Joseph Kerbaul

  • Moins connue du grand public que son amie Louise Michel, Nathalie Le Mel fut l'une des femmes qui jouèrent un rôle marquant pendant la Commune. Originaire de Brest, elle fut l'une des pionnières du féminisme en milieu populaire, du syndicalisme ouvrier, participa à des comités de grèves sous Napoléon III et arracha après une grève de relieurs et relieuses la parité des salaires masculins et féminins avec l'aide de son ami Eugène Varlin en 1865...
    Elle tint un temps une librairie à Quimper. Arrivée à Paris, elle se lia au mouvement révolutionnaire naissant et travailla avec Varlin à l'organisation des restaurants populaires et des luttes syndicales. Pendant la Commune, elle fut l'une des dirigeantes de l'Union des Femmes. Puis ce furent les barricades, la féroce répression versaillaise, la condamnation et la déportation en Nouvelle-Calédonie.
    Cette bretonne, féministe et révolutionnaire, est une figure courageuse et attachante.

    Ajouter au panier
    En stock
empty