Romance

  • L'ouvrage d'éducation au libertinage qui a fait l'objet d'un immense scandale.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Mme de Saint-Ange veut initier la pure et vierge Eugénie aux mystères de Vénus. Elle est aidée pour cela par son frère le Chevalier de Mirvel, le jardinier Augustin et l'ami de son frère, Dolmancé. La Philosophie dans le boudoir se présente comme un dialogue philosophique, genre cher aux Lumières, mais de bout en bout l'ouvrage est teinté d'immoralité et de libertinage extrême. Ainsi, aux ébats érotiques se succèdent des réflexions libertines et des débats théoriques sur la République, les moeurs ou encore la religion.
    Un livre fondateur de l'érotisme littéraire !
    EXTRAIT
    Dolmancé : [...] j'ai connu des femmes libertines qui mettaient souvent plus de charmes à ces épisodes qu'aux jouissances réelles, l'imagination est l'aiguillon des plaisirs ; dans ceux de cette espèce elle règle tout, elle est le mobile de tout ; or n'est-ce pas par elle que l'on jouit, n'est-ce pas d'elle que viennent les voluptés les plus piquantes ?
    Mme De Saint-Ange : Soit : mais qu'Eugénie y prenne garde, l'imagination ne nous sert que quand notre esprit est absolument dégagé de préjugés ; un seul suffit à la refroidir ; cette capricieuse portion de notre esprit est d'un libertinage que rien ne peut contenir ; son plus grand triomphe, ses délices les plus éminents consistent à briser tous les freins qu'on lui oppose, elle est ennemie de la règle, idolâtre du désordre et de tout ce qui porte les couleurs du crime ; voilà d'où vient la singulière réponse d'une femme à imagination, qui foutait froidement avec son mari.
    « Pourquoi tant de glace, lui disait celui-ci ? - Eh vraiment, lui répondit cette singulière créature, c'est que ce que vous me faites est tout simple. »
    Eugénie : J'aime à la folie cette réponse... Ah ! ma chère, quelles dispositions je me sens à connaître ces élans divins d'une imagination déréglée !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Donatien Alphonse François de Sade, alias le Marquis de Sade (1740-1814) est un homme de lettres, romancier et philosophe français. La quasi totalité de son oeuvre exprime un athéisme anticlérical et est teintée d'érotisme - souvent lié à la violence et à la cruauté -, ce qui lui a valu de connaître des mises à l'index et la censure. Sur les 72 ans qu'a duré sa vie, le Marquis de Sade en a passé 27 derrière les barreaux. Occultée et clandestine pendant tout le XIXe siècle, son oeuvre littéraire est réhabilitée au milieu du XXe siècle part Jean-Jacques Pauvert. Sa reconnaissance unanime de l'écrivain est représentée par son entrée dans la Bibliothéque de la Pléiade en 1990.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Deux intrigues érotiques savoureuses par un maître du genre.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans ce recueil de deux nouvelles, les femmes sont les vraies héroïnes et non de simples souffre-douleurs. Le premier récit est l'occasion pour Restif de La Bretonne d'aborder un thème qui lui est cher, le fétichisme du pied. Le second met en scène deux amants obligés de ruser pour contourner les réticences du père de la jeune fille et parvenir à leurs fins.
    Deux nouvelles érotiques, suivant la tradition de volupté et de légèreté initiée par Restif de la Bretonne.
    EXTRAIT
    Un jeune Inconnu, qui n'était pas de la société qu'on admettait dans la maison, s'éprit pour Victoire, sans la connaître, et presque sans l'avoir vue. Il se nommait De Saintepallaie. C'était un jeune savant, plein de connaissances et de mérite, vivant seul et concentré, quoiqu'il n'eût que vingt-cinq ans, et se promenant presque toujours seul les soirs, après avoir donné la journée à l'étude. Saintepallaie avait des moeurs pures, avec des sens neufs et pleins d'énergie : il aimait beaucoup les femmes ; mais il les craignait et les fuyait, autant faute d'usage, que par sagesse. Il n'y avait peut-être pas d'homme au monde sur qui la beauté fit une impression plus vive ; une belle femme le ravissait ; mais il réfléchissait ensuite aux inconvénients de l'amour et d'une liaison ; il trouvait la force de fuir, sans doute, parce qu'il n'avait pas encore rencontré la femme qui devait le subjuguer.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Nicolas Edme Restif, dit Restif de La Bretonne, était destiné à l'Église. Mais, coureur de jupons, il renonça à la prêtrise et devint apprenti typographe puis compagnon-imprimeur. Grâce à ce métier, il rencontra des auteurs tels que Beaumarchais ou Cazotte et se mit lui-même à écrire en 1761. Sa vie personnelle fut compliquée. Bien que fils de riches paysans, il manqua sans cesse d'argent et sembla arrondir ses fins de mois comme indicateur de police. Écrivain prolixe s'essayant à plusieurs genres, il mourut cependant dans la misère. Il détestait Sade, qui le lui rendait bien, et se définissait comme l'anti-Sade.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Discussions impudiques entre deux cousines.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans le résumé précédant les deux dialogues de la partie principale, les circonstances de l'intrigue sont brièvement décrites. Robinet, le fils d'un marchand, est amoureux d'une jeune fille du nom de Fanchon, mais ne peut se rapprocher d'elle du fait de sa naïveté. Il convainc alors Susanne, sa cousine plus âgée, d'expliquer à Fanchon ses sentiments et d'éveiller aussi son désir.
    Lors de leur discussion, Susanne et Fanchon parlent d'une multitude de sujets, dont l'âge du mariage, les organes génitaux masculins et féminins et les rapports sexuels. À la fin du premier dialogue, Fanchon se déclare prête à se laisser déflorer par Robinet.
    Le second dialogue a lieu quelques jours plus tard. À la demande de Susanne, Fanchon décrit en détail son premier rapport sexuel avec Robinet. Les deux femmes discutent alors d'autres thèmes, comme les positions sexuelles, la flagellation, la taille des pénis, les méthodes de contraception et le mariage.
    Paru de manière anonyme mais abondamment annoté, L'Escole des filles ou La Philosophie des dames est considéré en France comme le premier roman sur le libertinage.
    EXTRAIT
    Epistre invitatoire aux filles
    C'est une foible raison, mes dames, que celle de vos mères, pour vous défendre de sçavoir les choses qui vous doivent servir un jour, de dire qu'elles ont peur que vous en usiez inconsidérément, et il vaudroit mieux, à mon advis, qu'elles vous en donnassent une pleine licence, afin qu'en choisissant vous-mêmes ce qui est bon, elles fissent esclater davantage par ce choix votre honesteté.
    Aussi je veux croire, mes belles, qu'en ceste Escole vous prendrez seulement les choses qui vous sont propres, et que celles d'entre vous qui auront envie d'estre mariées auparavant n'useront point de ces préceptes que quand il en sera temps, là où les autres qui auront plus de haste et qui prendront des amis par avance pour en essayer, le feront avec tant d'adresse et de retenue devant le monde, qu'elles ne témoigneront rien qui puisse choquer tant soit peu la bienséance et l'honesteté. C'est une belle chose que l'honneur, dont il faut qu'une fille soit jalouse comme de sa propre vie ; elle ne doibt non plus estre sans cet ornement que sans robe, et certainement elle n'a pas l'honneur et l'esprit du monde quand elle n'a pas l'industrie et l'adresse de cacher ce
    qu'il ne faut pas qu'on sçache.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Sous couvert d'une apologie du plaisir, ce roman érotique est une protestation contre l'intégrisme religieux.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Paru en 1748, Thérèse Philosophe rapporte la relation entre une jeune femme et un prêtre de trente ans son aîné. Les dialogues entre les protagonistes sur des thèmes philosophiques alternent avec des scènes érotiques. Car s'il a été considéré comme un roman licencieux à sa sortie, le texte dénonce surtout l'influence pernicieuse du clergé sur les femmes et les esprits libres, et revendique le droit des corps à disposer d'eux-mêmes.
    Un classique érotique et philosophique, contemporain du siècle des Lumières.
    EXTRAIT
    Que de combats, mon cher comte, il m'a fallu rendre jusqu'à l'âge de vingt-trois ans, temps auquel ma mère me retira de ce maudit couvent ! J'en avais à peine seize lorsque je tombai dans un état de langueur qui était le fuit de mes méditations. Elles m'avaient fait apercevoir sensiblement deux passions en moi, qu'il m'était impossible de concilier : d'un côté j'aimais Dieu de bonne foi, je désirais de tout mon coeur le servir de la manière dont on m'assurait qu'il voulait être servi, d'un autre côté je sentais les désirs violents dont je ne pouvais démêler le but. Ce serpent chiant se peignit sans cesse dans mon âme et s'y arrêtait malgré moi, soit en veillant, soit en dormant. Quelquefois, tout émue, je croyais y porter la main, je le caressais, j'admirais son air noble, altier, sa fermeté, quoique j'en ignorasse encore l'usage. Mon coeur battait avec une vitesse étonnante et, dans le fort de mon extase ou de mon rêve, toujours marqué par un frémissement de volupté, je ne me connaissais presque plus : ma main se trouvait saisie de la pomme, mon doigt remplaçait le serpent. Excitée par les avant-coureurs du plaisir, j'étais incapable d'aucune autre réflexion : l'enfer entrouvert sous mes yeux n'aurait pas eu le pouvoir de m'arrêter. Remords impuissants, je mettais le comble à la volupté !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Baptiste de Boyer ou le Marquis d'Argens (1704-1771) est un écrivain français inspiré par la philosophie des sceptiques. Il mène une jeunesse licencieuse en compagnie des actrices de théâtre et, à 15 ans, il décide de suivre une carrière militaire malgré l'opposition de son père, qui le déshérite. Lorsqu'il atteint la quarantaine, Boyer d'Argens est remarqué par Frédéric II de Prusse qui le fait venir à sa cour en tant que directeur général de son Académie des sciences.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un récit de voyage qui se transforme en tableau érotique de l'Italie du XIXe siècle.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Lors d'un voyage à Rome, Théophile Gautier écrit une longue lettre destinée à émoustiller son amie Apollonie Sabatier, une jeune artiste peintre mondaine qui tient un salon parisien et se fait connaître sous le nom de « la Présidente ». La correspondance au ton grivois brosse un état des lieux des moeurs sexuelles en Italie et l'auteur n'hésite pas à décrire ses rencontres galantes. Lettres à la Présidente, voyage en Italie est suivi des Poésies libertines.
    Un texte grivois agrémenté de poèmes coquins par l'un des plus grands romanciers français.
    EXTRAIT
    Présidente de mon coeur ,
    Cette lettre ordurière, destinée à remplacer les saloperies dominicales, s'est bien fait attendre ; mais c'est la faute de l'ordure et non celle de l'auteur.
    La pudicité règne en ces lieux solennels mais antiques, et j'ai le grand regret de ne pouvoir vous envoyer que des cochonneries breneuses et peu spermatiques.
    Je vais procéder par ordre de route :
    À Genève, le gouvernement vous recommande, à la porte de la ville, devoir ci-derrière ; ce qui est beaucoup, dans une ville protestante, où, pour humilier les catholiques, et leur montrer qu'ils ne sont que des payens sensuels, les femmes se rabotent le cul et les tétons avec la varlope de la modestie, selon la méthode américaine.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Théophile Gautier (1811-1872) est un poète, romancier et critique d'art français. Il rencontre Victor Hugo en 1829 et celui-ci lui donne le goût de la littérature. Gautier était un esthète, privilégiant d'une manière provocatrice l'esthétique au détriment des autres fonctions de l'oeuvre. Cet esthétisme est le principal point commun entre ses poèmes, Émaux et Camées (1852) et ses grands romans, Mademoiselle de Maupin (1835), Le Roman de la momie(1858), Le Capitaine Fracasse (1863). Cependant, même s'il proclame son refus de l'engagement, Gautier ne cesse de témoigner sur son époque de la manière la plus passionnée, dans des oeuvres comme Voyage en Espagne (1845), les Beaux-Arts en Europe (1855), Voyage en Russie (1867) ou Histoire du romantisme (1874).
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Dans ce court roman publié en 1745, Godard d'Aucour ne ménage ni les puissants ni la religion.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Thémidore raconte l'histoire d'un jeune conseiller au Parlement épris d'une femme rencontrée au cours d'une partie fine. Le père du garçon n'apprécie guère cette liaison et réussit à faire enfermer la gourgandine au couvent. Mais le fils rebelle s'ingénie, avec succès, à l'en libérer. Cette charge ironique contre la religion et les puissants a été interdite à deux reprises sous la Restauration, mais enchante Maupassant, qui y voit « une merveille de grâce décolletée » et « un impur chef-d'oeuvre ».
    Un petit roman libertin plein de fantaisie et de vivacité qui nous fait partager les grands dîners et les petits plaisirs de l'époque de Louis XV.
    EXTRAIT
    M. Thémidore est un jeune homme riche, beau, bien fait, d'un excellent caractère, plein d'esprit, & qui aime éperdument le plaisir : avec ces qualités il n'est pas étonnant qu'il ait recherché les occasions de s'amuser, & qu'il les ait rencontrées. Sensible à la vanité, comme il convient à son âge, il seroit très-singulier qu'outre le soin qu'il a dû prendre de raconter à Paris ses bonnes fortunes de vive voix, il eût manqué de les transmettre par écrit à ses amis, qui, par leur éloignement, ne pouvoient autrement en avoir la confidence. Ainsi c'est en partie à son amour-propre que l'on est redevable des descriptions que renferment ces deux parties de Mémoires.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Claude Godard d'Aucour (1716-1795) est un écrivain et dramaturge français, né à Langres comme Diderot. Il était fermier et receveur général des finances à Alençon, mais c'est aux lettres qu'il a consacré son temps libre. Dans ses oeuvres érotiques, Les Mémoires turcs, avec l'Histoire galante de deux jeunes Turcs durant leur séjour en France (1745), Thémidore ou Mon histoire et celle de ma maîtresse (1745) et L'académie militaire ou Les héros subalternes (1749), l'auteur se plaît à instiller une critique de l'aristocratie et du clergé.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Nouvelles coquines d'un ex-abbé très turbulent.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. L'origine du godemiché et son introduction dans une abbaye.
    L'innocente et chaste Suzon condamnée à la sentance pour adultère.
    Le sage Pangloss dont la passion est de cajoler les filles de son pays.
    Trois histoires différentes, ancrées dans le très érotique siècle des Lumières.
    Réhabilitation d'un recueil érotique et anticlérical.
    EXTRAIT
    Godemiché, italien de naissance, naquit de parents catholiques, l'an premier de la création des voeux monastiques ; de jeunes filles de quinze ans, à qui les lois ne laissaient pas la liberté de disposer de leur patrimoine, avaient-disposé, dès cet âge, de leur liberté, bien précieux sans lequel les autres sont sans substance. Ces innocentes avaient fait le marché de bonne heure, dans la crainte de faire des enfants ou d'être sollicitées par de beaux garçons, qui sollicitent toujours les filles à en faire. Les porte-collets de ce temps-là, plus froids que le porte-collets de ce temps-ci, avaient prêché et assuré à ces filles qu'un habit de bon goût offensait le ciel, qu'un vêtement ridicule et grotesque allait mieux à des vierges destinées par la création de l'argile du premier homme à jouir du bonheur éternel. Les haillons, qui rendent la vertu maussade, sont de très saintes choses. Un capucin habillé en satire, en égipan, est un objet très récréatif pour les anges. Ces indignes, mal vêtus dans ce monde, seront richement habillés là-haut où ils occuperont les premières loges. Leur crasse, leur vilaine barbe et leur vermine, placées à côté de l'agneau sans tache, jetteront un furieux éclat dans le paradis. L'incroyable et l'extraordinaire entrent aisément dans l'esprit des filles de quinze ans, parce que les filles de quinze ans sont très crédules.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Henri-Joseph Laurent, dit l'abbé Dulaurens, né le 27 mars 1719 à Douai et mort le 17 août 1793 à Marieborn, était un jésuite et écrivain français. Dès son plus jeune âge, il étudia les lettres et la théologie chez les Jésuites. Marginal, l'abbé Dulaurens fut constamment poursuivi pour ses libellés anticléricaux et contraires aux bonnes moeurs. On attribue à ce pamphlétaire de nombreux pseudonymes : Du Laurens, L'auteur du « Compère Matthieu », Brise-Crosses, Laurent d'Henriville, Modeste-Tranquille Xan-Xung, L'abbé de Saint-Albin, J.-B. Dulaurens, G. J. Laurens, Frère Mirtile...
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

empty