Un auteur à l'honneur

  • Le bateau ouvert

    Stephen Crane

    • Sillage
    • 1 Octobre 2005

    Stephen Crane (1871-1900) est l'un des très grands écrivains de langue anglaise. Ami de Conrad et de James, il sut forger un style d'une nouveauté étonnante, au cours d'une carrière très tôt interrompue par la maladie.
    Le Bateau ouvert, terrible récit d'un naufrage, est considéré comme un "classique" de la littérature américaine. Crane s'y montre impressionnant de force, de simplicité, d'esprit ; pour H. G. Wells, il s'agit là d'une oeuvre qui appartient à "ce que l'homme a pu créer d'éternel".

    Ajouter au panier
    En stock
  • À la veille d'une bataille de la guerre de Sécession, Henry Fleming est un jeune soldat de l'armée nordiste fraîchement enrôlé et assailli par le doute. Pourquoi s'est-il engagé ? Sera-t-il capable, du haut de ses 17 ans, de faire face au danger ? Le lendemain, sous le feu ennemi, il réagit comme un lâche et s'en veut terriblement. Mais dans la confusion générale, Henry est frappé à la tête, recevant cet «insigne rouge du courage» qu'est une blessure de guerre. Son attitude au combat va s'en trouver radicalement modifiée.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Blue hotel Nouv.

    Blue hotel

    Stephen Crane

    Nous sommes au bord de la voie ferrée, dans un hôtel du Nebraska, au milieu de nulle part. C'est dans cet hôtel à la couleur insolite que des Américains qui n'en sont pas encore se rencontrent, et que se fabrique l'Amérique. Il y a le propriétaire irlandais et son jeune fils, le Suédois, l'homme de l'Est, et l'incontournable cow-boy. Tandis qu'au dehors souffle un violent blizzard, ils improvisent une table près du poêle et jouent aux cartes. Mais, dans ce huis clos oppressant, c'est en réalité leur avenir qui se joue.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Burning boy : vie et oeuvre de Stephen Crane Nouv.

    Fasciné par la trajectoire de Stephen Crane (1871-1900), comète rimbaldienne de la littérature américaine, mort de la tuberculose à 28 ans, Paul Auster remet en lumière sa vie et son oeuvre, lui rendant ainsi un hommage éclatant, celui d'un "vieil écrivain empli d'admiration pour le génie d'un jeune écrivain". D'abord journaliste à New York, Crane commence à écrire en 1893 et, après de nombreux revers, connaît le succès avec "L'Insigne rouge du courage". Se débattant toute sa vie avec le manque d'argent et les dettes, Crane travaille sans relâche, couvre divers conflits, écrit articles, poèmes, nouvelles et romans. Il s'installe finalement avec sa compagne en Angleterre, où il devient l'ami de Henry James et de Joseph Conrad, qui dira de l'une de ses oeuvres : C'est la vérité même de l'art.

empty