Roberto Baldazzini

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Bizarreries

    Roberto Baldazzini

    Cet ouvrage contient toutes les histoires courtes que Baldazzini a produites pour différentes revues et magazines depuis les années 80. Certaines sont inédites en français et la plupart sont des pièces rares. L'ensemble des bizzareries du dessinateur italien y sont abordées : fétichisme, transexualité, sado-masochisme. Avec toujours cette once d'élégance et de ligne claire qui n'appartient qu'à lui.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Délicieuse héroïne transgenre, Beba devient femme à 100 % et participe au concours de l'Ultimate Bitch (la Salope Ultime) qui, pour résumer, consiste à faire jouir 110 hommes en 24 heures chrono.

    Son créateur, Roberto Baldazzini, est internationalement reconnu pour la modernité de son art érotique. Avec Les 110 pipes (clin d'oeil aux 110 pilules de son compatriote Magnus), il installe durablement l'univers de Beba et le challenge mené énergiquement par l'héroïne ne manquera pas de ravir les descendants d'Onan et les autres. Nombreux.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Casa HowHard est l'oeuvre maîtresse de Baldazzini. Préfacier de cette belle et troublante bande dessinée érotique, Moebius la résume ainsi : «Un monde sexuel d'une sérénité qui vous prend à la gorge, comme si vous étiez face au spectacle d'un paradis non pas perdu, mais enfin trouvé». Et de l'artiste qui a imaginé cet Eden sensuel, Moebius dit qu'il est «un ange qui nous laisse entrevoir le rêve aveuglant de nos désirs».

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Où l'on retrouve, Beba, cette délicieuse héroïne transgenre, dans l'enfer du cinéma X. Après avoir participé au concours de l'Ultimate Bitch (voir tome 1), Beba devient actrice bondage, tombe amoureuse de Martina, qui tient le rôle de la dominatrice en rouge, et en profite pour faire d'incroyables révélations sur son éducation sexuelle, en particulier sur les premières punitions qu'elle a vécues avec plaisir.

    Roberto Baldazzini, créateur internationalement reconnu pour la modernité de son art érotique, propose avec ce deuxième volume une réinterprétation à la fois esthétique, mais aussi humoristique, de l'univers de John Willie. L'auteur de Casa HowHard, que Jean-Pierre Dionnet qualifie de « maître » pornographe, fait une nouvelle fois preuve d'une inventivité graphique absolue. Irrésistible. Et tout simplement géniale.

  • Aura est orpheline. Fuyant les fantômes de son adolescence, elle trouve refuge chez des travailleurs du sexe d'un quartier malfamé. Entre saintes putains et maniaques sexuels, Aura devra choisir l'amour ou la débauche... Réédition augmentée d'un chef-d'oeuvre d'érotisme, moderne, sensible, sublimé par Roberto Baldazzini, paru pour la première fois en 2005, et rapidement épuisé à sa sortie.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Baldazzini est considéré comme un des auteurs fetish les plus importants au monde. Ce Sketchbook résume en des centaines de croquis et de dessins préparatoires sa carrière pluridécennale de dessinateur en s'attachant tout particulièrement à ses personnages féminins qui ont jalonné son parcours artistique.

    N'y a-t-il rien de plus excitant que de pénétrer à l'intérieur de l'atelier d'un artiste qui consacre son art à l'érotisme ?

    C'est ce que nous permet de découvrir ce sketch-book de Roberto Baldazzini, rendu encore plus fascinant lorsque l'on connaît et que l'on a suivi toute l'évolution du parcour artistique de cet auteur reconnu et consacré comme un des grands maîtres du genre.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La transgenre Beba devient artiste de cabaret. Sur la scène du Paradise, elle présente des spectacles sadomasochistes. Une spectatrice enthousiaste, Lady Brown, l'invite à vivre chez elle, au sein d'une famille obsédée par les jeux de domination. Beba accepte volontiers les rôles bizarres qui lui sont assignés, devenant un chien docile, un bébé malpropre, une écolière martyrisée ou un meuble immobile... Avec ce troisième et probablement dernier album de la série Beba, Roberto Baldazzini illustre des situations sexuelles qu'aucun artiste avant lui n'avait imaginées. Et quelle que soit l'audace de ses images, son trait reste toujours précis et élégant, sous-tendu d'humour et d'intelligence, totalement maîtrisé.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Hollywoodland : c'était l'enseigne qui trônait, il y a cent ans, en haut des collines surplombant Los Angeles, avant que le suffixe " Land " ne disparaissent. Des années qui virent la transformation d'une ville née en plein désert dans la Mecque du cinéma. Une Babylone en carton-pâte et ses décors magnifiques où se dissimulent toute la mesquinerie dont l'homme est capable. Dans une Amérique juste sortie de la première guerre mondiale, Hollywoodland est l'histoire de deux frères on ne peut plus différents, de leurs passions et de leurs désillusions.
    Ils ne le savent pas encore, mais le destin a déjà écrit pour eux des paroles de mort.

  • Dans cet album, on apprend comment, dans des années 1970 différentes de celles que nous avons connues, une secte dirigée par une femme magnifique, vêtue d'une manière « hippie préhistorique », évolue dans un paradis artificiel dans la forêt pétrifiée, non loin de San Francisco et de Los Angeles. On découvre qu'il s'agit c'est d'un « faux » dieu, et comment un véritable dieu lui rend visite pour dévoiler la supercherie. Cependant, portée par la foi de la communauté, cette femme acquiert le pouvoir de s'élever dans le ciel, comme les dieux, et prouve ainsi que les hommes peuvent eux aussi détenir un peu de ce pouvoir qu'on appelle « divin ». Une deuxième histoire, plus courte, fait revenir le seigneur des Mouches...

empty