Editions Tabou

  • Lorsqu'un Maître expérimenté concède une séance d'initiation à une soumise novice, débordante d'envies mais peu sûre d'elle, l'histoire aurait pu s'achever au bout de quelques heures. C'était sans compter que certaines rencontres bouleversent parfois les êtres au point de créer un avant et un après. Désormais, plus rien ne sera pareil. Alors qu'elle repart de cette chambre d'hôtel, le corps et l'âme marqués, elle comprend que sa soif de soumission n'est pas étanchée. Cette découverte ne peut être que le début d'un chemin difficile balisé d'efforts permanents, mais plein de promesses. Elle sait que cela passe par une condition, se faire accepter par celui qu'elle suppliera de devenir son Maître. À n'importe quel prix.

  • Dans ce roman, Ève de Candaulie réussit, avec authenticité, le tour de force de réconcilier la maman et la "putain", avec l'érotisme, et la légèreté qui la caracté­rise. La luxure ou la vie ? Après une période d'adaptation et de questionnement sur son identité, elle en ressort plus que jamais libre de faire ses propres choix. De Miami à Paris, Ève nous embarque avec elle dans sa quête de maternité, sa découverte d'une autre vie en elle, et dans la reconstitution progressive de son couple libertin et polyamoureux. Une indécente liberté est le troisième opus des chroniques érotiques d'Eve de Candaulie, et fait suite à Troublante excitation et L'infidélité promise.

  • L'Envol de l'Ange est le second volet d'une histoire de soumission, de domination et d'amour à rebondissements amorcée dans L'Éveil de l'Ange. Au fil de leurs jeux, Solange et Tristan ont tissé des liens de domination et de soumission. Mais vient le moment de l'engagement, celui où elle accepte de porter son collier et d'être sienne. Elle est cependant prévenue dès le départ : leur relation aura une fin. Comptant bien en profiter jusque là, Solange traversera de multiples épreuves et trouvera en la personne de son amie Axelle complicité et soutien. Au gré des sentiments amoureux qu'elle nourrit pour son maître, la souffrance se fait plus vive... Jusqu'où pourra-t-elle aller sans se renier elle-même ? Eva DELAMBRE est une jeune femme bien dans sa tête et bien dans son corps. De nature passionnée et curieuse, elle assume ses envies et ses penchants. Elle a fait ses premiers pas dans le BDSM il y a quelques années. C'est sa découverte de ce monde et son imagination fertile, associées à sa passion pour l'écriture, qui ont guidé sa plume. Elle est l'auteur de Devenir Sienne, de L'Esclave et de L'Éveil de l'Ange.

  • Henri, adolescent, songe à longueur de temps à un étrange concept : "On devient adulte lorsqu'on commence à boire du café". Critique de l'opposition entre le monde des enfants et celui des adultes symbolisée par le contraste doux-amer, Henri sera pris dans son tumulte jusqu'à l'explosion finale de l'histoire. Dans ce roman aux contours trash et au style parfois très cru, Marc Kiska nous livre des jeunes gens tourmentés, emportés par l'ouragan de la liberté, de la violence et de la sexualité. Il nous emmène sur les traces d'une jeunesse en perpétuel questionnement : sur les Vestiges d'Alice. Comme elle, seront-ils sauter dans le terrier et rejoindre le pays des merveilles à l'encontre des adultes ayant oubliés de rêver ?

  • Au sortir d'une douloureuse rupture sentimentale, Oxymore rencontre Klaas, un homme étrange... Lorsque celui-ci lui propose de l'initier aux jeux de domination afin de faire d'elle une Maîtresse, Oxymore accepte, entraînée par son insatiable curiosité. Loin de se douter de ce qui l'attend, elle va graduellement pénétrer dans un univers inquiétant, à l'image de la fascination de Klaas pour l'extrême.
    Impliquée bien malgré elle dans son «jeu final », réussira-t-elle à préserver son intégrité ? Un roman envoûtant, authentique et excitant qui emmène le lecteur dans une histoire originale et élégante, à l'image de son auteure.

  • Le royaume du Nanzhao se désagrège sous la menace de l'Empire chinois. Les rivalités et les complots déchirent la cour du roi Taïzu. À son service, Liù est une jeune esclave têtue qui rêve de séduire Calaf, le prince cadet. Malheureusement, c'est Ping, le vicieux héritier, qui répond à ses avances. Liù, esclave impériale est un roman érotico-historique qui embarque le lecteur dans le Yunnan du IXe siècle, ses histoires occultes et ses intrigues de palais. Sur fond de magie noire, Liù lutte pour sa survie dans une Chine légendaire peuplée de prédateurs sexuels.

  • Adam Forster, célèbre peintre new-yorkais, est en panne d'inspiration depuis trois ans. Certaines femmes de sa vie se verraient bien endosser le rôle de "muse" auprès de lui, telle son épouse qui gère d'une main de fer sa carrière mais qu'il n'a jamais peinte, ou ce top model nymphomane avec qui le peintre entretient une relation sulfureuse. Mais devenir muse ne s'improvise pas et Adam semble avoir jeté son dévolu sur Lisa, jolie française qui lui a inspiré sa dernière toile : The Anorgasmic. Acceptera-t-elle ce projet fou qu'il a en tête ? L'inspirera-t-elle au-delà de la peinture, jusqu'aux confins d'un amour charnel et décomplexé ?

  • Lily est une jeune femme libérée qui croque la vie à pleines dents et aime flirter avec le danger. Grégory est un chirurgien réputé, un brin coincé qui n'aspire qu'à une existence tranquille et bien rangée. Ces deux-là n'auraient jamais dû se rencontrer, encore moins se côtoyer. Pourtant, quand leurs destins se croiseront, un raz de marée émotionnel les mènera dans les profondeurs obscures de la luxure et des interdits. Grégory se laissera-t-il entraîner loin de ses principes moraux ? Lily dévoilera-t-elle ses secrets les plus intimes ? Triangle amoureux, jeux dangereux, montagnes russes émotionnelles, rebondissements ; tout cela se succédera sans répit pour aboutir à un twist final qui ne laissera personne indifférent. Une histoire poignante et passionnée dans laquelle l'auteure, Liah Waureel, a mis tout son coeur, ses larmes, ses sentiments.

  • Tu meurs... Je vis. Ainsi commence et s'achève ce magnifique roman écrit en hommage à l'homme, à l'amour et au désir. Vous serez tenu en haleine au dessus d'un océan d'émotions parfois contradictoires, emporté par le souffle narratif de cette femme tourmentée, qui se révolte et qui veut jouir encore malgré sa peine.
    Sophie Cadalen signe ici un texte d'une grande beauté, sans fards et sans excès, tout en nuances. Attention : véritable bijou de la littérature ! Paru aux éditions Le Cercle en 2001 puis en pocket en 2003, ce livre est épuisé. Notre version est préfacée et enrichie par l'auteure. Sophie Cadalen, est psychanalyste et écrivain. Ses ouvrages interrogent nos qualités d'hommes et de femmes aujourd'hui, nos différences éventuelles, nos envies et ce qui les freine. Autant de questions qui renvoient au désir inconscient qui nous anime, à l'amour, à la façon dont chacun le vit ou le rêve, à ce qu'il en attend, thème qu'elle a transposé au théâtre entre 2009 et 2011 avec Tu m'aimes comment ?, une comédie dont elle fut aussi l'interprète.

  • Jacques Marette ne respecte rien. Il est laid, sale, balourd, menteur, doté d'un Q.I. de boîte aux lettres et obsédé sexuel. Rien d'étonnant à ce qu'il soit un laissé pour compte de l'amour...
    Bref, il a une existence à sa mesure et n'en désire pas une autre dont il ne saurait que faire, qu'il ne comprendrait pas. Tout va bien, donc.Mais les Collard emménagent. Et, avec eux, leur fille Natacha, qui sera responsable du premier souci amoureux du concierge. Dépourvu des codes, il va devoir faire face. À sa manière...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Vibrez avec Ève alors qu'elle transgresse l'ultime tabou libertin en tombant amoureuse et que tout bascule dans son couple. D'orgies prodigieuses en aventures indécentes, la passion, l'amour et la sexualité débridée s'entremêlent.
    Dans L'infidélité promise Eve de Candaulie partage avec le lecteur ses rencontres charnelles et livre le pacte passé avec son mari : ne jamais être fidèle. Mais Eve de Candaulie raconte aussi son couple, à contresens de la vision dominante de la relation exclusive, et nous parle d'amour. L'intrigue de cette lecture érotique se déroule à Paris. Un voyage, au fil des pages, dans les clubs libertins de la capitale. Plus qu'un témoignage, ce roman est une confidence érotique murmurée à votre oreille et à celle d'un mari formidable.

  • Elle croise par hasard Piotr, un ancien éditeur qui l'a lâchement oubliée depuis des années. Fidèle au souvenir qu'elle en avait, il enchaîne compliments et protestations d'amitié et l'implore presque de lui envoyer un manuscrit. Elle accepte, à condition qu'il lui fasse au préalable un signe : coup de téléphone, courrier, peu importe. Ce signe ne viendra jamais. Décidément, se dit-elle, cet homme n'a jamais eu de parole ni d'audace. Pas de couilles. Au sens symbolique du terme, s'entend. De souvenirs en séquences oniriques, de réflexions en fantasmes, elle se promène au gré de ses mémoires et fantaisie sur ce thème sensible des attributs virils dont on pense généralement qu'ils signent l'homme et son tempérament. Ici, le héros, ce n'est pas Piotr, mais son scrotum mystérieux, planqué, traqué, remis en question et débusqué enfin, mais à quel prix !
    Françoise REY, après une enfance et une adolescence grenobloises, suit des études de lettres, puis enseigne deux ans en Vendée avant de s'établir, en 1976, dans la région beaujolaise. Mariée, mère de trois enfants, elle a été professeur dans un collège de campagne. elle devient célèbre grâce à la littérature érotique (plus de 30 livres publiés à ce jour). nombreux sont ceux qui la considèrent comme la "grande dame de l'érotisme contemporain".

  • Jacques Marrette a quitté sa loge qui fut le théâtre de ce que la bienséance conviendrait d'appeler « débauches », mais qui pour notre homme ne fut jamais qu'un quotidien simplement exempt d'ajustements moraux. Dans La femme du concierge, ce quotidien n'existe plus. Emporté par sa dernière conquête, le concierge, dont le capital sentimental qui existait de façon embryonnaire avait cuit comme fièvre d'adolescent au printemps pour la jeune Natacha, vit aujourd'hui loin de sa loge, loin de ses habitudes et surtout de ses jeunes habituées si promptes à le visiter comme on va au musée ou au zoo. De nouveau concierge dans un autre immeuble, il s'installe avec sa Natacha. Mais comme un juste retour des choses, tout va se compliquer pour la femme du concierge et cette fois, Jacques n'en sera pas responsable... ou du moins pas directement. Jean-Michel Jarvis est l'auteur de ZeP (Le Cercle, 2005), de Snuff Movie (Tabou, 2010), et bien sûr du Concierge (Tabou, 2014). Il affectionne les situations inattendues et décalées, se complaisant à confronter ses héroïnes au jeu de la transgression, leur donnant toujours la possibilité d'évaluer le prix de leur respectabilité face à des protagonistes pour le moins douteux sur le plan moral.

  • Elle se rêvait esclave d'antan, esclave éternelle, sans droit de parler, les yeux toujours baissés, agenouillée ou prosternée à ses pieds. Elle rêvait de chaînes, de fouet, de contraintes. Comment justifier l'excitation d'être asservie plus encore qu'un animal domestique, de vivre cloitrée, sans intimité, constamment aux ordres, humiliée, peut-être même frappée ? Léna rêvait d'absolu. D'une condition autre, que peu pouvaient comprendre. Elle se voulait esclave. L'esclave d'un être qu'elle ne connaissait pas, un Maître qui rayonnait sur la toile et qui hantait ses jours et ses nuits. Comment l'approcher, comment se faire accepter ? Comment aujourd'hui disparaître pour vivre en esclave ? Aux pieds du Maître à qui elle fera don de son corps et de son âme, elle découvrira la soumission, l'extase et la souffrance, jusqu'à devoir faire face à son ultime limite...
    Éva Delambre est une jeune femme bien dans sa tête et bien dans son corps. De nature passionnée et curieuse, elle assume ses envies et ses penchants. Elle a fait ses premiers pas dans le BDSM il y a quelques années. C'est sa découverte de ce monde et son imagination fertile, associées à sa passion pour l'écriture, qui ont donné naissance à l'auteure qu'elle est maintenant. L'Esclave est son deuxième roman.

empty