses cicatrices.
    Leur rencontre était impossible, mais le destin fait se croiser ces deux écorchés de la vie. Chacun avec ses problèmes pourrait devenir la planche de salut de l'autre.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Rien qu'un peu d'amour
    Aurore Kopec
    Roman de 292 000 caractères, 51 400 mots, 245 pages en équivalent papier.
    Cet ouvrage fait suite à Rien qu'un peu de paix
    Andy Edward a quitté le Texas pour La Nouvelle-Orléans et découvre Mardi Gras, son ambiance festive et ses excès, surtout en devenant le nouveau barman du Mama Young. Coincé au Texas, Sam lui manque et la menace qui pèse sur eux pourrait bien encore repousser leurs retrouvailles...
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

empty