Dieter Horning

  • On croit connaître Thomas Bernhard : romancier, dramaturge, imprécateur, immense écrivain du refus, du « contre ». Mais depuis sa mort en février 1989, de nouvelles approches de l'homme et de l'oeuvre se sont ouvertes grâce aux archives, et à l'édition des oeuvres complètes, contenant non seulement l'oeuvre en prose et le théâtre, mais aussi les premiers textes journalistiques, les poèmes et les entretiens. S'y ajoute la publication de la correspondance avec son éditeur S. Unseld, directeur de la maison Suhrkamp, qui révèle l'épistolier Bernhard. Tout ce corpus confirme que le rayonnement de son écriture et de sa posture n'a cessé de croître. La publication de ce Cahier, offre la possibilité d'explorer ces nouvelles pistes, d'éclairer la genèse de cette écriture et de prendre la mesure de son importance dans le monde actuel.

empty