Hugo Bd

  • Les jeunes de l'OM doivent terminer la coupe du monde des clubs qui se déroule à Marseille.
    Ils jouent en demi-finale contre le club bulgare du Levski Sofia. Nino brille, est expulsé injustement. L'OM gagne le match malgré tout, mais Nino est suspendu pour la finale.
    Nino décide alors de prendre quelques jours de vacances. Chez les minots, c'est la crise. Pepe, l'entraîneur, apprend à ses jeunes ouailles que personne n'est irremplaçable. Malgré tout, Kris, Zach et Adil décident de tout faire pour réparer l'injustice et lever la suspension de Nino. Ils déposent un recours auprès des organisateurs du tournoi, qui est rejeté...
    Après bien des péripéties, Nino finira par participer à la finale de ce Mondial et permettra à l'OM de l'emporter.

  • La fin de saison est arrivée et l'été commence. Nino, Kris et Zach sont reçus par Rudi Garcia en personne : ils auront l'honneur de faire partie de la préparation estivale de l'équipe pro. Pour les trois jeunes, c'est un rêve qui devient réalité. Rudi Garcia tempère leur enthousiasme : ce ne sera pas une partie de plaisir, car c'est pendant l'été que tout se joue, que le groupe se soude, que les automatismes se mettent en place. C'est le moment ou jamais de faire leurs preuves, s'ils veulent espérer rejoindre le groupe pro à la saison prochaine. Après, il sera peut-être trop tard... Zach et Kris sortent du bureau de Rudi Garcia pleins d'espoir, mais Nino, comme toujours, s'inquiète : et si on n'y arrivait pas ?

    La préparation estivale a lieu dans une station des Alpes suisses. Nino, qui a toujours eu le souffle court et un petit gabarit, découvre la difficulté de l'entraînement en altitude. Il souffre plus que ses deux colosses d'amis, Zach et Kris. Surtout, il se rend compte du très haut niveau des pros. Aux côtés des piliers, comme Mandanda, Rami et Thauvin, et des étoiles montantes, comme Kamara et Lopez, Nino fait pâle figure. On ne lui fait pas de cadeau, c'est à lui de s'adapter !

    Au cours d'un premier match amical, Nino déçoit. Il faudra toute la bienveillance de ses aînés pour le rassurer et lui faire prendre conscience de son potentiel. Lors du deuxième match amical, Nino se bat comme un fou et finit par conquérir sa place dans l'équipe.

  • Dans un stade Vélodrome flambant neuf, Marseille s'apprête à accueillir un événement un peu particulier, le Mondial des Jeunes.

    Les meilleurs clubs de chaque continent doivent s'affronter pour déterminer le meilleur club du monde parmi les espoirs. Vainqueurs du tournoi européen Football Generation, les jeunes Marseillais reçoivent la compétition.
    Le tirage au sort des groupes a lieu sous le parrainage de Franck Ribéry et Didier Drogba. L'OM se retrouvera contre le club brésilien du Santos FC, un club américain, le New England Revolution, et un club africain, l'Etoile du Sahel. Des adversaires inconnus, au football différent.

    Ce nouvel album de la série «Droit au But» ouvre une trilogie qui nous plongera dans une compétition acharnée où le foot est roi et qui verra attribuer le titre prestigieux de meilleur club du monde espoirs. 

  •  Les jeunes de l'OM sont toujours en lice dans le Mondial des clubs accueilli par la cité phocéenne. Après une défaite contre Santos et une victoire contre le New England Revolution, ils doivent gagner face à l'étoile du Sahel pour rester dans la course et passer en quarts de finale. Et c'est un sans faute ! Une brillante victoire 3 buts à 1 permet à l'OM de se qualifier pour les quarts. Avec deux buts inscrits et une passe décisive, Nino est l'homme du match. Tout lui sourit et le nouveau coach, le sévère et mystérieux Pepe, semble lui faire confiance.

    À la fin du match, en se dirigeant vers les vestiaires, une équipe de la presse locale pose quelques questions à Nino. Tout Marseille s'intéresse à la coupe du monde des jeunes et parle des minots. Nino avoue qu'il est en forme, qu'il a beaucoup travaillé et qu'il est désormais meilleur qu'avant.

    Pourtant, le lendemain, à l'entraînement, les coéquipiers de Nino sont froids et distants. Personne ne lui passe le ballon, tout le monde semble l'ignorer. Pepe lui-même est cassant avec lui, l'appelle « la starlette », lui donne des exercices supplémentaires. Nino, déboussolé par cette attitude, comprend bientôt ce qu'on lui reproche quand un de ses camarades lui tend le journal. Il est titré : « Nino Fachetti : ''je suis le meilleur''». Les ennuis ne font que commencer.

    Comment Nino va t il se sortir de ce mauvais pas et comment va t il supporter cette pression et faire gagner l'OM ?

empty