Charlotte Mus

  • Une abbaye au rayonnement culturel exceptionnel, quelques brasseries mythiques (Lipp, Les Deux Magots, Café de Flore...) et lieu de naissance de l'existentialisme, Saint-Germain-des-Prés présente aussi un exceptionnel patrimoine architectural Art Nouveau et Art Déco dont cet ouvrage dévoile pour la première fois la richesse.
    Le livre s'inscrit dans la collection « Grand Paris » dédiée à l'Art Nouveau et à l'Art Déco à Paris et dans les villes de la région parisienne.

  • Les archives d'architecture ont accompagné, l'évolution d'une profession intimement liée à nos modes de vie. À l'heure où entreprendre l'histoire de sa maison est un loisir pour un nombre croissant de Français, ce livre propose une réflexion sur notre manière de conserver le récit des bâtiments qui nous entourent.

    À partir des esquisses, des photographies et des calques, les historiens retracent, aujourd'hui, les conditions dans lesquelles nos villes et nos paysages ont été construits hier. Réfléchir sur l'existence de l'archive d'architecture et sur les enjeux de sa conservation, c'est s'interroger sur la fragilité de notre mémoire collective, et sur les moyens que nous nous donnons pour la recueillir. Alors que la production de données n'a jamais été aussi importante, et qu'à la masse du papier s'ajoutent les sauvegardes numériques, les archives d'architecture sont confrontées à des choix et à des arbitrages qui conditionnent la perception qu'auront les historiens, demain, de notre environnement quotidien.

    Peut-on penser l'histoire d'un bâtiment sans ses sources ? Quels choix de conservation doit-on opérer, et qui doit en prendre la responsabilité ? L'archive d'architecture est-elle forcément une archive d'architecte ?

    Réunissant des contributions de spécialistes reconnus, ce livre intéressera tous ceux concernés par l'acte de bâtir, de conserver le patrimoine et de le redécouvrir.

  • Ce livre propose de faire un double pari qui permet de renouveler les perspectives classiques sur le tourisme et le patrimoine au Maghreb et en Méditerranée : d'une part, considérer le tourisme dans les anciennes colonies françaises nord-africaines et au-delà comme une des déclinaisons de la « situation coloniale » décrite par Georges Balandier et en décrire les implications politiques ; d'autre part, réévaluer les conséquences de la naissance et du développement concomittants des pratiques touristiques et de l'institution du patrimoine culturel autour de la Méditerranée, qui sont souvent pensées comme des champs séparés. Fruits de rencontres et de collaborations internationales nouées au début des années 2000, les travaux réunis ici dessinent le paysage complexe, à la fois politique, idéologique et imaginaire, dans lequel une multiplicité d'acteurs, de représentations concurrentes du passé et de stratégies économiques ont continuellement forgé des usages du patrimoine et des politiques touristiques, depuis la période précoloniale jusqu'au moment des contestations des « printemps arabes ». Ces dynamiques ont eu, et ont encore, une influence déterminante sur la structuration des sociétés locales et les circulations internationales. Pour saisir cette complexité, plusieurs perspectives disciplinaires - histoire, histoire de l'art, anthropologie - se sont associées autour d'une même ambition. Par la description fine de leurs usages et de leurs représentations des espaces, des biens et des cultures, il s'agit d'analyser comment des pouvoirs institués, des individus impliqués, des visiteurs curieux pouvaient parcourir des lieux et produire des narrations du passé. Il fallait pour cela croiser les points de vue de ces voyageurs que les sources nomment parfois touristes avec ceux des acteurs patrimoniaux qui voulaient, et veulent encore, construire le champ culturel du Maghreb. Loin de se vouloir exhaustif, le présent volume offre des perspectives de réflexion dans trois domaines : patrimonialisation et mise en tourisme du passé antique dans la Tunisie coloniale, production de l'architecture touristique maghrébine et ses liens avec le patrimoine vernaculaire, usages culturels et touristiques des biens et des pratiques religieuses.

empty