Tels Quels, vos derniers achats.

  • « FAUX ALIMENTS, VRAIS SCANDALES !

    La fraude alimentaire est un business juteux. Et pour cause : vendre de la nourriture trafiquée, illégale, contrefaite, contaminée est moins risqué - et parfois plus rentable - que de s'adonner au trafic de drogue ou d'armement.
    Étayée d'exemples hallucinants et de nombreux témoignages, cette enquête décrypte, preuves à l'appui, un phénomène savamment occulté. Elle remonte les filières, dresse le portrait des fraudeurs, explique pourquoi et comment des entreprises sortent des clous. Et montre que, dans tous les pays, France comprise, en plus des trafiquants à la petite semaine, le crime organisé écoule de faux produits via les supermarchés, les restaurants ou sur Internet.
    Des exemples ? Savez-vous que du thon avarié subit des injections chimiques pour revenir sous un bel aspect dans nos assiettes ? Que certains miels ne sont pas d'abeille ? Que les mafias infiltrent le marché des fruits et légumes ? Que le faux bio existe, comme le faux made in France, les faux pesticides, la tricherie sur les grands vins, l'huile d'olive sans olives ? Vous pensiez le scandale de la viande de cheval terminé ? Détrompez-vous.
    Le pire : face à un péril qui prend de l'ampleur, les autorités sont débordées. Et l'industrie agroalimentaire sait, mais ne dit rien. Heureusement, des solutions existent. Car manger du faux pour de vrai, personne ne le veut ! »

  • Scenes de la vie postmoderne - une etude de moeurs Nouv.

  • Hal rêve d'avoir un chien pour compagnon. Ses parents ont toujours refusé, alors quand son père l'emmène à l'agence "Chiens pour tous", le jeune garçon est fou de joie. Il choisit Flocon, un jeune bâtard tout blanc. Lorsqu'il comprend que c'est juste un chien de location, Hal, désespéré, n'a d'autre issue que de s'enfuir avec lui afin qu'ils soient ensemble pour toujours. Commence alors un long voyage plein de dangers et de rencontres aussi savoureuses qu'inoubliables en compagnie d'une petite fille et de cinq chiens sans maître.

  • Plus qu'une autobiographie, ce livre central dans l'oeuvre de Charles Reznikoff est un art poétique. Il y a là une forme de résurgence, ou de permanence de la vie naturelle, une capacité d'émerveillement intacte quoique jamais naïve, presque une innocence dans le regard posé sur la ville. Reznikoff arpente les rues de New York avec le passé en écho, en observateur de cette civilisation nouvelle, effervescente, bâtie sur le souvenir ou le mythe lointain des légendes disparues : aussi bien grecques qu'hébraïques.
    Cette superposition de la réalité et de la fable donne son épaisseur au poème, qui transcende la réalité sans pourtant jamais s'écarter du réalisme le plus simple, le plus proche. Car ce sont les êtres les plus familiers qui peuplent ces pages, des concierges, des serveurs, des mendiants, des blanchisseurs, tous ceux qui ont un travail - ou une vie - visible à même la rue. Petites scènes de discordes, de discrètes complicités, une famille modeste revenant de la plage, l'histoire d'une lettre d'amour, une dispute conjugale, un mari ivre, des empoignades dans le métro, des infirmières qui sortent du travail au petit matin : nous lisons la chronique d'une époque de crise économique, de migration, de précarité, d'emplois mal payés, de racisme et de ghettos.
    Et dans ce processus tumultueux et naturel se construit l'image d'un pays, avec des hommes venus de Russie, d'Italie, d'Irlande ou de Hongrie, au milieu des voitures, trams, charrettes à bras, des camions et des chevaux, au fond des quincailleries et des épiceries ouvertes la nuit. L'identité est une chose poreuse et souvent éclatée, qui se définit de façon collective, dans la confrontation d'altérités vivant dans le même espace humain.
    C'est un livre qui avance vers le passé, et après avoir traversé de son regard d'adulte ce creuset vivant, Reznikoff en vient à se raconter lui-même. L'enfance de quartier en quartier, de Brownsville le ghetto juif, puis Harlem, et enfin Brooklyn à mesure de la modeste ascension sociale des parents. Une croissance dans un univers désordonné, chaotique, coloré, sale et bruyant, fait de solitude, de découvertes, mais aussi de violences antisémites.
    Les premières lectures à la bibliothèque publique, les camaraderies houleuses, les persécutions enfantines, les vieux immeubles sombres, la vie des grands-parents en Russie, la sagesse juive et les sermons, les études de droit qui auront un impact si important par la suite, la découverte de l'écriture, de la poésie jusqu'à cette décision d'en faire sa vie. Et soudain on oublie qu'on lit un livre, on finit par voir la vie véritable par les yeux d'un petit enfant juif dans les rues de New-York en 1915, dans une intrication totale des souvenirs et du présent.
    Une vie, unique et ordinaire, déracinée sans cesse, qui a trouvé à croître avec des racines mobiles et a fini par trouver sa liberté dans cette mobilité. Livre en forme de vie, livre qui donne ce sentiment étrange de gagner un ami, et d'assister, dans les dernières pages, après tout et non avant tout, à la naissance d'un poète.

  • La mouette

    Anton Tchekhov

    Dans une propriété à la campagne sont réunis : une actrice sur le retour, Arkadina, qui vit avec Trigorine, écrivain connu. Le fils d'Arkadina, Treplev. Lui aussi est écrivain, à la recherche de formes nouvelles. Enfin Nina, fille d'un riche propriétaire. Treplev est amoureux de Nina, mais elle va être séduite par Trigorine, partir avec lui pour être abandonnée et commencer une médiocre carrière d'actrice. Treplev, qui échoue dans son oeuvre et dans son amour pour Nina, se suicide.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un guide tout en couleurs, concis et ultrapratique pour découvrir Varsovie, la capitale de la Pologne Les monuments, les sites emblématiques et les musées incontournables sont détaillés sur des doubles pages : château royal, musée de Varsovie, musée Frédéric Chopin, Palais de la culture et de la science, musée de l'Insurrection de Varsovie, musée d'Histoire des Juifs polonais - POLIN, Musée national, palais et parc de Wilanów, musée des Néons...
    De nombreuses suggestions pour aller au-delà des sites touristiques les plus célèbres : les sites liés à l'histoire juive de la ville ; l'architecture Art nouveau et le réalisme socialiste ; où écouter les oeuvres de Chopin ; le street art...
    Les meilleures adresses pour se restaurer, prendre un verre, sortir, visiter ou faire du shopping, sélectionnées par un auteur Lonely Planet qui connaît la ville comme sa poche.
    Des itinéraires de promenades dans des micro-quartiers pour découvrir la Varsovie des habitants : l'ancien quartier juif, Praga, Saska Kepa, les rives de la Vistule...
    Gastronomie, art, artisanat, vie nocturne, activités avec des enfants, théâtres et concerts, Varsovie LGBT... des entrées thématiques pour voyager selon ses envies.
    Un plan détachable de la ville et une carte pour chaque quartier.

  • La pointeuse botanique

    Collectif

    Comment identifier les fleurs et plantes que l'on trouve dans les jardins ou dans les champs ? Avec la pointeuse botanique, pardi ! Un procédé magique qui permet de trouver le nom de l'espèce en quelques secondes. Un coffret qui contient 100 cartes perforées permettant de trouver le nom des plantes, un livre documentaire et un herbier.

  • Le jeune acteur t.1 : aventures de Vincent Lacoste au cinéma Nouv.

    En 2008, Riad Sattouf réalise son premier film, Les Beaux Gosses.
    Il choisit comme premier rôle le jeune Vincent Lacoste, timide et complexé, qui n'avait jamais imaginé être acteur.
    Le collégien de 14 ans se retrouve alors propulsé dans le monde secret, fascinant et parfois flippant du cinéma !
    L'histoire vraie d'un adolescent anonyme devenu l'un des acteurs les plus talentueux de sa génération.

    Après les séries L'Arabe du Futur, publiée depuis 2014 (2.5 millions d'exemplaires) et Les Cahiers d'Esther, publiée depuis 2016 (950.000 exemplaires), Le Jeune Acteur est le nouveau livre de Riad Sattouf.

  • Lire Zadig, ce n'est pas seulement partager les aventures orientales d'un jeune Babylonien en quête de bonheur. C'est aussi accepter le rire salutaire de Voltaire, c'est découvrir ses interrogations et parfois ses inquiétudes sur la condition humaine. C'est enfin être invité à poursuivre le combat contre toutes les formes de fanatisme et d'intolérance.

  • « L'Europe à l'apogée de sa puissance était déjà un continent à l'agonie : la bête avait mordu la mer comme elle aurait lâché la proie pour l'ombre. » Autrefois monarchie prospère, la petite principauté du Karst, nichée au coeur des Balkans, semble aujourd'hui oubliée de tous. Ida, une riche banquière d'origine karste, a retrouvé à New York le prince héritier déchu. Elle est persuadée qu'ensemble ils parviendront à restaurer la splendeur de son pays natal. Mais d'autres intérêts sont en jeu et Ida devra affronter des résistances inattendues, menaçant le fragile équilibre de l'Union européenne.
    Le destin du continent de la douceur est sur le point de basculer...

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'événement

    Annie Ernaux

    " depuis des années, je tourne autour de cet événement de ma vie.
    Lire dans un roman le récit d'un avortement me plonge dans un saisissement sans images ni pensées, comme si les mots se changeaient instantanément en sensation violente. de la même façon, entendre par hasard la javanaise, j'ai la mémoire qui flanche, n'importe quelle chanson qui m'a accompagnée durant cette période, me bouleverse. "

  • Mémoire de fille

    Annie Ernaux

    «J'ai voulu l'oublier cette fille. L'oublier vraiment, c'est-à-dire ne plus avoir envie d'écrire sur elle. Ne plus penser que je dois écrire sur elle, son désir, sa folie, son idiotie et son orgueil, sa faim et son sang tari. Je n'y suis jamais parvenue».
    Dans Mémoire de fille, Annie Ernaux replonge dans l'été 1958, celui de sa première nuit avec un homme, à la colonie de S dans l'Orne. Nuit dont l'onde de choc s'est propagée violemment dans son corps et sur son existence durant deux années.
    S'appuyant sur des images indélébiles de sa mémoire, des photos et des lettres écrites à ses amies, elle interroge cette fille qu'elle a été dans un va-et-vient implacable entre hier et aujourd'hui.

    Ajouter au panier
    En stock
  • À l'occasion de la sortie des Cinq conteurs de Bagdad, réédition sous forme d'intégrale de ce chef d'oeuvre de la collection Poisson Pilote.

    La légende du roi Gilgamesh est l'une des plus anciennes légendes connues puisqu'elle date de l'époque mésopotanienne, au XVIIe siècle avant J.-C. ! Autant dire une base fabuleuse pour tous les amateurs de contes épiques et de mythologie. Gilgamesh est le roi légendaire d'Uruk, fils de la déesse Ninsuna et du demi-Dieu Lugalbanda.

    Jeune et beau, il a tout pour lui mais, malgré cela, il règne en despote sur son royaume. Le peuple décide alors de se venger en faisant appel au Dieu Anu qui charge la déesse Aruru de créer un homme semblable à Gilgamesh afin de rivaliser avec lui. C'est comme cela que le colosse Enkidu est créé !

    Seulement les choses prennent vite une tournure imprévue puisque si les deux hommes se livrent bien bataille, c'est tout bêtement à cause d'une histoire de femmes. Et, qui plus est, ils finissent par se respecter à l'issue de leur conflit et même à s'apprécier ! Ce retournement de situation n'est pas sans poser quelques problèmes à la population d'Uruk et aux Dieux eux-mêmes.

  • La jouissance est un concept-frontière situé à la jonction entre le corps et le langage ou la parole. Elle s'articule avec les principaux concepts fondamentaux de la psychanalyse tels l'inconscient, la répétition, la pulsion, le désir, le sujet. Elle constitue aussi un repère essentiel pour la pratique psychanalytique en raison de ses rapports avec le symptôme et l'interprétation. Enfin, elle apparaît comme une notion centrale pour penser le rapport entre les sexes. Le lecteur trouvera dans cet ouvrage un parcours chronologique, à travers l'ensemble de l'uvre de Lacan (les Séminaires, les Écrits, les Conférences, les entretiens et interventions diverses), des différentes étapes de la création du concept de Jouissance.

  • Sur les bouts de la langue : traduire en féministe/s Nouv.

    Traduire en féministe/s, un essai Traductrice de l' anglais, et notamment de nombreuses autrices engagées, comme Julia Serano, bell hooks ou encore Dorothy Allison, Noémie Grunenwald cherche sans cesse à retranscrire cet engagement féministe au sein de ses traductions, questionnant les formes d' écriture, le choix des termes, se heurtant aux manques, aux absences, et élaborant de nouvelles stratégies dans une pratique politique, militante, de la traduction.
    Convoquant les autrices et auteurs qui ont marqué sa pratique, Noémie Grunenwald explore ce que signifie « traduire en féministe/s » :
    S' abandonner / Improviser / Se soumettre / Se décentrer / Interpréter / Corriger / Élargir / Inclure ? / Apprendre / Traduire / Tisser / Citer ;
    Autant d' étapes nécessaires à l' écriture d' une traduction.

  • Au commencement était... une nouvelle histoire de l'humanité Nouv.

    Depuis des siècles, nous nous racontons sur les origines de l'inégalité une histoire très simple. Pendant l'essentiel de leur existence sur terre, les êtres humains auraient vécu au sein de petits clans de chasseurs-cueilleurs. Puis l'agriculture aurait fait son entrée, et avec elle la propriété privée. Enfin seraient nées les villes, marquant l'apparition non seulement de la civilisation, mais aussi des guerres, de la bureaucratie, du patriarcat et de l'esclavage. Or ce récit pose un gros problème : il est faux.

  • Recueil de travaux inédits, d'études historiques, et de propositions esthétiques, cette anthologie d'approches théoriques et artistiques féministes en art contemporain affirme la nécessité de penser l'articulation entre art et histoire globale, art et genre, art et corporéités, art et post-colonialité, à partir de références textuelles, visuelles, performatives et conceptuelles.

    Avec les contributions de : Marie-Laure Allain Bonilla, Émilie Blanc, Johanna Renard et Elvan Zabunyan.

  • Octave de Saville meurt d'un amour éperdu - mais sans espoir - pour Prascovie Labinska, comtesse lithuanienne rencontrée à Florence. Quand un docteur revenu des Indes l'invite à échanger son enveloppe corporelle contre celle du mari de la comtesse, Octave croit enfin atteindre son but. Mais c'est ignorer qu'une femme sait reconnaître, dans la flamme d'un regard, une âme, et que voler un corps pour lui imposer un esprit étranger n'est finalement qu'une vaine illusion.

  • Prononcé au Collège de France de janvier à mars 1975, le cours sur « Les Anormaux » poursuit les analyses que Michel Foucault a consacrées depuis 1970, et surtout dans « Il faut défendre la société », à la question du savoir et du pouvoir : pouvoir disciplinaire, pouvoir de normalisation, bio-pouvoir.

    C'est à partir de multiples sources, théologiques, juridiques et médicales, que Foucault aborde le problème de ces individus « dangereux » qu'on appelle, au XIXe siècle, les « anormaux ». il en définit les trois figures principales : les monstres, qui font référence aux lois de la nature et aux normes de la société, les incorrigibles, pris en charge par les nouveaux dispositifs de dressage du corps, et les onanistes, qui alimentent, depuis le XVIIIe siècle, une campagne visant à la mise en discipline de la famille moderne.

    Les analyses de Foucault prennent comme point de départ des expertises médico-légales qu'on pratique encore dans les années 1950. Il esquisse ensuite une archéologie de l'instinct et du désir, à partir des techniques de l'aveu dans la confession et dans la direction de conscience. Il pose ainsi les prémisses historiques et théoriques de travaux qui seront repris, remaniés, réélaboré dans son enseignement au Collège et dans les ouvrages ultérieurs. Ce cours représente donc une pièce essentielle pour suivre les recherches de Foucault dans leur formation, leurs prolongements et leurs développements.

  • La révolte des gilets jaunes a montré combien le pouvoir politique est devenu fragile. Elle exprime une demande grandissante de démocratie directe, qui, il faut le dire, ne pourra jamais être satisfaite.

    Parce que la guerre est définitivement ouverte entre République et démocratie.

    Remontant dans l'histoire, Jean-Claude Kaufmann détaille la mécanique infernale qui nous a menés là, et annonce l'inéluctable approfondissement de la crise. Car nous ne vivons rien de moins que la fin d'une civilisation. Celle qui fut la nôtre, fille des Lumières, et qui disparaît sous nos yeux.

    Nombre d'observateurs ont déjà lancé des cris d'alarme. Sur la catastrophe climatique. Sur les dérives écoeurantes de l'économie financiarisée. Sur la montée des populismes, des nationalismes, des fondamentalismes et des enfermements communautaires. Sur l'emprise grandissante des GAFA. Sur la prolifération des fake news et de la haine qui gangrènent Internet. Sur le peuple des territoires méprisé et oublié.

    Dans cet essai informé et solidement argumenté, Jean-Claude Kaufmann relie ces éléments et les intègre dans un ensemble explicatif unifié. En ressort un tableau impressionnant de ce qui nous entraîne vers l'abîme. Catastrophisme exagéré ? Lisez sa démonstration, et vous verrez aussi pourquoi nous dénions les dangers qui nous guettent, en nous berçant d'illusions dans une bruyante exubérance démocratique qui n'est en fait qu'un chant du cygne...

  • Barcelone, 1908. Le quartier du Paral-lel est menacé de démolition y compris la maison de Nonnita. Nonnita se produit chaque soir dans un cabaret. Chaque soir, Demi Gambus, avocat détrousseur vient l'admirer. Lorsque Nonnita découvre qu'elle est enceinte, elle demande de l'aide à Demi, mais celui-ci refuse. Sans travail et bientôt sans toit, elle décide alors de tenter le tout pour le tout...

  • 24 lunes pour s'incarner - mon carnet pour vivre en phase avec les cycles lunaires Nouv.

  • Ma bible de l'astrologie

    Catherine Aubier

    • Leduc
    • 14 Septembre 2021

    Tous les secrets de l'astrologie Apprenez à utiliser les outils de l'astrologue : signes, planètes, maisons...
    Interprétez votre thème astral et celui de vos proches grâce à une méthode progressive, des cas pratiques détaillés et des témoignages.
    Découvrez les différentes applications de l'astrologie : connaissance de soi, prévision des événements, potentialités et orientation professionnelle, vie affective, santé...
    Plus de 50 thèmes de personnalités d'hier et d'aujourd'hui, de Napoléon à Kamala Harris en passant par Marylin Monroe, Serge Gainsbourg, Simone Veil et Louane.

  • Vigneronnes propose de découvrir une centaine de femmes qui excellent à faire le vin d'aujourd'hui. Parfois en solo, parfois en couple ou en famille ; renommées ou dans l'ombre, dans des appellations prestigieuses ou sur des terroirs sans pedigree et en vins de France : toutes méritent un bon coup de projecteur.
    Aujourd'hui, les femmes du vin sont là, actives, autonomes, de plus en plus visibles et de plus en plus nombreuses, qu'elles reprennent un domaine familial ou le créent de toutes pièces suite à une reconversion. Ce guide vous entraîne à leur rencontre, dans toute leur diversité de caractères, de pratiques vinicoles, de parcours personnels ; sans oublier, bien sûr, leurs vins remarquables !

empty