Anne Brontë

  • Qui est la mystérieuse nouvelle locataire de Wildfell Hall ? On ne sait pas d'où vient cette artiste qui se fait appeler Mrs Graham, se dit veuve et vit comme une recluse avec son jeune fils. Son arrivée alimente toutes les rumeurs dans la petite communauté et éveille l'in- térêt d'un cultivateur, Gilbert Markham. Celui-ci réussit à se lier d'amitié avec Mrs Graham. Naît entre eux un amour qu'elle refuse de toutes ses forces. La famille de Gilbert est opposée à cette relation et, petit à petit, Gilbert lui-même se met à douter de sa secrète amie. Pourquoi un voisin, Frederick Lawrence, veille- t-il si jalousement sur elle ? Entretiendraient-ils une liaison ? Après que les deux hommes se sont battus, Mrs Graham confie son journal à Gilbert pour lui apprendre qui elle est vraiment et ce qu'elle a fui.

  • Agnes Grey

    Anne Bronte

    Un classique de la littérature anglaise en édition collector Élevée au sein d'une famille unie mais pauvre - qui n'est pas sans rappeler la fratrie Brontë -, Agnès Grey, 18 ans, fille d'un pasteur d'un village du nord de l'Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante. Trop discrète et inexpérimentée, elle est vite confrontée à la dure réalité dès son arrivée chez la famille Bloomfield.
    Désarmée face à l'indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, et à l'indifférence cruelle des adultes, elle est renvoyée au bout de quelques mois. Dans l'obligation de subvenir à ses besoins, elle trouve alors un emploi chez les Murray. Les jours passent, avec leur lot de monotonie et de difficultés, jusqu'à l'arrivée du nouveau pasteur, Mr Weston...
    Chronique réaliste à la première personne, non dénuée de satire, Agnes Grey est largement inspiré de l'expérience de gouvernante d'Anne Brontë dans l'Angleterre provinciale de son siècle.

  • Le second roman épistolaire de Anne Brontë (après Agnès Grey) raconte l'histoire d'une femme qui quitte son mari abusif et débauché, et doit subvenir à ses propres besoins et à ceux de son jeune fils. L'arrivée de Mrs Helen Graham, la nouvelle locataire du manoir de Wildfell, bouleverse la vie de Gilbert Markham, jeune cultivateur.

  • Un classique de la littérature anglaise en édition collector L'arrivée de Mrs Helen Graham, la nouvelle locataire du manoir de Wildfell, bouleverse la vie de Gilbert Markham, jeune cultivateur. Qui est cette mystérieuse artiste, qui se dit veuve et vit seule avec son jeune fils ? Quel lourd secret cache-t-elle ? Sa venue alimente les rumeurs des villageois et ne laisse pas Gilbert insensible. Cependant, la famille de ce dernier désapprouve leur union et lui-même commence à douter de Mrs Graham... Quel drame s'obstine-t-elle à lui cacher ? Et pourquoi son voisin, Frederick Lawrence, veille-t-il si jalousement sur elle ?
    Publié en 1848, La Dame du manoir de Wildfell Hall analyse la place des femmes dans la société victorienne. Considéré comme l'un des tout premiers romans féministes, il entretient de nombreux liens avec Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë et s'inspire de la descente aux enfers, de l'alcoolisme et de la débauche de leur frère Branwell, mort entre leurs bras.

  • Une collection unique, souvent imitée, jamais égalée, qui explore tous les champs du savoir et de la littérature et qui est devenue, en moins de trois décennies, la bibliothèque idéale de l'honnête homme de notre temps. Chez « Bouquins », nous publions aussi bien des dictionnaires d'histoire, de musique ou de littérature que des récits de voyage, des grands classiques de la littérature mondiale ou de l'art de vivre que des portraits de ville ou des textes sacrés. Ils ont été établis par les meilleurs spécialistes et font référence dès leur parution. « Bouquins » s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à tous ceux qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons qui nous ait été donné depuis que Gutenberg, avec ses caractères de plomb et d'antimoine, ses moules en métal et ses poinçons, a permis aux textes, parfois tirés de la nuit de l'oubli, de rencontrer en Europe leurs lecteurs par milliers.

  • When the mysterious and beautiful young widow Helen Graham becomes the new tenant at Wildfell Hall rumours immediately begin to swirl around her. As her neighbour Gilbert Markham comes to discover, Helen has painful secrets buried in her past that even his love for her cannot easily overcome.

  • La nouvelle locataire de Wildfell Hall est une artiste qui se fait appeler Mrs Graham, se dit veuve et vit comme une recluse avec son jeune fils. Son arrivée alimente les rumeurs au sein de la communauté et éveille l'intérêt d'un cultivateur nommé Gilbert Markham. Il parvient à se lier d'amitié avec elle et entre eux naît un amour qu'elle va refuser de toutes ses forces...

  • Agnes Grey par Anne Brontë Agnes Grey est le premier des deux romans de l'écrivain anglais Anne Brontë. Publié en décembre 1847 sous le pseudonyme d'Acton Bell, il paraît en France pour la première fois en 1859. Le roman est fondé sur la propre expérience de l'auteur comme gouvernante, et présente certains rapports stylistiques avec les oeuvres de l'autrice anglaise Jane Austen (1775-1817), plus importants que dans les textes suivants. À l'instar de Jane Eyre, écrit par Charlotte, la soeur d'Anne (publié en octobre 1847), le livre décrit la position précaire des gouvernantes et la façon dont les jeunes femmes exerçant cette profession en sont affectées. Toutes les histoires vraies portent avec elles une instruction, bien que dans quelques unes le trésor soit difficile à trouver, et si mince en quantité, que le noyau sec et ridé ne vaut souvent pas la peine que l'on a eue de casser la noix. Qu'il en soit ainsi ou non de mon histoire, c'est ce dont je ne puis juger avec compétence. Je pense pourtant qu'elle peut être utile à quelques uns, et intéressante pour d'autres mais le public jugera par lui même. Protégée par ma propre obscurité, par le laps des ans et par des noms supposés, je ne crains point d'entreprendre ce récit, et de livrer au public ce que je ne découvrirais pas au plus intime ami. Mon père, membre du clergé dans le nord de l'Angleterre, était justement respecté par tous ceux qui le connaissaient. Dans sa jeunesse, il vivait assez confortablement avec les revenus d'un petit bénéfice et d'une propriété à lui. Ma mère, qui l'épousa contre la volonté de ses amis, était la fille d'un squire et une femme de coeur.

  • Agnès Grey par Anne Brontë Agnes Grey est le premier des deux romans de l'écrivain anglais Anne Brontë. Publié en décembre 1847 sous le pseudonyme d'Acton Bell, il paraît en France pour la première fois en 1859. Le roman est fondé sur la propre expérience de l'auteur comme gouvernante, et présente certains rapports stylistiques avec les oeuvres de l'autrice anglaise Jane Austen (1775-1817), plus importants que dans les textes suivants. À l'instar de Jane Eyre, écrit par Charlotte, la soeur d'Anne (publié en octobre 1847), le livre décrit la position précaire des gouvernantes et la façon dont les jeunes femmes exerçant cette profession en sont affectées. EXTRAIT : Toutes les histoires vraies portent avec elles une instruction, bien que dans quelques-unes le trésor soit difficile à trouver, et si mince en quantité, que le noyau sec et ridé ne vaut souvent pas la peine que l'on a eue de casser la noix. Qu'il en soit ainsi ou non de mon histoire, c'est ce dont je ne puis juger avec compétence. Je pense pourtant qu'elle peut être utile à quelques-uns, et intéressante pour d'autres mais le public jugera par lui même. Protégée par ma propre obscurité, par le laps des ans et par des noms supposés, je ne crains point d'entreprendre ce récit, et de livrer au public ce que je ne découvrirais pas au plus intime ami. Mon père, membre du clergé dans le nord de l'Angleterre, était justement respecté par tous ceux qui le connaissaient. Dans sa jeunesse, il vivait assez confortablement avec les revenus d'un petit bénéfice et d'une propriété à lui. Ma mère, qui l'épousa contre la volonté de ses amis, était la fille d'un squire et une femme de coeur.

  • Agnès Grey, jeune fille de 18 ans, est issue d'un milieu modeste ; elle est la fille d'un pasteur d'un village du nord de l'Angleterre. Recrutée comme gouvernante, son manque d'expérience lui fait rapidement défaut face à l'indiscipline des enfants capricieux de la famille Bloomfield. Ne pouvant compter sur le soutien de ses employeurs, elle va se retrouver seule pour affronter les difficultés qui l'attendent...

  • Part of the "Collector's Library" series, this title includes an Afterword, brief biography of the author and a further reading list.

  • Shirley

    Anne Bronte

    • Ligaran
    • 14 Octobre 2015

    Extrait : A l'époque où les habitants de Fieldhead revinrent à Briarfield, Caroline était à peu près rétablie. Miss Keeldar, qui avait reçu par la poste des nouvelles de la convalescence de son amie, ne laissa pas une heure s'écouler entre son arrivée au manoir et sa visite à la rectorerie.

  • Impression en « gros caractères ». Extrait : Toutes les histoires vraies portent avec elles une instruction, bien que dans quelques-unes le trésor soit difficile à trouver, et si mince en quantité, que le noyau sec et ridé ne vaut souvent pas la peine que l'on a eue de casser la noix. Qu'il en soit ainsi ou non de mon histoire, c'est ce dont je ne puis juger avec compétence. Je pense pourtant qu'elle peut être utile à quelques-uns, et intéressante pour d'autres (...)

  • Nous avons tissé une toile à l'enfance.
    Une toile aérienne et ensoleillée.
    Et dans la prime enfance détecté une source.
    D'eau fraîche et non souillée.
    Charlotte Brontë.

    Tout le monde connaît les soeurs Brontë :
    Charlotte, Emily et Anne.
    Mais le frère, Branwell ?
    Et leur enfance dissimulée à inventer des mondes et des langages ?
    À travers poèmes et proses inédits, ce recueil reconstruit le cheminement imaginaire - « le monde du dessous », écrivait Charlotte - au coeur de la création romanesque des Brontë et lui donne tout son sens.

  • "Sol natal" , "Ce que femme veut" , "Souvenance" , "Prière de celle qui doute" , "Vers composés dans un bois un jour de grand vent" ¿ Les vingt poèmes ici réunis sont extraits d'un recueil publié à compte d'auteur en 1846 - alors vendu à deux exemplaires¿ - et signé des pseudonymes masculins Currer, Ellis et Acton Bell. Ce sont pourtant les trois soeurs mythiques de la littérature anglaise qui se cachent derrière ces noms, celles-ci rendant lisibles, pour la première fois et en choeur, quelques-uns de leurs écrits respectifs.
    Emouvants et beaux pour eux-mêmes, ces vers le sont encore parce qu'ils suggèrent les proses romanesques à venir, faisant affleurer landes frappées par le vent et héroïnes tourmentées. "Ma voix ne trembla point / Ma joue ne rougit point, / D'éclair dans mes yeux il n'y eut point, / Pour dire l'espoir ou la joie ; / Mais au-dedans, comme elle brûlait, mon âme, / Comme j'avais le coeur battant ! "

    Ajouter au panier
    En stock
  • Tous les enfants inventent des histoires, et l'on sait le sérieux qu'ils mettent à leurs jeux. Plus rares sont ceux qui transforment les mondes imaginaires nés de ces jeux en univers littéraires patiemment élaborés. Et si cette élaboration est le fait de tous les membres d'une fratrie, il n'y a pas d'erreur possible : il s'agit des Brontë.
    Depuis la mort de leur mère et de leurs soeurs aînées, Charlotte, Branwell, Emily et Anne sont cloîtrés au presbytère de Haworth. Seule fenêtre sur l'extérieur, la lecture : la Bible, les classiques, les journaux que reçoit leur père. Le jour où le révérend Brontë offre des soldats de bois à son fils, l'imagination des enfants se met en branle ; chacun s'empare d'un soldat, lui donne l'identité d'un héros (Wellington, Napoléon...), le proclame souverain d'une île. Puis les îles cédent la place à la confédération de Glasstown, qui deviendra Verdopolis, et au royaume d'Angria, sorte d'Afrique rêvée dont Charlotte et Branwell rédigent en alternance la chronique, en vers et en prose. Emily et Anne se consacrent à un autre monde, celui de Gondal et de Gaaldine, dont les seuls vestiges sont des poèmes. Les premiers textes des jeunes écrivains, âgés de dix à quatorze ans, sont marqués par les contes de fées et Les Mille et Une Nuits. Avec l'adolescence, après de nouvelles lectures (Byron, Scott) et sous l'influence de l'actualité, aventures épiques, guerres, intrigues politiques et amoureuses prennent le dessus.
    C'est à vingt-trois ans que Charlotte fait, en une page admirable, ses adieux au monde d'Angria. Mais il transparaît encore dans Jane Eyre, écrit sept ans plus tard. Sitôt paru, le roman passe pour « un livre à faire galoper le pouls et battre le coeur et faire venir les larmes aux yeux » ; Thackeray, l'auteur de La Foire aux vanités, annonce qu'il est l'un des pleureurs. Le succès est immense. Charlotte voulait-elle montrer qu'une héroïne peut être attirante sans être belle ? Jane Eyre, c'est en quelque sorte le vilain petit canard réfugié chez Barbe-Bleue, avec lequel le sombre et séduisant Mr. Rochester a plus d'un point commun. La métamorphose de cette jeune femme passionnée, tiraillée entre les conventions victoriennes et son désir d'être l'égale de l'homme qu'elle aime, est le sujet du livre.
    Outre une nouvelle traduction de Jane Eyre, ce volume propose un large choix d'écrits de jeunesse inédits en français. Le recueil de poèmes édité par les trois soeurs en 1846 est traduit pour la première fois dans son intégralité. Le talent de Branwell, longtemps éclipsé, se révèle au travers de la prose et des vers des juvenilia, et des poèmes parus de son vivant dans la presse du Yorkshire.

    JANE EYRE précédé d'OEUVRES DE JEUNESSE (1826-1847) [2008]. Ce volume contient : Récits et poèmes (1826-1839) de Charlotte et Patrick Branwell Brontë ; Poèmes (1837-1848) d'Emily Brontë ; Alexander et Zenobia (1837) d'Anne Brontë ; Poèmes publiés (1841-1847) de Patrick Branwell Brontë ; Poèmes (1846) de Charlotte, Emily et Anne Brontë, et Jane Eyre (1847) de Charlotte Brontë.

  • Agnès Grey, une jeune-fille anglaise modeste de 19 ans, tente sa chance comme gouvernante afin d'aider sa famille ruinée après la soudaine infortune de son père qui est pasteur d'un village du nord de l'Angleterre.

    Chronique réaliste à la première personne à la manière de certaines oeuvres de Jane Austen, Agnes Grey est largement inspiré de l'expérience de gouvernante d'Anne Brontë dans l'Angleterre provinciale de son siècle, tout comme Jane Eyre (octobre 1847) de sa soeur Charlotte.

    Publié en décembre 1847 sous le pseudonyme d'Acton Bell, Agnes Grey paraît en France pour la première fois en 1859. Paru la même année que Les Hauts de Hurlevent et Jane Eyre des ses soeurs Emily et Charlotte, Agnès Grey est une chronique réaliste et satirique qui ne manque pas d'humour.

  • Comme Raymond Bellour, il y a plus de vingt ans, l'a révélé en tentant une réévaluation totale de leur oeuvre, les Brontë, tout comme les trois mousquetaires, étaient quatre. Patrick Branwell - ses oeuvres rescapées le proclament - aurait été l'égal de ses trois soeurs s'il n'avait sacrifié son talent à l'alcool et à l'éther, croyant ainsi écarter la malédiction du presbytère de Haworth. Présentés ici par Bellour, Le Grand Monde à Verdopolis, Le Sortilège, Le Pirate, Et ceux qui sont las se reposent ont été écrits par des enfants surdoués sous l'empire absolu de l'imagination, sans intention de publier et donc sans le moindre espoir d'attirer la faveur du public. On voit cependant se dessiner déjà des personnages qui réapparaîtront épurés de leurs couleurs épiques, au service des visions subjectives et douloureuses qui feront leur renom. A ces premières fictions qui lèvent le voile sur la genèse de leur inspiration s'ajoute naturellement Shirley (1847), la dernière oeuvre publiée par le dernier membre d'un quatuor de génies perdus : un roman d'une intensité extrême où, pour la première fois, le réalisme de l'analyse sociale accompagne le romantisme de l'amour malheureux.
    Francis Lacassin.

  • Tout le monde connaît les soeurs Brontë : Charlotte, Emily et Anne. Mais le frère, Branwell ? Et leurs oeuvres de jeunesse?
    À travers poèmes et proses inédits, ce recueil tente une approche de cet imaginaire (« le monde du dessous », écrivait Charlotte) au coeur de la création romanesque des Brontë et lui donne tout son sens.

  • The Bronte family was a literary phenomenon unequalled before or since. Both Charlotte's "Jane Eyre" and Emily's "Wuthering Heights" have won lofty places in the pantheon and stirred the romantic sensibilities of generations of readers. This title unites these two favourites.

  • Contains the following unabridged novels: "Anne Bronte: The Tenant of Wildfell Hall"; "Charlotte Bronte: Jane Eyre"; and, Emily Bronte: Wuthering Heights". This boxed set of novels is beautifully designed, with a real cloth padded top and matt laminated printed sides over 3mm boards, and a ribbon marker.

empty