Michel Bertrand

  • Ce référentiel est destiné en priorité aux étudiants qui préparent le concours de l'internat en odontologie. Il s'adresse aussi à tous ceux qui s'investissent dans l'enseignement de la pathologie dentaire.

    6 parties :
    - Parodontologie.
    - Pédodontie.
    - Odontologie conservatrice - endodontie.
    - Chirurgie orale.
    - Orthopédie dento-faciale.
    - Prothèse.

  • Quand l'Espagne et le Portugal régnaient sur l'Amérique.

    - Analyse globale du continent sud-américain du XVe au XVIIIe siècle.
    - Histoire de la construction de l'Amérique du Sud espagnole et portugaise.
    - Apport des post-colonial studies.

    Des premières découvertes espagnoles et portugaises du XV e siècle à la fin du XVIII e siècle, cet ouvrage dresse le tableau de l'Amérique ibérique et de la société coloniale qui y est née. Après la morbidité de la conquête et des deux premiers siècles de la colonisation, des conditions démographiques favorables s'imposent, entre autres avec la présence toujours plus importante d'une main-d'oeuvre esclave afro-américaine, qui permettent l'affirmation d'une nouvelle Amérique, métissée et urbaine.
    L'auteur explore sur trois siècles le monde colonial à travers les stratégies et les comportements des acteurs sociaux, les cadres d'activité et de vie, les courants religieux et philosophiques, les orientations économiques ainsi que la montée de l'opposition entre Créoles et Péninsulaires. Enfin, il interroge les révoltes, qui fleurissent au XVIIIe siècle, prémices des grands élans indépendantistes, et marquées par une grande diversité de natures et de motivations, comme aussi le poids de la révolution française qui va peser très lourd dans les ambiguïtés politiques des élites de l'Amérique ibérique et sapera les fondements de l'ordre colonial.

  • Rome, pour mieux administrer les territoires conquis et pour y faciliter les échanges, s'est donné une politique d'aménagement des voies terrestres, servie par des techniques de construction maîtrisées.
    C'est en 121 avant J.-C., que Cnaeus Domitius Ahenobarbus investit, avec ses légions, la Gaule Transalpine pour la pacifier. Il lance aussitôt le chantier de la voie qui prend son nom, la via Domitia. Celle-ci et les autres voies terrestres qui s'y connecteront joueront un rôle déterminant dans le développement de cette province qui, sous Auguste, devient la Narbonnaise.

  • En France, la prise de parole publique des institutions religieuses n'est pas simple à légitimer. Les exemples abondent d'une crispation du politique lorsque des autorités chrétiennes remettent en question ou critiquent des décisions au nom de leurs valeurs. Largement concerné par cette problématique puisqu'il fut président de l'ERF, Michel Bertrand développe dans ce livre une large réflexion autour de la légitimité pour l'Eglise de descendre sur la place publique. Qu'est-ce qui l'autorise à s'exprimer dans une société laïque ? Comment conjurer les tentations hégémoniques, les dérives magistérielles et autoritaires des religions ? Qu'est-ce qui fonde l'autorité et la légitimité d'une telle parole au regard des convictions théologiques et ecclésiologiques du protestantisme ? Comment éviter les pièges auxquels s'exposent les logiques médiatiques et leur propension à amplifier, simplifier et déformer les messages ? Telles sont parmi d'autres les questions abordées dans cette recherche en profondeur où l'auteur s'inscrit à la fois en théologien pratique et en observateur participatif. Associant la réflexion fondamentale et des situations vécues, cet ouvrage rendra de précieux services à tous ceux qui veulent refonder les diverses modalités de se faire entendre comme chrétiens dans une ère saturée de communication.

  • La vocation, la foi qui s'incarne, la priorité à la Parole, le défi de la transmission, l'autorité partagée, la spiritualité, communion et conviction,... Tels sont les thèmes que le lecteur trouvera développés dans cet ouvrage. Il en appréciera la force et la profondeur, le souffle et la clarté, mais surtout l'interpellation réciproque de la théologie et de la société.Au travers de ces textes, messages d'ouverture au Synode national de l'Eglise réformée de France, chacun découvrira aussi ce qui a animé leur auteur, le pasteur Michel Bertrand qui fut président du Conseil national de cette Eglise de 1993 à 2001." Michel Bertrand est pasteur de l'Eglise réformée de France. De 1992-2001, il a été président du Conseil national de l'Eglise réformée de France. Aujourd'hui, il se consacre à des tâches de formation.

  • Aime moi comme je t'aime nous offre un univers poétique, où l'amour occupe une place prépondérante et se décline sous ses différentes nuances : érotisme, sensualité, jalousie, bonheur?

  • Afin d'avoir le recul nécessaire, l'auteur a utilisé le subterfuge d'un Zadig martien qui, arrivant sur terre, est confronté à notre civilisation. Fortement documenté, il met en perspective avec véracité et humour les événements historiques et contemporains de notre histoire, querelles politiques, économiques, sociales, etc. C'est la crise morale et financière de notre société vue à travers les yeux d'un extraterrestre dont l'objectivité ne peut faire aucun doute.

  • Michel Bertrand nous ouvre ici les portes de la provincia romana : une terre latine, prophétique et impériale, dont la vocation à la pourpre et à la lumière rejoint toutes les données de la géographie sacrée.
    Voici venir du fond des âges les sacrifices magiques de la "Vallée des Merveilles", les Salyens et leur culte des "têtes coupées", puis les Romains avec leur dévotion à la "Bonne Déesse".
    La.Provence est alors sanctifiée par le christianisme, les "Saintes" de Camargue et la dévotion aux Vierges Noires. Mais arrive l'époque des invasions : Barbares, Sarrasins... Marseille, projection héllénique en Gaule, décline et c'est Arles qui au Ve siècle prend le relais : Le "royaume d'Arles", cher au coeur des premiers empereurs germaniques qui viennent s'y faire couronner, a pour joyau le Saint-Graal...
    Au Moyen Age, l'Ordre des Frères Pontifes, les Templiers, le courant poétique des troubadours unis aux fidèles de la "joie franciscaine", affirment la vocation solaire, sacerdotale et mystique de la Provence, dont Nostradamus annonce le destin prophétique. Avec les Papes d'Avignon et le règne du "bon roi René", voici peut-être l'apogée de cette province au blason de sang et d'or.
    Le XVlle siècle est le temps des sorciers : tel l'abbé Louis Gaufridy, brûlé à Aix. Le XVllle, le "Siècle des lumières", est celui des sociétés secrètes : Pénitents et Francs-Maçons, dont le rôle est loin d'être négligeable dans le mouvement des idées qui prépare la Révolution. Cependant que les "Illuminés d'Avignon"cherchent à percer les secrets de l'alchimie.
    Royaliste sous l'Empire, républicaine en 1848, la Provence affirme son originalité à travers tous les régimes. Frédéric Mistral fonde alors le Félibrige et relève le flambeau de l'âme provençale en lui rendant sa langue, tandis qu'un artisan avignonnais Agricol Perdiguier, rénove le compagnonnage.
    La provence, en notre XXe siècle, est à un tournant. Dans le torrent des idées politiques apparaît un régionalisme occitan, qui se met à l'heure de l'Europe. Demain verra-t-il un déclin ou une renaissance? Le "Grand Monarque" ou la révolution? L'apocalypse ou un "nouvel âge d'or"?

  • Peut-on guérir en racontant ?
    D'une certaine façon, Freud a introduit le genre narratif en psychanalyse : en incitant le patient à tout dire, en attachant de l'importance à la remémoration.
    Pour autant, peut-on dire que le récit est ce que vise le travail analytique, comme l'affirment certains ? Cette question est l'objet de débats très actuels, concernant l'enjeu éthique de la pratique psychanalytique, et aussi le statut épistémologique de la psychanalyse.
    Le Colloque international qui s'est tenu à Besançon les 27 et 28 mars 1998, sur le thème " Stratégies narratives et processus thérapeutiques ", fait écho à ces questions et apporte des réponses nuancées.

  • Né à Husi le 13 septembre 1899, Corneliu Codreanu est sans doute le plus atypique des chefs politiques de l'entre-deux-guerres, et l'un des plus charismatiques. Il fonde la Légion de l'archange Michel (ou Garde de fer) en 1927, et en sera le « Capitaine » ; celle-ci a été tenue pour un avatar roumain du national-socialisme, ses Chemises vertes ont été identifiées aux SA allemands, mais la réalité est tout autre.
    Pour Codreanu, l'existence devrait être ordonnée selon un ordre spirituel et surnaturel, d'où un ordre politique et social étayé par une morale chrétienne, animé par un esprit de justice et le sens du devoir envers Dieu, la patrie et ses semblables. Une telle entreprise visait à créer un homme nouveau, réclamait une ascèse spirituelle, une rigueur morale et un dévouement allant jusqu'au sacrifice personnel suprême.
    Il exhorta les Roumains à une existence supérieure, difficile, héroïque, ancrée dans une conscience de l'identité roumaine, à la fois dace et latine.
    Haï par le roi et la classe politique de son pays, populaire auprès de ses compatriotes, Codreanu fut le centre de la vie politique roumaine jusqu'à sa tragique exécution, sur ordre du gouvernement du roi Carol II, à l'âge de 39 ans, dans la nuit du 29 au 30 novembre 1938.
    Ce « Qui suis-je ? » Codreanu relate le destin hors du commun de ce croisé du xxe siècle.

  • Apres avoir farfouillé dans l’arrière-cour de potentats africains, Lucas Delvaux est poursuivi par les polices françaises, espagnoles, canadiennes, les services secrets et la mafia qui veulent sa peau. Sa cavale solitaire nous entraîne de France en Espagne puis d’Amérique du Nord en Afrique. Saura-t-il échapper à ses redoutables poursuivants ?

  • Cet ouvrage offre une vision à la fois diverse et cohérente du fonctionnement des sociétés maritimes et marchandes au sein de la monarchie hispanique de l'époque moderne. Au-delà de la spécificité des études de cas, l'analyse des modes de fonctionnement et des parcours des acteurs rend manifeste la première mondialisation réalisée au XVIe siècle dans le cadre de l'empire espagnol, et notamment ses soubassements économiques et commerciaux.

  • Observations sur l'inoculation de la vaccine , présentées au Comité des arts, d'agriculture et de commerce du département du Puy-de-Dôme, dans sa séance du 29 frimaire an 10, par le citoyen Bertrand,...
    Date de l'édition originale : 1801 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

empty