Rivages

  • Par un après-midi tranquille, dans une rue quelconque d'Angleterre, Jon McGregor plante sa caméra. Au numéro dix-huit, un jeune homme inventorie nerveusement ses trésors. Deux numéros plus bas, une fille blonde fait ses bagages sans savoir où aller. Des enfants jouent au cricket ; des voix, de la musique s'échappent des fenêtres grandes ouvertes. L'après-midi semble ordinaire.
    Ce jour, pourtant, ne ressemblera à aucun autre. Visuel, vibrant, méthodique, Fenêtres sur rue est un sublime chant urbain sur l'incertitude de la vie moderne, un roman de cinéaste et de musicien.

empty